Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 19:49

Et si on arrêtait les conneries?
UNE RÉFLEXION SUR L'OURS EN ARIÈGE



Aujourd’hui samedi 5 mai, 200 CRS à La Bastide de Sérou !!!

Ce samedi à La Bastide de Sérou se tenait le forum départemental des associations d’environnement... sous la protection de 200 CRS et membres des forces de l’ordre! Cela parce que la Fédération des chasseurs, la FNSEA et les anti-ours avaient décidé d’envahir cette réunion. Pendant plusieurs heures, impossible accéder ou de quitter la salle du forum, totalement isolée par les forces de police qui ont dû user de lacrymogènes pour protéger les participants contre des manifestants excités, souvent vindicatifs, parfois gazés... mais chauffés à blanc par les diatribes de leurs leaders.

Il est inadmissible qu’en Ariège des gens décident de qui peut se réunir librement et de qui ne le peut pas, et que des gens viennent menacer une réunion libre de personnes et d’associations ariégeoises pacifiques, empêchent l’accès au public. Merci à Madame la Préféte d’avoir pris des mesures efficaces pour protéger l’état de droit, ce forum et ses participants.

Mais dans quel département vit-on ? Pour voir la liberté de réunion remise en cause par des élus, et pas des moindres, des responsables, des chasseurs, des élus et des agriculteurs qui s’arrogent le droit, par la force et la contrainte, de choisir qui peut se réunir ou pas ? Ce qui s’est passé ce samedi est très grave. C’est une atteinte à la liberté de réunion, d’expression et d’information, cautionnée par des élus politiques et professionnels. Parler de « valeurs et de respect républicains », c’est aussi les mettre en pratique. Ce samedi, on en était très loin!

Quant à l’ours, l’alibi de cette « action », ça fait 20 ans qu’il a été réintroduit dans les Pyrénées. Cela fait 20 ans les présidents du Département, des Chasseurs, de la Chambre d’agriculture et de la FDSEA savent très bien qu’il faudra vivre avec en montagne, et pour cause : aucun gouvernement, de droite ou de gauche, ne les a entendus, car depuis 20 ans ils exploitent et entretiennent la colère des anti-ours et de certains éleveurs à des fins électoralistes. Vingt ans d’impasse, de démagogie, qui aujourd’hui n’ ont que trop duré. Cela ne mène à rien, sinon à exacerber les rancoeurs et à envoyer 200 CRS à La Bastide pour protéger une réunion d’une quinzaine d’associations ariégeoises. Bravo Messieurs pour votre sens des responsabilités !

Il est temps que tous se mettent autour de la table pour des négociations menées sérieusement, et pour apporter des solutions concrètes aux éleveurs des Pyrénées. Avec des compensations et des aides importantes aux éleveurs concernés. La mondialisation de l’agriculture et le mouton néo-zélandais détruisent tous les jours les exploitations de montagne. Mais là, c’est une autre histoire, que ces Messieurs préfèrent ignorer. En fait, l’ours est bien pratique...



Michel Teychenné
Ancien député européen

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

paul rougé 09/05/2018 08:55

Pour autant, un ELEVEUR, digne de ce nom, n'élève pas des animaux qu'il aime pour les faire dévorer vives... Et ce quelque soit l'indemnisation!