Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:01



Pour André Trigano, 2008 aura été une année mouvementée mais un bon cru. Pour Michel Teychenné, l'année a mieux fini qu'elle n'avait commencé. 2009 sera sportive !

La ville de Pamiers célébrait dernièrement ses sportifs méritants dans la salle du conseil municipal, où, la veille, majorité et opposition s'étaient retrouvées pour une rencontre qui n'avait rien d'amicale en séance de conseil municipal… Pas question de tacles assassins pour la circonstance ni de « cravates », les seules, en soie, étant autorisées. 79 récompensés, 26 médaillés et 28 diplômes, on avait rarement eu un si beau plateau en un même lieu.

C'est en fait le champion toutes catégories de l'élite politique André Trigano qui présida la remise des récompenses. Un maire de Pamiers, sorte d'intouchable Sergueï Bubka, qui, du haut de son expérience, ne se lasse de regarder, amusé, l'adversité s'échauffer depuis quelques mandats pour lui piquer sa place sur le podium. Las ! 2008 sera des plus sportives pour le maire qui au terme d'un premier tour de municipales épique décrochera à nouveau la timbale sur le fil. Encore une… Un premier magistrat dont on se demande d'ailleurs si le poids des trophées conquis de haute lutte ne fait pas trop d'ombre à une descendance un peu ankylosée dans le culte d'un chef derrière lequel elle s'abrite volontiers dès que l'opposition sort l'artillerie lourde.

Et puis, à la gauche du Très Haut, ce fameux samedi, les coureurs de fond, infatigables tribuns d'un PS local ragaillardi par la joute oratoire de la veille, Émile Franco et Louis Claeys ont été associés à la remise de récompenses. C'est aussi un peu ça avoir l'esprit sportif, le fair-play, comme on dit outre-Manche. Un Milou Franco pragmatique, qui a su tirer les leçons de la défaite, pas vraiment un tueur en politique, mais dont « l'œcuménisme » pourrait un jour lui permettre de rassembler au-delà de ses affections électives.

Et puis on aura noté la présence du « Royaliste » Michel Teychenné, qui sur la place appaméenne joue sans état d'âme la voiture bélier de l'opposition lancée dans la vitrine municipale d'un André Trigano parfois agacé. Mais un Michel Teychenné qui dispute surtout pour quelques mois encore le championnat européen entre Strasbourg et Bruxelles dans la catégorie poids lourds, à moins qu'il n'ait des velléités d'expansionnisme sur la circonscription du député Henri Nayrou si l'aventure européenne s'avérait trop scabreuse. Mais le jour de la remise des médailles aux sportifs méritants, Michel Teychenné est resté sagement en jachère, flanqué de son inséparable Dominique Castagné, mis en quarantaine par la majorité depuis que la veille, ce dernier avait eu l'outrecuidance d'apostropher le maire sur son réel bilan en matière d'emploi. Mais revenons à Michel Teychenné, président du groupe socialiste à Pamiers, qui, en attendant d'étoffer son palmarès, a applaudi avec générosité les vaillants sportifs du jour, électeurs émérites de demain. Les « qualifs » se jouent aussi sur les petites pelouses… Mais ça, c'est pour 2009. Pour celui qui représente très officiellement le courant de Ségolène en Midi-Pyrénées, 2008 se termine plutôt bien. Une médaille d'argent en quelque sorte ou plutôt un titre prometteur de champion d'automne. Mais la compétition va reprendre. Et d'ici juin, date des nouvelles élections européennes, il lui faudra éviter bien des tacles. Les plus douloureux ne viennent pas forcément de là où l'on croit.

La Dépêche du Midi, Xavier Olmos, 4 janvier 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires