Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 11:51
Pamiers - Conseil municipal du 9 déc. - C'est encore une fois «non à l'agglo» mais oui à Saverdun

Pamiers - Conseil municipal du 9 décembre 2015

​C'est encore une fois «non à l'agglo» mais oui à Saverdun

Pamiers - Conseil municipal du 9 déc. - C'est encore une fois «non à l'agglo» mais oui à Saverdun

La nécessité de se positionner officiellement sur le schéma départemental de coopération intercommunale et les problèmes au sein de la police municipale ont fait l'essentiel des débats en conseil.

Dans le plat copieux que représentait l'ordre du jour du conseil municipal hier soir, les élus avaient hâte de se partager deux morceaux de choix : la question du schéma départemental de coopération intercommunale, et la question des mouvements d'humeurs qui agitent actuellement le service de la police municipale. Avant cela, il a fallu digérer des délibérations pénibles, techniques, où la majorité et les diverses oppositions ont comme d'habitude échangé quelques balles. Mais donc, le fond du sujet, en ce mercredi soir c'était la question de la gouvernance de la police municipale (voir encadré), et surtout le SDCI !


Les élus ont été invités par le maire, André Trigano à se prononcer sur le fond du dossier (il fallait le faire officiellement) , à savoir la proposition faite par la préfète du projet de schéma, qui prévoit notamment la création d'une communauté d'agglomération allant de Saverdun à Tarascon. On sait qu'André Trigano et les siens sont contre, Michel Teychenné aussi, et que les élus de Pamiers Ensemble, avec Alain Fauré, sont pour. Aussi le vote a été clair : pour Gérard Legrand, qui rapportait le dossier, «ce constat fait ressortir un projet de schéma inadapté pour Pamiers, ne permettant pas une gouvernance territoriale efficace. (...) Un déséquilibre de ces composantes concourt à des relations conflictuelles quelle que soit l'échelle géographique !» Aussi au moment du vote, ce fut «niet» à l'agglo, sauf pour Annie Fachetti et J.C.Cid de Pamiers- Ensemble (Alain Fauré était absent). JC.Cid faisait observer : «On est pas contre la fusion avec Saverdun, qui est d'ailleurs obligatoire, on aurait souhaité une concertation plus longue autour de la communauté d'agglomération, on voulait simplement un débat !» Il regrettait aussi que la fusion avec Saverdun n'ait pas fait l'objet d'un vrai projet, argumenté, développé sur les ambitions, alors même que les débats ont porté seulement sur des questions de gouvernance.

«On va créer un schmilblik»

En fait, c'est Michel Teychenné qui a fait la réponse : «On s'est déjà largement expliqué en communauté de communes. Et quand au projet d'agglo je n'ai pas jusqu'à présent vu de projet structurant ! On avait les Pays, tout le monde était d'accord là dessus, et maintenant on en parle plus ! On va créer une sorte de Schmilblik, avec une foultitude de personnel, des impôts en plus. Tout ça pour des enjeux politiques ou des stratégies de carrière !» André Trigano qui avait hâte d'en finir avec cette épine, a proposé par ailleurs que la commission départementale intercommunale s'intéresse donc à une fusion de la communauté de communes de Saverdun/Pamiers. Le sujet abordé hier, va donc rebondir ce soir en communauté de communes. Le débat sera certainement plus long.

Mais que fait la police ?

Autre pierre d'achoppement, la question des bisbilles qui secouent la police municipale, où l'élu en charge, Gérard Mandrou, est contesté, et fait l'objet de mises en causes syndicales (FO). La question est venue sur le tapis à travers la demande faite par le maire, de doter la ville de 11 nouvelles caméras de vidéosurveillance ! C'est Michel Teychenné qui a mis les pieds dans le plat, passant vite sur cette nouvelle dotation «qui va nous mettre -en proportion - dans un dispositif supérieur à celui de Toulouse». Il évoquait les problèmes d'accès réglementaire au visionnage des bandes de vidéo, et le problème de gouvernance du service avec la nécessité que celle-ci soit assurée par les chefs de service dans un cadre purement administratif et que l'élu - G.Mandrou - reste en fin de compte dans les limites de sa stricte mission. Enfin, il demandait pourquoi on avait assisté en 2014 à une chute des contraventions pour stationnement et à l'absence totale de verbalisation des propriétaires de chiens qui laissent leurs animaux crotter tous les trottoirs ! C'est André Trigano qui est monté au créneau, éludant la question des PV et soutenant Gérard Mandrou : «Il mérite toute la confiance de notre équipe, certes il a une autorité, c'est sa nature !» Cela étant dit pour comprendre pourquoi, cet homme d'engagement, allait peut-être au delà de ses prérogatives tout en croyant bien faire. «C'est à M.Morizon de diriger le personnel, on a d'ailleurs un débat là dessus actuellement, ce n'est pas facile ! Il faut faire une réorganisation de ce service, et c'est M.Morison qui le fera.» Le maire a affirmé que le mode d'utilisation et de visionnage du système vidéo allait faire l'objet d'un règlement plus strict : «Il faut mettre en place les formes de travail compatibles !» En, tout cas il a affirmé s'opposer formellement à toute autre forme de visionnage !


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires