Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 20:34

 

« Je ne veux pas que Pamiers devienne une annexe ou une dépendance du Conseil Général. »


Comme vous le savez, dans cette campagne municipale les candidats devront se positionner sur de grands dossiers qui concernent l'avenir de Pamiers.


J'en aborderai deux aujourd'hui : la gestion de l'eau et le projet d'Agglomération.

Sur le dossier de l'eau, notre position est claire : nous sommes pour le retour de la gestion de l'eau en régie municipale, pour un service public de l’eau. En effet, il n'y a aucune raison pou que le groupe Veolia continue à engraisser ses actionnaires sur le dos des Appaméens. Par la remunicipalisation, on pourra maîtriser la qualité de l'eau et son prix, au profit de tous les abonnés. Les ex-salariés de la SAEDE devenus Véolia seront intégrés dans cette régie.

Nous sommes opposés à ce que Pamiers confie  la distribution de l'eau au SMDEA, ce qui reviendrait pour la Ville de Pamiers à perdre la maîtrise de la qualité et du prix de l'eau au profit d'un syndicat qui connaît actuellement de graves difficultés financières.


Monsieur Trigano n'a jamais remis en cause le contrat avec Veolia. Quant à Monsieur Fauré, ses premières déclarations montrent qu'il est favorable au SMDEA. A eux de préciser leurs positions en prévision de la décision qui devra être prise dès le printemps 2014, car le contrat de Veolia arrivera alors à échéance.


Depuis des années, on parle de créer une agglomération Foix-Pamiers qui reprendrait le territoire du SCOT. Le Conseil général soutient activement ce projet. André Trigano a dit qu'il était favorable à une agglomération qui ne  rassemblerait que la Basse-Ariège (Pamiers, Saverdun, Mazères).


En tant que candidat, je considère qu’il est urgent de créer une agglomération dont Pamiers sera le moteur. Le projet de l'agglomération Foix-Pamiers du Conseil général est déjà tout un programme, puisqu'en toute logique Pamiers est la première ville du département. Si cette agglomération venait à voir le jour, elle devrait s'appeler Pamiers-Foix et non l'inverse. Une nouvelle agglomération, quel que soit son périmètre (elle doit rassembler 50 000 habitants), permettra d'accéder aux contrats de plan et à des crédits de l'Europe qui aujourd'hui ne sont pas accessibles aux Communautés de Communes.


La Communauté de communes du Pays de Pamiers a depuis longtemps fait la preuve de son inefficacité. Elle n'a pas permis de mutualiser les grands équipements, qui restent à la charge de Pamiers avec un impact très négatif sur la fiscalité de la Ville. Notre position est claire : Pamiers doit être le leader de la future agglomération.


Quant à son périmètre, trois possibilités existent : soit une grande agglomération de Saverdun à Tarascon, soit une agglomération plus cohérente de type urbain Pamiers-Foix-Varilhes, soit l'hypothèse d'André Trigano qui a sa cohérence, à savoir une agglomération strictement Basse-Ariège qui s’inclurait dans la dynamique de l’agglomération toulousaine.


En clair, le projet Trigano est de constituer une agglomération des villes de droite de la Basse-Ariège pour faire contrepoids au projet du Conseil général : une agglomération  où Foix serait le leader et qui diluerait le poids de Pamiers et de la Basse-Ariège dans une multitude de petites communes...


 Dans les deux cas, ce sont des choix politiciens, de petits calculs qui ne sont pas à la hauteur du projet et de l'avenir de l'Ariège.

 

« un principe simple ; que l'agglomération rapporte plus à Pamiers qu'elle ne coûte, ce qui est loin d’être le cas avec l’actuelle Communauté des communes. »

 

Pour moi, la création d'une agglomération devient urgente pour remplacer les Communautés de communes qui ne sont plus adaptées. Il faut d'abord réfléchir aux compétences de cette future agglomération, au projet de développement qu’elle pourrait réaliser pour les habitants plutôt qu'à son périmètre géographique.

Notre choix final ne dépendra que de la place qu’auront Pamiers et sa Communauté de communes dans ce dispositif, du projet pour la population de Pamiers porté par la future agglomération, et enfin du respect d’un principe simple ; que l'agglomération rapporte plus à Pamiers qu'elle ne coûte, ce qui est loin d’être le cas avec l’actuelle Communauté des communes.

Dans tous les cas nous associerons largement la population appaméenne à ces choix déterminants pour l'avenir.


« Je ne veux pas que Pamiers devienne une annexe ou une dépendance du Conseil Général. »


La liste « Pamiers ensemble » reflète bien la vision pour Pamiers du Maire des Pujols. Parmi les 10 premiers de cette liste, on trouve trois maires ou anciens maires de villages du Canton Est de Pamiers, quatre salariés du Conseil général ou de ses satellites, une transfuge de la droite dure, et un conseiller qui après s’être fait élire sur la liste Franco a quitté l’opposition, il y a quatre ans, pour être soi-disant indépendant alors qu’il a trop souvent voté avec la droite au Conseil.


Le reste de la liste ressemble fortement au répertoire du Conseil Général et de sa nébuleuse, avec le président du groupe socialiste, avec beaucoup de salariés, de cadres ou plus discrètement de conjoints... et même avec le Président du très atone Conseil Economique, Social et Environnemental du Conseil Général.


C’est vraiment la liste du « Château », comme on dit à Pamiers. Même méthode à la Mairie des Pujols, puisque le maire sortant présente son assistant parlementaire comme successeur. 


Sur la liste Fauré, je constate que le candidat radical et le candidat de sensibilité écologiste sont relégués aux places difficilement éligibles - ou pire, pour les candidats de la diversité, en fond de liste. C’est là aussi un choix politique.

J’ai quitté le PS ariégeois avec beaucoup de socialistes appaméens à cause de ce type de comportement, de cette volonté d’hégémonie et de cette « pensée unique ».


Je ne souhaite pas que Pamiers devienne une annexe, une dépendance du Conseil Général. D’autant plus que les grandes décisions qui sont devant nous en ce qui concerne, par exemple, la gestion de l'eau - adhésion au SMDEA ou remunicipalisation de l’eau - ou encore le projet du Conseil Général de créer l’Agglomération Foix-Pamiers devront être prises en toute indépendance dans le seul intérêt de Pamiers et de sa population par le Conseil municipal de Pamiers, et pas ... à Foix ou sur ordre!


Notre liste « Pamiers au coeur – Le Renouveau », avec ses candidats de toute la gauche, est issue majoritairement de la société civile, mais comprend aussi des socialistes venant du PS, du Front de gauche et d’Europe Ecologie-Les Verts. Nous ne sommes inféodés à personne, nous ne dépendons de personne. Nous ne devrons notre élection qu’aux Appaméennes et Appaméens. C’est ce qui fait notre force et notre crédibilité!

 

Michel Teychenné

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires