Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 13:55

carmeltopgo


Le Carmel de Pamiers est en vente et la Mairie ne veut pas l’acheter car la ville n’en a pas besoin... dixit Monsieur le Maire dans un reportage de France 3.


2 800 mètres carrés de bâtiments superbes en centre-ville et 5 000 mètres carrés de jardins en terrasses, c’est sans intérêt pour l’actuelle majorité... dans une ville dont le centre se meurt et qui manque d’espace pour les associations et les activités culturelles : étonnant!

Pourtant, la Mairie aurait pu s’offrir le Carmel sans débourser un euro de plus.  Elle aurait pu réaliser une belle opération financière et patrimoniale ... si elle n’avait pas choisi la pire et la plus coûteuse option :  déménager en urgence l’École de Musique, actuellement installée dans un local imbriqué dans les bâtiments du Carmel.

Il fallait réhabiliter les bâtiments de l’École de Musique, tout le monde dans le conseil municipal en convenait. Mais la précipitation de certains élus en charge du dossier, désireux pour la gloriole de pouvoir inaugurer de nouveaux locaux dès 2012 à l’occasion des 60 ans de l’École de Musique, va coûter très chers aux Appaméens : au moins 2 millions d’euros de travaux, sans subventions! Cela va en plus retarder certains autres projets municipaux par manque de financement!

Les nouveaux locaux de l’École de Musique, prévus pour un budget pharaonique de 2 millions d’euros dans l’aile « neuve » de l’ancien hôpital, de qualité architecturale très médiocre, trahissent un choix fait dans la précipitation et une absence de réflexion qui, en plus de coûter très cher aux Appaméens, vont éloigner du centre ville une activité de plus : l’École de Musique.

Sur le plan budgétaire, l’École de Musique, ce sont 350 élèves, dont la moitié seulement de Pamiers, et un déficit annuel de fonctionnement 600 000 euros, le tout financé exclusivement par les impôts des Appaméens... Une bagatelle d’après les élus majorité, qui refusent de faire participer financièrement la Communauté de communes!

Mais revenons au Carmel et à l’actuel bâtiment de l’École de Musique, imbriqués l’un dans l’autre. Il aurait suffi de consacrer les deux millions d’euros prévus et votés pour le déménagement à l’ancien hôpital afin de pouvoir acquérir le Carmel (évalué par le service des Domaines à 700 000 euros) tout en consacrant le reste du budget à l’agrandissement et à la restauration de l’École de Musique sans la déménager. Une belle opération, intelligente, aurait alors été réalisée par la Ville de Pamiers. 

Le bâtiment actuel de l’École de Musique fait environ 500 mètres carrés. Sa superficie aurait facilement pu être multipliée par deux grâce au logis du Carmel qui le jouxte. Comme cette partie n’est pas classée, ces travaux n’auraient posé aucun problème. Et avec 1,3 million d’euros de budget restant pour ces travaux, (soit 1 300 euros au mètre carré, largement assez pour une belle restauration, sans compter de possibles subventions), l’opération aurait été gagnante pour la Mairie.

L’ensemble architectural du Carmel, fleuron architectural et patrimonial de la Ville, serait ainsi revenu gratuitement à la Mairie et aurait pu être réaménagé, petit à petit par tranches, en salles d’expositions, en espace muséal consacré à Pamiers et à Gabriel Fauré (promis par les élus depuis des lustres), en site ouvert aux touristes ainsi qu’en espace de culture et d’animations notamment pour les jeunes, lieux qui manquent aujourd’hui cruellement à Pamiers. En somme, on aurait pu créer un Pôle d’Animation Culturelle et Touristique pour redonner de l’attractivité et du dynamisme au centre-ville de Pamiers. Sans parler du fait que le Cloître et les 5000 mètres carrés de magnifiques jardins en terrasse auraient pu être ouverts à tous, à peu de frais, avec le concours du service « Espaces verts » de la Ville.

Mais à cause de la majorité municipale et de son obstination, cela ne sera pas le cas. On pourra toujours aller se consoler en admirant « l’architecture des années 60 au coût pharaonique » de la nouvelle École de Musique située à l’ancien hôpital. Une belle occasion ratée, une de plus, dans une ville où les élus de la majorité multiplient les erreurs d’aménagement urbain avec, pour résultat, un centre-ville qui périclite à vue d’oeil!

Aux édiles de la majorité qui se targuent d’une bonne gestion et qui parlent du « million d’euros » que coûterait le Carmel, on pourra rappeler qu’ils ont subventionné l’an dernier le promoteur de la déjà trop célèbre Cité du Chandelet, d’un million d’euros, sans aucune contre-partie pour la Commune... Comme quoi ils ont le « million facile »... quand ils veulent! 

S’ils avaient un peu réfléchi, s’ils ne s’étaient pas précipités pour inaugurer coûte que coûte, c’est le cas de le dire, la nouvelle École de Musique en 2012, ils auraient obtenu la totalité du Carmel et une nouvelle École de musique pour pas un euro de plus... Les Appaméens et les Appaméennes apprécieront!

Michel Teychenné
Pour le Groupe de Gauche

P.S. : Au fait, Mesdames et Messieurs les élus de la majorité, que va devenir le bâtiment abandonné par l’École de Musique après le déménagement? Combien de dizaines, de centaines de milliers d’euros va coûter sa rénovation toujours nécéssaire, et pour y installer quoi, dans quel but? Va-t-il rester vide et fermé? Aucun projet n’a été discuté en commissions municipales, il serait temps d’y penser. Par contre, pour ce qui est de « qui va payer », les Appaméens le savent déjà!

carmelblog2

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires