Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 21:20
PUBLIÉ LE 22/02/2012 08:24 | J.-PH.C.

Pamiers. Chandelet: l'opposition se chauffe au bois

Le groupe de Gauche au conseil municipal s'est réuni dernièrement devant la cité HLM du Chandelet, pour dénoncer le sort qui serait fait aux locataires : leurs notes de chauffage se seraient envolées, de façon non-contractuelle et sans lien apparent avec le coup de froid ! L'un d'eux était d'ailleurs sur place, pour en témoigner.

Michel Teychenné et ses amis ont dénoncé « 16 % d'augmentation de la facture de chauffage. Pour un appartement ou maison consommant 10 kW, les locataires doivent payer un abonnement de 494 euros HT par an uniquement pour avoir droit au chauffage, puis une consommation de 46,97 € HT par MKW consommé. Le seul problème, mais de taille : c'est que le conseil municipal a délibéré et le tarif voté est de 16 % inférieur à celui qui est facturé »

Après cette déclaration pour le moins enflammée, le groupe de gauche dénonce ce qu'il appelle « un racket organisé des locataires du Chandelet, résultat d'une accumulation d'erreurs et d'approximations dans ce dossier de chaufferie au bois ! » Michel Teychenné et les siens déplorent par ailleurs le montage financier qui aurait fait la part trop belle au promoteur. Ce dernier disent-ils « n'a pas participé d'un euro à la chaufferie du Chandelet, toute la dépense ayant été financée par la mairie ! » alors que si la ville indiquent les élus de gauche, « utilise 18 % de cette production pour chauffer l'école voisine du Chandelet, le reste sert à chauffer la cité du Chandelet ! » Bref entre l'opposition et la mairie, comme on le voit, on a toujours une bonne querelle… sur le feu !

 
LA DEPECHE DU MIDI/ JP CROS

anews2010

Clos du Chandelet: l'opposition pointe du doigt le coût du chauffage

partager

© MidiNews 2012

Déjà plusieurs fois, les élus de l’opposition du groupe de gauche avait critiqué ce projet de résidence du «Clos du Chandelet»
A commencer par son lieu d’implantation, «sur des terrains commerciaux non prévus pour l’urbanisation dans un quartier pavillonnaire est une erreur» affirme Michel Teychenné, «les terrains manquent cruellement au développement économique de la ville»
Pour le chauffage de la résidence, une chauffage central bio-énergie a été mis en place.
Et selon le chef de file de l’opposition, la mairie répercute le coût du projet «en faisant payer les locataires, qui en plus du loyer dû au propriétaire payent une facture salée de chauffage à la mairie»
Les locataires doivent ainsi payer un abonnement pour avoir accès au chauffage (environ 500 € par an).
Pour ce locataire (arrivé en 2010), «au début on m’avait dit que l’eau et le chauffage était compris dans le loyer. Quand j’ai reçu cet abonnement j’ai été surpris»
Par ailleurs, celui-ci se dit «satisfait» de son nouveau logement.
Selon Michel Teychenné, «le conseil municipal a délibéré et le tarif voté est de 16% inférieur à celui facturé».

plus 

Cité du Chandelet
16 % d’augmentation de la facture de chauffage en douce

Nous avons plusieurs fois en conseil municipal dénoncé les aberrations du montage financier de la cité du Chandelet. Force est de constater que nous avions raison. 

Petit rappel:

D’abord, le lieu d’implantation choisi par la mairie sur des terrains commerciaux non prévus pour l’urbanisation dans une quartier pavillonnaire est une erreur. De plus, ces terrains manquent aujourd’hui cruellement au développement économique de la ville de Pamiers, qui devra attendre au mieux 2013 et le nouveau PLU pour les remplacer. 

Le montage financier :

La mairie a apporté un million d’euros au promoteur pour financer ce projet immobilier, sans aucune contre-partie : elle a financé la voierie interne des maisons individuelles, alors qu’il s’agit d’une voie privée. Elle a surtout financé la chaufferie au bois (900 000 euros) qui assure le chauffage de l’ensemble de la cité, soit 82 % de la production de la chaufferie et seulement 18 % pour l’Ecole de Cannonges. Le promoteur n’a pas participé d’un euro à la chaufferie du Chandelet ! Toute la dépense a été financée par la mairie, sur fonds publics; Une fois les subventions déduites: Un million d'euros à la charge de la mairie.

Après les Appaméens , les locataires ponctionnés :

Aujourd’hui, pour amortir le choc financier du coût de ce projet, la mairie éponge le trou, après avoir fait payer les Appaméens pour l’investissement, en faisant payer les locataires (pour l’investissement et le fonctionnement) qui en plus des charges et du loyer dus au propriétaire payent une facture salée de chauffage...à la mairie !

Pour un appartement ou maison consommant environ 10 KW, ils doivent payer un abonnement de 624 euros TTC par an uniquement pour avoir droit au chauffage, puis une facturation de consommation de 46,67 euros HT par MWh consommé. Seul problème, mais gros problème : le conseil municipal a délibéré et le tarif voté est de 16 % inférieur à celui facturé !!!

Nous dénoncons ce racket organisé des locataires du Chandelet , résultat d’une accumulation d’erreurs et d’approximations dans ce dossier de chaufferie au bois qui aurait mérité un peu plus de sérieux de la part des adjoints en charge, lesquels sont plus enclins à se faire photographier devant la Chaufferie au bois qu’à équilibrer les comptes qu’ils ont mis à mal par un montage financier aberrant.

Les élus du groupe de gauche

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires