Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:54

Le maire perd ses nerfs, dialogue impossible sur le rapport très sévère de la Cour des Comptes, une fin de règne qui s'annonce désastreuse pour Pamiers...

 

logodepeche.jpg

André Trigano tient tête aux critiques

Publié le 27/09/2014 à 03:48, Mis à jour le 27/09/2014 à 07:43

Pamiers (09) - Conseil municipal et rapport de la chambre régionale des comptes

André Trigano aux côtés de Claude Deymier, durant cette séance.Photo DDM J.M.
André Trigano aux côtés de Claude Deymier, durant cette séance.Photo DDM J.M. 

Dur tête à tête entre André Tigano et Michel Teychenné, et Gérard Legrand hier en conseil municipal,autour du rapport de la chambre régionale des comptes.

On avait commencé en communauté de communes, jeudi soir, on a continué en conseil municipal hier soir ! La querelle entre André Trigano et Michel Teychenné a rebondi sur la question du rapport de la chambre régionale des comptes, concernant cette fois la ville de Pamiers. On aurait pu croire en début de séance que les algarades resteraient dans l'ordre du supportable, elles ont malheureusement atteint des niveaux plus élevés entre deux hommes qui de toute évidence ont du mal à se supporter. C'est Gérard Legrand le premier adjoint, qui s'était chargé de donner lecture des observations faites par la chambre, tout en y répondant, où en donnant des compléments d'information à ses collègues. Le débat a rebondi plusieurs fois entre le maire décidé à faire front aux critiques, et Michel Teychenné, notamment sur la question de l'emprunt toxique. André Trigano continue à considérer que la renégociation de cet emprunt a été une bonne chose, malgré la hauteur de la pénalité, Michel Teychenné s'en tient lui à son argumentation réaffirmant que le maire n'avait pas en conseil donné tous les éléments sur le coût de cette renégociation : «Je ne partage pas votre explication, j'ai confiance à ce que dit la cour des comptes, ce sont des magistrats !» Entre-temps Gérard Legrand donnait des informations complémentaires pour corriger les observations concernant la dette, les finances, les publications de postes, les congés annuels, les congés maladie, tout en prenant acte des observations de la chambre et évoquant les corrections qui seraient apportées. Le maire sur l'affaire des congés convenait d'ailleurs que ces jours supplémentaires avaient été donnés à une époque «où on avait les moyens». «Aujourd'hui poursuivait-il - il faut revenir sur cela, être en conformité, je vais en discuter avec les syndicats. Ce ne sera pas facile, mais j'en prends la responsabilité !»

L'autre gauche demande la parole

Michel Teychenné mettait alors en cause la gestion du personnel, les sources des problèmes financiers, pointant du doigt le directeur général des services et se demandant si ce dernier «agissait sur ordre». C'en était trop pour André Trigano qui imposait silence à son débatteur ! Et passait à la question suivante. Dans la bataille, l'autre «gauche» par la voix de JC.Cid (liste Fauré), demandait aussi à prendre la parole en expliquant qu'elle avait aussi des choses à dire : «M.Teychenné a fait des observations, M.Montané avant lui, l'amateurisme de la commune est reconnu par la cour des comptes !» Il s'étonnait aussi de ce dialogue en tête entre Michel Teychenné et André Trigano : «Que voulez-vous si votre voisin monopolise la parole !» concluait le maire. Lequel devait d'ailleurs lancer à Michel Teychenné : «Vous êtes un sacré monsieur. C'est écœurant de travailler avec vous !» On était arrivé au bout du débat. Ne restaient que le ressentiment et une atmosphère particulièrement pesante, qui s'est abîmée dans la lecture des autres délibérations et sur cette apostrophe de Michel Teychenné qui a traité le maire «d'oxymore (1) ambulant !»

(1) dire tout et son contraire

Congés maladie : les explications

Concernant le nombre important de jours de congé maladie du personnel, le calcul froid en chiffres est plombé par un certain nombre de congés de longue maladie, a expliqué Gérard Legrand, ce qui aurait pour effet de faire monter le nombre de jours global. «Les congés maladie ordinaires ont par contre diminué de 2009 à 2013» indiquait le premier adjoint.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires