Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 17:15




Le très libéral Barroso, seul candidat à sa succession, a été réélu pour cinq ans à la présidence de la Commission européenne.

Les Socialistes français ont voté contre le candidat désigné, M.Barroso. Le groupe Socialistes et Démocrates a confirmé en séance  plénière à Strasbourg, comme l'avait annoncé son président Martin Schultz, qu'il ne pouvait voter en faveur de l'investiture de Jose Manuel Barroso.

M. Barroso est aujourd'hui le candidat soutenu par l'UMP, par le Parti populaire européen et par les Libéraux, mais également par les souverainistes et autres anti-européens, nombreux dans le nouveau Parlement élu au mois de juin! Sa majorité regroupe toutes les droites européennes. Son ciment commun pour voter Barroso est le libéralisme économique.

Malgré de nombreuses promesses, le candidat Barroso n'a en effet rempli aucune des conditions à sa reconduction qui avaient été posées par les Socialistes européens : pas de véritable plan de relance européen, pas de pacte pour l'emploi, pas de réglementation ni de supervision efficaces des marchés financiers, pas de proposition pour une croissance durable luttant contre le réchauffement climatique et, enfin, aucun engagement clair et assuré sur une directive cadre protégeant les services publics en Europe.

Plutôt que de s'abstenir, la Délégation socialiste française, avec d'autres délégations du groupe Socialistes et Démocrates, a fait le choix d'un vote clair contre l'investiture de Barroso. Ce choix est cohérent avec les prises de position affirmées pendant cinq ans et pendant la campagne des Européennes. Il est fidèle à la parole donnée à nos électeurs, conforme mes engagements durant la campagne électorale.

C'est ainsi que les Socialistes français entendent peser de tout leur poids en exigeant des propositions précises plutôt que de  simples promesses concernant le programme et la composition de la Commission.

L'élection de Barroso n'est pas une bonne nouvelle pour l'Europe que nous voulons, plus sociale, plus écologique, plus proche des citoyens.


MICHEL TEYCHENNÉ
Membre du Conseil national du PS
Ancien député européen

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires