Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 11:26

Communauté des communes de Pamiers
IL FAUT SAUVER LE RÉSEAU DES MÉDIATHÈQUES

Communauté des communes de Pamiers : il faut sauver le réseau des médiathèques

Le Réseau Lecture de la Communauté, c’est cinq médiathèques (Pamiers, Saint-Jean-du-Falga, Escosse, Saint-Amadou et Les Pujols) qui ont mis leurs fonds de livres et multimédias en commun. C'est un service de proximité, gratuit, qui permet l’accès de tous, quels que soient leurs moyens, aux livres, à la culture, au multimédia et aux nouveaux supports numériques. C’est un bel exemple de coopération et de mutualisation entre la Médiathèque centrale de Pamiers et les médiathèques des communes rurales ou périurbaines au service de 5 à 6000 lecteurs chaque année.

Il faut sauver le Réseau Lecture, aujourd’hui menacé de disparition par la baisse drastique des crédits de la Communauté des communes imposée avec une brutalité rare, et cela avant même le vote du budget 2018 !

Avec une enveloppe divisée par deux entre cette année et l’année prochaine, qui passera de 220 000 euros à 110 000 seulement, avec la perte déjà effective d’un emploi sur les deux affectés à ce projet, et avec des crédits pour l’achat et le renouvellement des livres diminués de 90 000 à 30 000 euros, les communes sont invitées à prendre en charge ce désengagement financier de la Communauté des communes sans autre forme de procès... Une charge supplémentaire pour des petites communes rurales adhérentes au Réseau Lecture, et un casse-tête administratif pour gérer cinq propriétaires de fonds de livres différents.

C’est un choix politique délibéré de faire disparaître un projet exemplaire de mutualisation, un service apprécié par la population. S’attaquer à la lecture, à la culture pour tous, est une grave erreur qui pénalisera lourdement tous les utilisateurs des médiathèques, en particulier les jeunes et leurs familles, mais aussi les séniors qui sont des utilisateurs réguliers du Réseau Lecture.

Rien que pour la Médiathèque de Pamiers, toutes ces baisses de crédits entraîneront en 2018 un surcoût budgétaire de 80 000 euros; le poste supprimé par la Communauté a été « donné » à la Médiathèque de Pamiers pour lui trouver une autre fonction, et bien sûr le financer!

Ces décisions, si elles sont confirmées, sonneront la fin du Réseau Lecture, d'un projet qui devrait au contraire s’élargir et se développer à d’autres communes dans l’avenir. La seule politique culturelle intelligente de la Communauté est « étranglée financièrement » pour en faire une coquille vide et la rendre ingérable administrativement.

La politique culturelle de la Communauté pour nos 35 communes est déjà bien faible : à peine 60 000 euros par an pour le patrimoine et les subventions aux associations culturelles, plus 40 000 euros pour l’École de musique intercommunale de Saverdun. Un total de 320 000 euros par an avec le Réseau lecture. Une misère pour la culture sur notre territoire.
Seul le Réseau lecture résistait dans ce désintérêt général pour la culture.

Nous en appelons à MM. Trigano, et Calléja et à tous nos collègues élus de la Communauté pour arrêter ce démantèlement stupide et rétablir les crédits au Réseau Lecture en 2018, soit deux postes et 220 000 euros de crédits.

Michel Teychenné                                                   
Conseiller communautaire « Pamiers au Coeur »          
 

PLUS : 
Où Philippe Calléja dit de grosses bêtises : la livraison des livres se fait depuis cette année par la Poste, mais il veut acheter une voiture électrique !

Monsieur le deuxième vice-président ne connaît pas le dossier, mais il cause dans la presse... 

Communauté des communes de Pamiers : il faut sauver le réseau des médiathèques
Communauté des communes de Pamiers : il faut sauver le réseau des médiathèques
Communauté des communes de Pamiers : il faut sauver le réseau des médiathèques

André Trigano et Philippe Calléja avaient prévenu : la communauté de communes sera un espace de concertation. Ainsi, le comité de pilotage sur le réseau lecture, qui devait se tenir jeudi soir, a été reporté. La commission culture a en effet émis un certain nombre de remarques quant au dispositif proposé pour 2018. «Il faut prendre en compte ces remarques et ouvrir une concertation. Nous allons donc retravailler tout cela», indique Philippe Calléja, le second vice-président de l'entité.

La commission culture a deux griefs principaux. Tout d'abord : la disparition d'un des deux emplois affectés au réseau lecture. Ce dernier n'est pas supprimé, il doit être «récupéré» par la médiathèque de Pamiers. Second grief : la baisse de 90 000 à 30 000 euros des crédits pour l'achat de livres. Des griefs qui avaient été relayés par Michel Teychenné, membre de la commission, dans un appel aux élus communautaires.

«Nous avons des médiathèques municipales et d‘autres gérées par des associations. Il faut réussir à faire fonctionner cette disparité», précise Philippe Calléja. «Il faut faire circuler les ouvrages de manière cohérente. Si c'est pour livrer deux livres dans une commune, ce n'est pas écologique», souligne-t-il. Et le maire de Saverdun d‘évoquer à terme l'achat d'un véhicule électrique pour ce travail. «Il faut établir une base commune, puis on développera l'ensemble. Mais tout ne sera pas arbitré de suite», souligne-t-il. Même chose par rapport à la baisse du budget achat : «Même avec cette baisse, on ne manquera pas de livres». Pour le maire de Saverdun, les communes doivent investir dans leur médiathèque (celle de Saverdun va être agrandie) car comme il aime à le rappeler l'intercommunalité n'a pas vocation à se substituer aux communes. «C'est un outil à leur service».

L'ancien réseau lecture, c'est 5 médiathèques (Pamiers, Saint-Jean-du-Falga, Escosse, Saint-Amadou, les Pujols) qui ont mis leur fonds en commun. Soit entre 5 000 et 6 000 lecteurs par an. À ces derniers, il faut rajouter désormais celles de Saverdun et de Mazères.


 

Partager cet article

Repost0

commentaires