Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 11:03
Teychenné / Subra : Cahier de doléances de la rentrée
Teychenné / Subra : Cahier de doléances de la rentrée
Teychenné / Subra : Cahier de doléances de la rentrée

C'est un rituel : les deux conseillers de «Pamiers au cœur», Michel Teychenné et Bernadette Subra font chaque année leur rentrée. Dans le cartable, un cahier de doléances toujours renouvelé. Rentrée scolaire, contrat de ville, parc de l'évêché, cinéma, aire de covoiturage et en préambule l'annonce que le classement de l'affaire du «concert Johnny» par la justice, n'empêcherait pas que le fer soit gardé au feu (voir notre édition de mercredi). Les deux conseillers ont donc déploré le maintien de la semaine de quatre jours et demi pour les écoles «alors que toutes n'étaient pas d'accord» sur la question. Le projet de cinéma multiplex ne trouve aucune grâce à leurs yeux, ce qui ne change pas : «Nous demandons que le nouveau dossier soit présenté en conseil municipal et nous rappelons que depuis des années, nous avons proposé l'ancien Lidl comme site possible» explique Bernadette Subra. Sur les chemins du patrimoine, Michel Teychenné s'est ému de l'effondrement du mur de clôture de l'ancien évêché, et invite la mairie à se saisir de la question, notamment d'organiser avec l'évêché l'ouverture au public de ce lieu.

Seule bonne note : Pamiers Loco

Au registre de l'avenir du centre-ville, Bernadette Subra ne cache pas sa déception quand au montant des fonds récoltés sur le contrat de ville : «13.5 millions d'euros sur 5 ans, c'est loin des objectifs annoncés» et de déplorer la faiblesse des projets d'aménagement. Du centre-ville à Milliane il n'y a qu'un pas, et c'est sans allégresse que les deux élus le franchissent pour tirer à boulets rouges sur le projet d'aménagement : «Cette décision ne tient pas compte de besoins réels. Et déplacer la route va coûter un million d'euros sur le 2,5 du projet ! La mairie doit corriger ce projet de toute urgence !» Enfin les deux élus déplorent l'absence d'une aire de covoiturage à l'entrée de Gabrielat et la répression sur le stationnement comme seule réponse apportée à ce besoin d'infrastructure !» Seule bonne note : Pamiers loco, cet été dont le succès montre qu'à la place de Fiesta «on peut organiser une animation populaire de qualité, pour 20 fois moins cher !»



PLUS
Conférence de presse de Michel Teychenné et Bernadette Subra 



En cette rentrée municipale, à 18 mois des prochaines élections municipales, nous avons souhaité passer en revue les principaux dossiers en cours à la Mairie de Pamiers, et rappeler nos positions et propositions. Il s'agit de huit dossiers importants pour la ville à divers titres.

Rentrée scolaire :
 85 % des communes françaises sont repassées à 4 jours/semaine. Nous regrettons que la décision de rester à 4 jours et demi par semaine n'ait pas été discutée en conseil municipal. Les écoles de Pamiers consultées n'étaient pas toutes d'accord pour rester à 4 jours et demi. Une fois de plus, la majorité a pris cette décision seule, et sans tenir compte des avis des écoles et sans l'avis du conseil municipal.

La fermeture d'une classe de maternelle en centre-ville est une mauvaise nouvelle, pour les parents et pour les élèves. C'est un coup dur de plus pour un quartier en grande difficulté.

Cinéma multiplex : Ce dossier tourne vraiment au mauvais film! Les membres de la CDAC se sont exprimés dans la presse. Ils ont des arguments sensés contre ce projet. La promesse du maintien du cinéma en centre-ville est une vaste blague. Ce n'est pas sérieux. C'est juste un leurre pour avoir le permis de construire. La majorité n'a jamais présenté le dossier en conseil municipal, ni en commission! Aujourd'hui, la Mairie et le promoteur ont décidé de faire appel devant la Commission Nationale. Nous demandons que le nouveau dossier soit présenté avant au conseil municipal. C'est un minimum! L'État a émis un avis défavorable sur l'implantation au Chandelet, car cette implantation est en totale opposition avec la revitalisation du centre-ville et avec les engagements de la Mairie. Nous attendons maintenant le nouveau dossier avec une nouvelle implantation du cinéma. À suivre...

Parc de l'Évêché : Depuis trois ans, nous demandons que le jardin de l'ancien Évêché soit restauré et ouvert au public. Un gros tiers de ce parc appartient depuis longtemps à la Mairie, sous le chemin Serpente jusqu'à la Maison des associations. Il est aujourd'hui totalement laissé à l'abandon par la Mairie. Le reste du parc appartient à l'Évêché, qui est ouvert à la discussion pour l'ouvrir au public. Une partie du mur d'enceinte vient de s'effrondrer... Il est temps de passer des paroles aux actes! Puisque la majorité aime les palmiers, il y a en plus une très belle allée de palmiers séculaires totalement enfouis dans la végétation et donc à exhumer, dans la partie municipale du Parc de l'Évêché. Il faut noter que ce projet peut être réalisé facilement par les services municipaux, à peu de frais.

Annonce du contrat de ville : C'est la déception! 13,5 millions seulement sur 5 ans, dont une partie de prêt bonifié à rembourser. C'est loin des objectifs annoncés, mais il faut être pragmatique, c'est toujours bon à prendre. D'ici les prochaines élections, on peut seulement espérer la réalisation de 16 appartements HLM rue Gabriel Perri, c'est tout pour le centre-ville. Et le début de la construction de deux résidences HLM d'une trentaine de logement chacune, l'une au quartier de la gare et l'autre à Benagues avec le soutien de la CCPAP pour reloger les habitants de la barre de la Gloriette dans l'attente de sa destruction... un jour. C'est tout!

Pamiers Loco : Nous félicitons l'équipe du Festival Pamiers Loco! Avec seulement 25 000 euros de subventions, cette équipe a montré qu'elle pouvait réussir une animation de qualité, populaire et sympathique en juillet à la place de la Fiesta, pour 20 fois moins cher pour les finances municipales !

Aménagement de Milliane : Limiter le parking sur Milliane à 256 places est très dommageable pour Pamiers, pour les commerçants et pour les habitants du centre-ville. Cette décision de la majorité ne tient pas compte des besoins réels. Nous contestons aussi le projet de déplacer le boulevard sur Milliane pour créer « Pamiers plage » le long du canal. Cela va coûter un million d'euros sur les deux millions et demi du total de ce chantier financé par un emprunt. La Mairie doit corriger ce projet d'urgence.

Aire de covoiturage à Gabrielat : Depuis de nombreuses années, l'absence d'une aire de covoiturage à l'entrée de la zone de Gabrielat oblige de nombreux automobilistes à faire du parking sauvage. Depuis des années, nous demandons la création de cette aire par la Communauté de communes. Le besoin est évident, et la demande réelle.

La seule réponse apportée par la Communauté de communes à ce besoin d'infrastructure facilement réalisable sur lesdélaissés de terrain et en bordure de la route de Trémège consiste en la répression des automobilistes par l'installation d'un panneau d'interdiction de stationner avec enlèvement par la fourrière!

Cette réponse est inadmissible. Elle pénalise des conducteurs qui font l'effort de s'organiser pour développer le covoiturage. C'est un non-sens complet,Nous avons demandé par courrier au maire-président de la CCPAP d'aménager dans les plus brefs délais une aire de covoiturage digne de ce nom à l'entrée de la zone de Gabrielat.

Partager cet article

Repost0

commentaires