Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 12:57

Pamiers - Parc de l'Évêché

Il faut  ouvrir le Parc de l'Évêché au public et créer une voie verte entre la place du Mercadal et le cours Rambaud

Pamiers - Parc de l'Évêché
Pamiers - Parc de l'Évêché
Pamiers - Parc de l'Évêché

MICHEL TEYCHENNÉ ET BERNADETTE SUBRA
ÉCRIVENT AU MAIRE DE PAMIERS

Pamiers - Parc de l'Évêché

PLUS

La lettre de Michel Teychenné et Bernadette Subra au maire de Pamiers

Monsieur le maire, cher André,

Je vous avais saisi en juin 2016  du projet proposé par les élus de Pamiers au Coeur concernant l’ouverture au public du parc de l’ancien Évêché. Plus précisément de sa restauration tant architecturale, car il compte plusieurs constructions décoratives appelées “fabriques de jardin” encore debout, que végétale et paysagère, et de la mise en place d’une "voie verte" piétonne et cycliste sur l’ancien chemin pour rejoindre la maison des associations et le cours Rambaud par ce parc historique.

Comme l’écrivait la Dépêche récemment, "Les jardins sont particulièrement remarquables par leur organisation en terrasses. Ils sont peuplés d'arbres plus que centenaires, ainsi que d'une exceptionnelle allée de tilleuls, de tout un ensemble de plantations, et sur la partie la plus haute d'un très beau belvédère d'où l'on peut découvrir une très belle vue sur la chaîne des Pyrénées."

De plus, la partie basse du parc de l'Évêché, entre la rue Serpente et la Maison des Associations, est propriété de la Mairie et est relié à la partie haute du parc par un joli passage voûté sous la rue Serpente (qui relie le Castella au pied du Carmel, rue Eugène Soula). Cet ensemble exceptionnel est très peu connu des Appaméens, car fermé au public depuis sa construction au XVIIIe siècle. Il est malheureusement dégradé régulièrement par des visiteurs indélicats, mais structurellement encore en bon état de conservation.

Notre projet avait reçu un accueil favorable de principe de votre part et de la part de l’Évêché de Pamiers. J'avais d’ailleurs rencontré Monseigneur Eychenne et son vicaire général avec Madame Rousseau, adjointe à la culture, à l’occasion d’une réunion sur notre projet. Nous avions convenu alors d’attendre que le projet de rénovation de l’ancien Évêché prenne corps, que les besoins d’espace vert privatif pour l’ancien Évêché soient déterminés, pour avancer plus avant dans notre proposition.

Mais, entre-temps, la Mairie a décidé la création d’un parking au pied de la butte du Castella à côté de la Maison des associations. Malheureusement, ce projet n’intègre pas le futur projet de voie verte et surtout, son raccordement à la rue Saint-Vincent et au cours Rambaud, c’est incompréhensible, et sera très dommageable en termes de travaux et de surcoûts. Ce manque d’anticipation remet en cause l’accord de principe donné par vous même à notre projet. Pour éviter tout retard dans la création de ce parking , il est urgent de revoir ce projet.

Pour cela Monsieur le maire, il est grand temps de réunir  tous les acteurs concernés par l’ouverture au public du parc de l’ancien Évêché, de sa restauration et de la création de la "voix verte" piétonne et cycliste, dans les plus brefs délais. Il est temps de passer de l’accord de principe aux actes concrets. Il faut coordonner les projets, trouver les bonnes formules juridiques pour la gestion du foncier en accord avec l’Évêché, chiffrer les travaux et trouver des subventions. Nous sommes bien sûr à votre disposition pour participer à cette réunion.

Nous vous demandons, dans ce cadre, d’inscrire à l’ordre du jour du  conseil municipal de juillet ou de septembre, ce dossier important pour l’embellissement de Pamiers, pour la valorisation du patrimoine et pour le développement des liaisons douces en centre-ville.

Avec nos meilleurs sentiments,

Michel Teychenné et Bernadette Subra
Conseillers municipaux Pamiers au Coeur

Partager cet article

Repost0

commentaires