Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 08:56
Mairie : Du riffifi dans chez les adjoints! 

Après la “vrai fausse démission” de l’adjoint au Patrimoine pour cause d’abandon du projet de Pôle d’Enseignement Artistique, dit le “palais Ribaute”, c’est de nouveau un adjoint qui fait des siennes lors du dernier conseil de jeudi. L’adjoint au Commerce a dit un “non tonitruant” à la Taxe sur la Publicité Extérieure que le Groupe de gauche demande depuis deux ans et qui a été enfin votée.

Puis ce fut le tour de l’adjoint à l’Urbanisme, suite à l’intervention des élus de Gauche, qui a été sévèrement recadré par le maire. En effet, M. Trigano a confirmé à M. Teychenné qu’il n’était plus question de céder aux promoteurs l’Ecole de l’Estang rue Sainte Claire, comme l’avait annoncé Hubert Lopez à l’occasion de la réunion publique sur le projet “Coeur de Ville”.

L’abandon du P.E.A, la Taxe sur la Publicité et la sauvegarde de l’Ecole de l’Estang : trois bonnes nouvelles que demandaient les élus du Groupe de gauche et qui confirment le rôle positif et constructif de l’opposition appaméenne. Et les difficultés du groupe majoritaire...

Les élus du Groupe de gauche

 

anews2010

Pamiers :
Une nouvelle taxe sur la publicité fait débat en conseil municipal
29/06/2012 | 19:45
cmfinjuin.jpg

La majorité municipale parle (et vote) d’habitude comme un seul homme derrière le maire André Trigano.

Ce jeudi soir en conseil municipal, l’adoption d’une nouvelle taxe a fait réagir l’élu Jean-Marc Salvaing, en charge du sport et du commerce, qui a tenu à exprimer sa différence. 

Le motif de son opposition? L’instauration d’une taxe locale sur la publicité extérieure à Pamiers. Autrement dit: un impôt qui concernera tous les supports publicitaires fixes, visibles depuis la voie publique.

Cet impôt étant facultatif, il devait être soumis au vote du conseil municipal.

«Il s’agit une fois de plus de taxer les entreprises !» a regretté Jean-Marc Salvaing avant de voter contre la proposition, «cette taxe aura des impacts sur la trésorerie des entreprises et aura des répercutions sur les emplois. C’est une fois de plus une pression fiscale que l’on exerce sur les actifs»

«Je comprends tout à fait tes raisons et je respecte ton vote» a répondu le maire André Trigano, «il n’est jamais agréable d’avoir à faire face à une nouvelle taxe. Mais nous devons faire face à de nombreuses dépenses, et il faut bien trouver des recettes»

Les élus ont quand même adopté une exonération totale de la taxe pour les petits commerces (dont la superficie est inférieure ou égale à 12m2), et de 50% pour les enseignes dont la superficie se situe entre 12 et 20m2.

Au contraire, le leader de l’opposition Michel Teychenné s’est réjoui, «on est heureux de voter cette taxe. Si on l’avait fait avant, on aurait ajouter 400 000€ au budget! Il ne faut pas nous faire pleurer. cela concernera les grandes enseignes»

Au mois de mars, le groupe de gauche avait vivement critiqué «l’exonération de la taxe sur la publicité pour les grandes enseignes»

Et d’ajouter, «il y a aussi un vrai enjeu environnemental derrière cette taxe: il y a une tendance à voir fleurir des panneaux publicitaires un peu partout. Cet impôt imposera peut-être une certaine réserve aux commerçants...»

Voila donc un sujet qui n’a pas respecté le sens des clivages habituels.

Le maire André Trigano a finalement demandé au conseil municipal «de considérer que nous avons besoin de financements»

Considération acceptée et votée (presque à l’unanimité) ce jeudi soir en conseil municipal.


Les autres moments du conseil municipal

-De la vigne va être plantée sur le site historique de Cailloup. A l’origine du projet: le passionné d’Histoire et élu Louis Claeys, et une nouvelle association: «Bi del mas Biel». Les vignes viendront s’ajouter à tout ce qui existe déjà sur le site: la culture du haricot coco, le parcours d’orientation ou le jardin médiéval.

-La mise en œuvre de la verbalisation électronique pour les PV a été remise à plus tard, suite à une décision du maire, «la mairie et paye et on ne récupère rien ?! Je voudrais que l’on prenne le temps d’en discuter entre nous» a-t-il demandé.

-Enfin, un hommage appuyé a été rendu au maire de Foix et Conseiller général Jean-Noël Fondère, décédé cette semaine. L’ensemble des élus ont fait ensemble une minute de silence.

 

 

 

logodepeche140

CONSEIL MUNICIPAL
UNE SCEANCE DE VACANCES


Cétait un conseil sans grands enjeux, une poignée de délibérations, aussi à une encablure des vacances, n'y avait-il pas lieu de s'empoigner. La gauche a donc mis ses tongs et son short, l'esprit en paix, et André Trigano n'en revenait pas de tant d'amabilités de la part de Michel Teychenné, au point qu'il a gardé jusqu'au bout de la séance un œil plus ou moins dubitatif. Il fallait le voir pour le croire, cette gauche unanime votant les décisions modificatives au budget primitif, portant entre autres sur l'achat du Carmel. « Cela nous convient, aussi nous votons pour » observait la tête de file du groupe opposition, tout en demandant pour la rentrée une réunion permettant d'avoir une meilleure visibilité financière sur les années qui restent du mandat. « C'est d'accord, en septembre on fait le point ensemble » a répondu le maire.

En fait ses soucis sont venus… de son camp, lorsqu'est arrivée sur le tapis la délibération entérinant la mise en place la taxe locale sur la publicité extérieure. Traduisons les panneaux publicitaires qui ne sont toujours pas heureux en matière esthétique. C'est Jean-Marc Salvaing, en chevalier servant des commerçants opprimés par l'impôt, qui évoquant « la situation économique difficile des PME » ne voyait pas de nécessité à les impacter par ce nouvel impôt : « Je vote donc contre ». Et bien soit, lui a dit André Trigano, plein de compréhension pour les craintes de son adjoint, mais considérant la dureté budgétaire des temps, il confessait malheureusement « qu'il fallait faire aujourd'hui comme tout le monde ! »

PAYER POUR DONNER L'ARGENT À QUELQU'UN D'AUTRE

Il existait jusqu'à aujourd'hui un dispositif similaire, mais tellement écorné qu'il avait peine à faire quelques sous de cette affaire. Désormais, et malgré un dispositif local qui exclut en fait les petits commerçants de cette douloureuse, cette taxe devrait rapporter une jolie somme à la commune. Autre pierre d'achoppement au sein du groupe majorité, la mise en œuvre de la verbalisation électronique par la police municipale. En fait cette affaire a pour but de s'harmoniser avec la police nationale et alléger les tâches administratives qui suivent tout PV, dont l'argent va pour l'essentiel à l'État. André Trigano a trouvé saumâtre qu'il faille payer pour donner l'argent à quelqu'un d'autre ! « Moi je vote contre » s'est-il indigné. Et devant cette obstruction régalienne, cette délibération a finalement été retirée. On en avait fini avec les aigreurs (exception faite de quelques détails d'urbanisme), on pouvait donc saluer comme il se doit avec un Louis Claeys aux anges la naissance de la vigne de Cailloup dont le maire espère qu'elle nous portera un jour un grand cru.

J.-Ph.C

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires