Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 09:07

Municipales à Pamiers : Jean-Christophe Bonrepaux recommande la démission pour convenance personnelle !

Avec une majorité absolue de "deux petites voix" à l'Assemblée Nationale pour le PS, Jean-Christophe Bonrepaux invente la "démission pour convenance personnelle" : si Alain Fauré, après 18 mois de mandat de député, souhaitait démissionner pour être maire de Pamiers, il faudrait donc, s'il était élu, revoter en juin 2014 dans la deuxième circonscription de l'Ariège pour élire un nouveau député... Et prendre le risque de perdre cette circonscription, car malheureusement, le PS a perdu toutes les législatives partielles depuis 2012.

Les électeurs qui ont  confié  à leur député le mandat de les représenter à l'Assemblée pendant cinq ans vont sûrement apprécier cette" reconversion" et le "sérieux de l'engagement des candidats socialistes" - les militants socialistes et les élus qui ont fait campagne pour garder au PS cette circonscription aussi !


Quant à la liberté des députés de choisir leur mandat, François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir sont très clairs, ils ont demandé aux députés de ne pas mettre en danger la majorité parlementaire, et donc de ne pas démissionner avant 2017 !


Cela me rappelle "furieusement" la lettre d'Augustin Bonrepaux, candidat à la présidence du Conseil général, qui s'engageait en 2001 devant les militants et par courrier auprès du Premier secrétaire de l'époque, pour l'élection interne qui l'avait opposé Guy Destrem et Bernard Soula, à ne pas se représenter aux élections législative si les militants l'élisaient à la présidence du Conseil Général... ce qui eu lieu. Et bien sûr quelques mois après, par un communiqué à la presse, " à la demande de ses amis et à contre-coeur mais pour l'intérêt du PS", Augustin Bonrapaux se représentait en 2002 aux élections législatives.


J'étais le premier secrétaire du PS ariégeois qui, à l'époque, a reçu la lettre d'engagement ferme et définitif d'Augustin Bonrepaux à ne pas cumuler les mandats...

L'histoire socialiste ariégeoise serait-elle un éternel recommencement?


Michel Teychenné


 

logodepeche140

Le PS valide les candidatures

municipales

Le bureau fédéral du PS de l’Ariège vient de valider l’ensemble des candidatures à la candidature déposées pour mener les listes socialistes aux prochaines élections municipales de mars 2014. (Notre édition du 24 septembre) à Ax, c’est l’adjoint Dominique Fourcade qui mènera la liste socialiste. à Foix, pas de surprise non plus, Norbert Meler, seul candidat à la tête de liste, est confirmé. à Saint-Girons, il y aura bien trois candidats François Murillo, Thierry Tourné et Christian Rouch pour des primaires amicales. «François Murillo» reste le candidat naturel» selon Thierry Tourné. Des dérogations sont accordées à Lavelanet et Tarascon-sur-Ariège. Dans le premier cas, le PS attend de connaître le sens du jugement concernant Marc Sanchez pour se positionner. Dans le second cas, les négociations entre le PS et le PRG se poursuivent. C’est Pamiers qui concentre l’attention avec la primaire annoncée entre Michel Teychenné, l’opposant historique à André Trigano et le député Alain Fauré. «La candidature d’Alain Fauré ne pose pas de problème par rapport au cumul. S’il est désigné et s’il est élu, alors il devra faire un choix entre ses mandats» explique Jean-Christophe Bonrepaux, premier secrétaire fédéral PS de l’Ariège en rappelant que les fédérations ont été laissées libres de leur choix.

Alain Fauré n’a pas souhaité faire de commentaires. Il donnera sa position aux militants en priorité. Selon nos informations, en cas de désignation puis de victoire aux municipales, il pourrait choisir la mairie. Tous les candidats vont maintenant plancher devant les militants des sections appelés à voter le 10 octobre. «Les candidats choisis par les militants restent les meilleurs» indique Jean-Christophe Bonrepaux.


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires