Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 18:52

Préambule

Comme d'habitude, on m'objectera qu'aux élections municipales, on choisit plus l'homme ou la femme que tel ou tel parti politique. À cela, je répondrai qu'on n'a jamais vu une idée traverser seule la salle du Conseil municipal, c'est toujours un homme ou une femme qui la porte.  La sensibilité et la culture politiques de cet homme ou de cette femme déterminent toujours ses choix municipaux, et malgré ce qu'ont voulu nous faire croire les Macronistes après les élections présidentielles, la droite et la gauche existent toujours dans ce pays, elles structurent la vie politique depuis la Révolution française. 

Ci-dessous : Quand la présidente départementale des Républicains renouvelle aujourd'hui dans La Dépêche le soutien de son parti à la liste de Xavier Fauré. 


 




 

 

 



 


MON ANALYSE DU PREMIER TOUR
DES MUNICIPALES À PAMIERS

 

Dans des conditions, qui étaient extraordinaires au sens propre après les annonces du premier ministre sur les décisions drastiques concernant le coronavirus, le premier tour des élections à Pamiers a connu une participation malheureusement faible : moins d'un Appaméen sur deux.


Un premier constat : la liste André Trigano résiste bien et sort première avec 28,17%, ce qui dans ces circonstances et avec cinq listes est un résultat qu'il faut saluer. De plus, il lui reste des réserves de voix dans les abstentionnistes volontaires, ceux qui ont choisi de préserver leur santé en n'allant pas aux urnes. Ce n'est pas un secret que de dire que l'électorat Trigano est assez âgé.


La liste Pamiers Autrement arrive deuxième de justesse avec 21,71 %. Composée majoritairement de macronistes honteux qui ont mis leur drapeau dans leur poche, de quelques personnalités marquées très à droite et même plus ainsi que d'une dose homéopathique de quelques candidats venant plus ou moins du PS local, cette liste a bénéficié de la bagarre violente et pas très correcte entre les listes Fauré et Trigano pendant les deux dernières semaines de la campagne.


En effet, la fin de campagne s'est transformée en bataille fratricide entre les triganistes et les dissidents emmenés par Xavier Fauré et Maryline Doussat, à cause de l'implication du président du SCA et de son équipe pour aider la campagne de X. Fauré. Enfin, l'irrruption de dernière minute du duo Sannac et  Chibli bras dessus bras dessous, hilares dans La Dépêche apportant leur soutien à Xavier Fauré, a choqué. Elle a choqué aussi bien à droite, à cause du soutien massif du PS départemental – Vilaplana et Bonrepaux étaient au meeting de Fauré, qu'à ce qui reste de la gauche socialiste par cet affichage baroque de l'alliance de la carpe et du lapin. Les électeurs socialistes traditionnels étaient déjà déboussolés par le lâchage par le PS du conseiller départemental de la majorité... socialiste, Jacques Laffargue. La prise de position de Kamel Chibli la veille du scrutin a soit prêté à rire, soit franchement irrité les électeurs appaméens.


La liste Fauré y a perdu sur les deux tableaux : à trop en faire, Sannac et Chibli, comme deux éléphants dans un magasin de porcelaine, ont fait perdre leur poulain et ont installé la liste « LaREM masquée » de Mme Thiennot en position centrale... Félicitations à eux deux, Mme Thiennot en est encore toute surprise !


La liste Pamiers Citoyenne n'a pas démérité dans cette campagne avec un score de 17,41%, mais la dynamique n'a pas pris autour de leur projet pour Pamiers. Daniel Mémain y a gagné en notoriété et en sympathie, mais Pamiers citoyenne n'est pas arrivée à apparaître comme une alternative crédible à la liste d'André Trigano.


Pamiers Citoyenne a aussi pâti des basses manoeuvres de la section socialiste de Pamiers, qui a choisi de s'allier avec la droite de Xavier Fauré, et de la candidature autonome classée à gauche du conseiller départemental Jacques Laffargue. Ce dernier, persuadé d'être le futur maire de Pamiers, finit bon dernier avec 11,73 % ! Cette dispersion des voix de gauche a fait le jeu du maire sortant et de Pamiers Autrement, donc des listes LaREM officielle de Trigano et LaREM officieuse de Thiennot, un comble à Pamiers quand même !



Comme en 2014, les responsables qui se revendiquent de la gauche, de toute la gauche dans sa diversité, n'ont pas été capables de se rassembler autour d'un projet pour Pamiers. La droite et le centre droit gagneront donc les élections municipales.


Juste pour illustrer mon propos, sans faire de politique fiction : la différence de voix entre la liste de Mme Thiennot arrivée deuxième et la liste Pamiers Citoyenne de Daniel Mémain est de seulement 182 voix! Et le score du dernier, Jacques Laffargue avec sa liste de gauche Les Appaméens, est de 496 voix... Ensemble, les listes Pamiers Citoyenne et Les Appaméens seraient arrivées devant la liste d'André Trigano de 41 voix ! Mais malheureusement, on ne réécrit pas l'histoire au lendemain d'un premier tour. L'histoire s'écrit avant, pas après.


Enfin, plus la moitié du corps électoral ne s'est pas rendu aux urnes : 53,48 % d'abstention, du jamais vu à Pamiers.


Conclusion


Pamiers citoyenne reste donc aujourd'hui à Pamiers la seule force crédible, progressiste et écologique qui représentera la gauche dans le prochain Conseil municipal, après le second tour qui ne se déroulera pas avant la fin juin.


Pour la première fois dans l'histoire des municipales en France, ce second tour rebattra complètement les cartes, car après le confinement de l'ensemble de la population, ce sera une nouvelle campagne électorale, avec une vraie participation...  Toutes les listes présentes au second tour sont potentiellement encore capables de gagner l'élection à Pamiers et de battre les sortants.  Il est donc urgent que les listes qui se revendiquent de gauche se rassemblent et fusionnent, pour la victoire.



Michel Teychenné

Partager cet article

Repost0

commentaires