Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 12:10

Conseil municipal de Pamiers
BUDGET, CINÉMA ET POLITIQUE


En résumé : un conseil municipal qui confirme une fin de règne de plus en plus difficile. La Commune est en panne, ordres et contre-ordres, projets annoncés à grand renfort de publicité puis abandonnés, manque de vision, et aussi de sérieux dans les dossiers votés. Les réponses du maire à nos questions sur le cinéma ou sur Pamiers Événements en sont des illustrations. Le malaise est de plus en plus sensible, et les élus de la majorité se font très discrets en conseil municipal...

Le Budget 2018 voté annonce entre autres une augmentation de l’emprunt de 10 millions en deux ans. Cela nous privera de notre capacité d’emprunt lors de la mise en place du programme ANRU, mais permettra à la majorité d’inaugurer quelques aménagements de voirie avant les élections...

Carton rouge aux élus « socialistes » de la liste Fauré qui ont voté ce budget, apportant ainsi leur soutien politique à une équipe en perdition. Après l’accord politique Trigano-Calléja-PS à la Communauté des communes, il y a quatre ans, c’est quand même la première fois en 25 ans que les « socialistes » appaméens votent le budget de la droite à la Mairie et « font confiance à André Trigano » – répété trois fois en Conseil pour expliquer leurs votes!

Fauré avait défendu la déchéance de nationalité, le cumul des mandats, la loi El Khomri et la candidature de Valls à la primaire, entre autres, puis abandonné le navire et les Appaméens après son échec aux élections législatives. Cela faisait beaucoup... mais que ses colistiers votent aujourd’hui le pire budget de la droite à Pamiers... La boucle est bouclée ! 

Michel Teychenné
Conseiller municipal, Pamiers

Conseil municipal de Pamiers : Budget, cinéma et politique
Conseil municipal de Pamiers : Budget, cinéma et politique
Conseil municipal de Pamiers : Budget, cinéma et politique

Pas d'augmentation des impôts communaux en 2018 puisque les taux de 2017 sont maintenus. Le budget qui fait la part belle aux investissements.

Surprise hier soir en conseil municipal : les élus de l'opposition «Pamiers ensemble» ont voté le budget présenté par André Trigano. Un budget qui contrairement aux rumeurs qui avaient couru ces derniers mois, n'a pas porté d'augmentation des impôts. Les taux votés par les élus demeurent ce qu'ils étaient en 2017. Un budget qui tourne autour de 40 millions d'euros dont 15 millions en investissement. Résultat, Michel Teychenné et Bernadette Subra (Pamiers au cœur) se sont trouvés un peu seuls à ferrailler contre le maire, votant d'ailleurs ou contre, ou s'abstenant, selon les portions de budget soumises au vote. Toutefois Michel Teychenné a salué le fait que les «échanges» qu'il avait eus avec le maire, sur la question des impôts, aient été finalement entendus, justifiant toutefois son opposition en raison «d'impôts qui restent trop lourds» et déplorant des retards d'investissements ces dernières années, des dossiers inscrits et non réalisés. Bref, l'investissement actuel, «tout en voirie» ne lui convient pas. Tout comme en fonctionnement, la masse salariale : «62 % de la section c'est trop !» J.C.Cid pour Pamiers Ensemble justifiait l'aval donné à ce budget en raison de l'effort fait sur les taux, et soulignant «que notre position n'est pas de faire de l'opposition de principe. J'espère toutefois - ajoutait-il - que les choses inscrites au budget vont se réaliser, car il y a des projets intéressants !»

Et revoilà le cinéma

Pour André Trigano, qui était très en verve hier soir, les choses sont simples : «Les retards dans les opérations passées tiennent à la mise en œuvre du contrat de ville, aux montages des lourds dossiers de l'ANRU» dispositif qui va permettre d'amener de confortables subventions en matière de réhabilitation du centre-ville, à tous niveaux, et surtout en matière de logement. Un dispositif qui devrait être raisonnablement signé en septembre : «Et là j'espère que l'on pourra démarrer !» concluait le maire. Dans le feu des échanges nourris qu'il a eu avec les élus de Pamiers au cœur, André Trigano a évoqué le dossier de la place Milliane, «sur lequel nous travaillons beaucoup» et que M.Teychenné trouve trop onéreux. Le maire a par ailleurs évoqué la question du cinéma : selon ses dires, le dossier Sannac n'est plus d'actualité, et l'autre projet (qui concilie le maintien de la salle ancienne avec un multiplex à l'extérieur) est à l'étude : «Il faut attendre d e voir si ce projet est acceptable». Rien n'est donc joué en la matière.


On reparle de Pamiers-Evénement

Michel Teychenné a reproché au maire de vouloir financer à nouveau Pamiers Événement, qui prépare une fiesta Andalouse en juillet. «Vous subventionnez encore une association qui n'a pas présenté ses comptes certifiés depuis 2014 et dont la gestion est des plus opaques. Toutes les associations qui reçoivent des subventions doivent présenter leurs comptes validés et leur budget prévisionnel à la mairie pour avoir droit à des subventions. Elles le font toutes, sauf Pamiers Événement !» Michel Teychenné tout en rappelant que cette association est toujours sous le coup d'une enquête de police judiciaire a donc demandé une réunion de la commission des finances sur le projet de fiesta andalouse 2 018. Le maire s'est borné à répondre «que cette association ne bénéficiera d'aucune subvention, ni d'aucune aide en nature : elle va tout faire sur ses propres deniers !»

Conseil municipal de Pamiers : Budget, cinéma et politique
Conseil municipal de Pamiers : Budget, cinéma et politique

C'est en toute fin de séance vendredi soir, qu'est venue sur le tapis du conseil municipal, la question de l'avenir du cinéma à Pamiers, sur une interrogation de Michel Teychenné et de Bernadette Subra, directement adressée au maire. André Trigano ne s'est pas fait mystère pour répondre, et de toute évidence, n'était pas réticent à faire le point sur une situation pour le moins complexe. Ce cinéma baladeur, qu'au gré des projets on a vu rester en place, envisager son expatriation en zone, installer sa toile sur la place Milliane façon bunker à la place des platanes, à l'occasion d'un futur aménagement, un cinéma donc, qui en est toujours à chercher son avenir. Car selon André Trigano, les choses avancement plutôt… lentement ! Comme il l'explique : «On avait deux projets. Le premier, celui de M.Sannac avec plusieurs salles au Chandelet, mais auquel il souhaitait associer trois boutiques. On s'y est opposé pour deux raisons. la première c'est que le cinéma de centre-ville doit continuer à exister, la seconde, il n'était pas question, dans le cadre du contrat de ville, le laisser faire des magasins sur des terrains vendus par la commune ! En plus sur ce projet, se posait un problème réel de parking !» Exit, donc cette première option. Et André Trigano de poursuivre : «On a donc l'autre proposition, faite par des gens spécialisés en cinéma. Dans ce cadre, la salle de centre-ville resterait, serait réhabilitée, et il y aurait l'autre structure en zone. L'ensemble serait conduit par la même société ! Il faut attendre de voir si ce projet est acceptable !» Voila donc l'état d'avancement de ce dossier. Autant dire qu'il est dans l'expectative la plus complète. La suite au prochain épisode...

Partager cet article

Repost0

commentaires