Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 19:45
Pour en finir avec les emplois de « complaisance » à la Mairie de Pamiers
Pour en finir avec les emplois de « complaisance » à la Mairie de Pamiers

Pour en finir avec les emplois de « complaisance »
à la Mairie de Pamiers

 
Les élus de « Pamiers au Coeur » tiennent à préciser qu’ils ne cautionnent en rien les embauches multiples effectuées par le Maire de Pamiers. Ils ne sont nullement associés à ces recrutements qui concernent trop souvent des enfants ou des proches de certains adjoints ou conseillers municipaux de la majorité, ou encore récemment, des membres de la famille d’anciens hauts fonctionnaires de l’État. 


La responsabilité des recrutements relève exclusivement du Maire, qui est tenu de respecter les procédures légales. Or, comme l’a déjà relevé la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport de 2014, ce n'est pas toujours le cas à Pamiers. Le Maire n’ayant toutefois pas l’obligation d’informer le Conseil Municipal de ces embauches... cela a pour conséquence de nous placer devant le fait accompli. 

Les emplois « familiaux » ont à raison été interdits à l’Assemblée Nationale. Malheureusement, ces pratiques subsistent encore dans certaines collectivités locales. Nous le dénonçons avec force, car ces pratiques nourrissent le sentiment d’injustice dans une ville où le chômage dépasse les 20 %. Elles alimentent la défiance de la population envers ses élus, en plus de provoquer le ressentiment des personnels de la Mairie, confrontés à des passe-droits que rien ne justifie. 

En ce qui concerne la dernière embauche ce début mars, au sein des Services Culturels et à la Médiathèque de Pamiers, nous avons décidé, après avoir été alertés par les personnels et leur syndicat, de saisir le contrôle de légalité et Madame la Préfète de l’Ariège au sujet de la création d’un poste « sur mesure » attribué “en toute discrétion” à l'épouse d'un ancien sous-préfet de Pamiers. Ce « piston », ces pratiques clientélistes, coûtent très cher au budget de la Ville. Elles sont inadmissibles. 


Michel Teychenné et Bernadette Subra
Conseillers municipaux, Pamiers

Partager cet article

Repost0

commentaires