Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 16:06

Billet d'humeur: cumuls, cumulards et autres...

 

 

« Dans les épreuves décisives on ne franchit correctement l'obstacle que de face. »

- François Mitterrand, extrait de L'abeille et l'architecte

Cette citation est dédiée à tous ceux qui pensent que la rénovation de la vie politique ne doit pas aller au-delà des mots et de quelques retouches de forme; et qui veulent  gagner du temps pour que rien ne change.

Le Parlement accouche non sans peine d'une loi sur la moralisation de la vie politique. L'application de la loi sur le non-cumul des mandats pour tous les parlementaires est reporté en 2017. Le PS a encore un peu de mal à faire respecter ses règles internes et l'engagement pris par tous les parlementaires élus en 2012 de s'appliquer dès leur élection le non-cumul des mandats et de ne garder qu'un mandat local non exécutif. Quelques-uns d'entre eux résistent encore pour garder leur mairie, leur présidence ou vice-présidence de communauté des communes, d'agglomération ou département , combat d'arrière garde.

 

De mauvaise langues prétendent que d'aucuns rêvent même de se présenter aux municipales hors de leur commune actuelle...comme si rien n'avait changé, comme si les élècteurs pouvaient tout gober! Cela serait un pied de nez, pour être poli, aux 80% de militants du PS qui ont voté en faveur du non-cumul pour les parlementaires socialistes, et pour les électeurs qui ont cru à leurs promesses et à leur programme. Ce serait enfin un signal "délétère" aux partenaires de gauche qui depuis longtemps combattent le cumul des mandats.

En Ariège, la fédération PS a clos ce débat dès le conseil fédéral du 14 mars 2013, par le texte ci-dessous voté à l'unanimité :

La Fédération du Parti Socialiste de l'Ariège souhaite reprendre à son compte le communiqué du bureau national et réaffirme la nécessité d’adopter au plus tôt une législation pour faire entrer en vigueur le non-cumul d'un mandat de parlementaire avec un exécutif local dès les prochaines échéances électorales, en 2014. Ce cumul des mandats est une exception française, qui n’existe quasiment dans aucun pays d’Europe. Il est temps d’y mettre un terme. C’est une exigence de rénovation de notre vie publique. Depuis le début du quinquennat, François Hollande a multiplié les initiatives pour approfondir l’exercice de la démocratie dans notre pays : la nomination du premier gouvernement paritaire, la baisse de la rémunération des ministres et du Président, la priorité donnée au dialogue social et à la concertation, une nouvelle étape de la conquête de l’égalité des droits avec la loi du mariage pour tous. Le Parti socialiste soutient pleinement cette action. Il appelle à prolonger cet élan avec la mise en œuvre du non-cumul des mandats, engagement majeur approuvé lors des élections présidentielles et législatives par les Français. Les militants socialistes se sont exprimés, lors de notre congrès de Toulouse, en faveur de cette avancée indispensable pour nos institutions. Le non-cumul s’inscrit dans notre volonté de renforcer le rôle du Parlement. Il répond à un devoir d’exemplarité et permettra le meilleur exercice de chaque mandat. Il devra s’accompagner de la création d’un véritable statut de l’élu local. Le non-cumul des mandats permettra d’accroître la confiance entre les citoyens et leurs représentants. Le non-cumul est une condition du renouvellement et de la parité. Il permettra de partager l’exercice des responsabilités. C’était l’esprit des Primaires citoyennes qui ont permis à plusieurs millions de Français de s’exprimer. Les socialistes, qui portent le combat pour la justice sociale autant que pour le renouveau démocratique, réaffirment donc leur engagement pour le non-cumul des mandats qui sera une respiration essentielle pour notre vie publique.

Il engage tous les socialistes ariégeois, comme l'ont d'ailleurs fait Fédérique Massat; dès sa  réélection au Parlement en 2012, et  Jean-Pierre Bel  lors de sa réélection au Sénat en 2008.

La rénovation de la vie politique passe aussi par nos comportements collectifs, par le respect de nos engagements, et l'exemple que nous donnons sur le terrain.

 

Michel Teychenné

Membre de la Commission Nationale des conflits du PS

Membre de droit du Conseil National du PS

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires