Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 13:20

logogaz140

1410a.jpg

Dans le droit fil de la suppression de la taxe professionnelle, il revenait au conseil municipal de se prononcer sur la mise en place de la CFE, la cotisation foncière des entreprises. De quoi occasionner à nouveau un débat agité entre majorité et opposition.
1410b.jpg
14102011-2.jpg

 

PRECISION : Il n'y a pas d'effet de seuil pour ceux qui sont à plus de 100 000 euros de chiffres d'affaires, car l'Etat calcule pour eux une détaxe basée sur la valeur ajoutée. L'argument du maire ne tient pas. Le maire a choisi simplement d'augmenter la taxe des petites entreprises et commerces et de baisser la taxe des plus grosses entreprises contre l'avis unanime de la commission des finances, répondant ainsi aux pressions de certains adjoints mécontents du bon choix fait en Commissions des finances et voté par les élus de gauche. La délibération pourtant envoyée à tous les élus dans l'ordre du jour officiel a été modifiée dans la nuit précédent le Conseil municipal...! 

 
logodepeche.jpg

14102011-3.jpg

14102011-4

Jeudi soir, les élus du groupe de Gauche avaient organisé une réunion publique autour de la question de l’extension de Gabrielat et de l’éventuel chargement, sur ce site, des trains de granulats extraits à Saverdun. Michel Teychenné regrette en effet que la communauté des communes du pays de Pamiers «cherche à «passer en force» et ensecret l’implantation de la Société Denjean Granulats, qui va impacter durablement l’avenir de la zone Gabrielat et ses riverains », parlant d’«aberration économique, écologique et humaine ». «Toutes ces gravières étant en plus situées au bord de la voie ferrée, ce sont plusieurs millions de tonnes de granulats qui pourront passer par la N20 pour être chargées à Gabrielat, et pas à Saverdun, avec d’énormes conséquences sur l’environnement et le voisinage. Ce sont plusieurs dizaines, voire centaines, de rotations de semi-remorques par jour entre Saverdun et Pamiers. C’est du bruit, de la poussière et de la pollution à Trémège- Gabrielat pour le chargement des trains chaque nuit. Et c’est en plus un mauvais coup porté au projet économique de pôle logistique« propre»». Le débat a été suivi par un grand nombre de citoyens, d’élus et de représentants d’associations, prouvant l’intérêt des habitants de Basse-Ariège pour le dossier.

plus

GRAVIÈRES / GABRIELAT : COMMUNIQUÉ DU GROUPE DE GAUCHE

Beaucoup de monde Salle des fêtes de Trémège pour la réunion publique du Groupe de gauche contre le projet de la Mairie de Pamiers d’autoriser le chargement sur le site de Gabrielat-Trémège des trains de granulats extraits à Saverdun, et contre le massacre de la Basse-Ariège par les gravières. Beaucoup de citoyens mais aussi de nombreux élus et représentants d’associations avaient répondu à l’invitation des élus de gauche du conseil municipal. Tous étaient présent à cette rencontre pour marquer l’importance de ce dossier.

Dominique Castagné a animé cette soirée qui a commencé par un exposé de J.-L. Bertrand sur l’historique et les raisons du développement anarchique des gravières, qui va impacter près de 1 000 hectares de terres agricoles en Basse-Ariège.

Michel Teychenné, après avoir présenté le projet d’extension logistique de Gabrielat II soutenu par le Groupe de gauche, a regretté que la Communauté des Communes du Pays de Pamiers cherche à « passer en force » et en secret l’implantation de la Société DENJEAN Granulats, qui va impacter durablement l’avenir de la zone Gabrielat et de ses riverains. Michel Teychenné a longuement argumenté sur l’aberration économique, écologique et humaine que représente l’autorisation donnée par la Mairie de Pamiers et la CCPP aux Gravières Denjean d’utiliser le nouvel embranchement ferroviaire de Gabrielat, en service l’année prochaine, et cela en pleine contradiction avec le protocole signé par les exploitants de gravières avec le Préfet (par lequel ils s’engagent à créer à Saverdun les embranchement ferroviaires à leurs frais en échange des autorisations d’exploitation).

Toutes ces gravières étant en plus situées au bord de la voie ferrée, ce sont plusieurs millions de tonnes de granulats qui pourront passer par la N 20 pour être chargées à Gabrielat, et pas à Saverdun, avec d’énormes conséquences sur l’environnement et le voisinage. Ce sont plusieurs dizaines, voire centaines, de rotations de semi-remorques par jour entre Saverdun et Pamiers. C’est du bruit, de la poussière et de la pollution à Trémège-Gabrielat pour le chargement des trains chaque nuit. Et c’est en plus un mauvais coup porté au projet économique de pôle logistique « propre ».

Enfin, Michel Teychenné a présenté le volet financier de ce projet et dénoncé avec fermeté le coût à assumer par les Appaméens et par les habitants de la Communauté de communes. Ce sont eux qui devront payer à la place des sociétés de gravières, le coût de la totalité de l’embranchement ferroviaire, ce qui est « scandaleux ».

Un débat très animé et convivial avec le public a montré la détermination des nombreux participants à s’opposer à tout prix ce projet économiquement et écologiquement négatif.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires