Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:10

Comme le note l'article de la Dépêche ci-dessous, c'est une fois de plus grâce au travail de l'opposition, que la majorité doit aujourd'hui s'expliquer sur cette close "confidentielle" concernant l'achat du Carmel, et très onéreuse pour les finances publiques et les Appaméens.

logodepeche140
 

 

Pamiers. Bien chères petites sœurs...

Publié le 17/04/2013 à 09:13

Transfert des corps des religieuses du Carmel

Les religieuses sont enterrées dans le cloître. /Photo archives DDM, X.O.

Les religieuses sont enterrées dans le cloître. /Photo archives DDM, X.O.  

Un souci sur le Carmel : le coût de l'exhumation des corps des 90 religieuses qui y sont enterrées. Au minimum 200 000€. Le maire est en discussion pour éviter l'application de cette clause.

Au Carmel on a un souci! Autant dire qu'on est tombé sur un os. Figurez-vous que les corps des religieuses ensevelis depuis des siècles dans le sol du couvent posent problème. Un problème à 200 000 euros minimum. Répondant à une question qui d'ailleurs courait la ville depuis quelque temps, posée par l'opposition, le maire André Trigano a confié sa préoccupation au conseil municipal. Il s'agit du transfert des corps des petites sœurs depuis les allées du Carmel, où elles reposent certaines depuis des siècles, vers la crypte qui existe sous l'autel de la chapelle. C'est une clause qui avait été portée sur l'acte de vente du Carmel, et les religieuses y tenaient beaucoup. Ce qui peut d'ailleurs se comprendre compte tenu de l'historicité du lieu, de l'attachement que ces pensionnaires ont pu avoir pour ces murs clos qui ont vu s'écouler leur vie et, depuis longtemps maintenant, leur dernier sommeil. «Quand on a acheté le Carmel, au prix intéressant que l'on sait, cette clause de transfert ne m'a pas arrêté. Il se trouve qu'elle est extrêmement onéreuse ! C'est vrai, c'est une erreur que j'ai commise ! Je n'avais aucune idée du coût que cela présentait. En effet, nous sommes sur un monument classé, et c'est un inconvénient car on ne peut pas intervenir facilement sur des tombes. C'est très cher à mettre en œuvre. J'ai pris contact avec l'évêque pour lui exposer la situation, j'ai également pris contact avec les carmélites. On va voir comment sortir de cette affaire !»

200 000 € au minimum !

André Trigano lui-même a avoué que le dégagement des tombes et l'exhumation des corps dans le cadre d'un monument historique, et donc ici au Carmel, «c'est une somme de 200 000 € sans compter la réfection ensuite de la dalle !» Bref, il va falloir sortir de cette impasse autrement «car ce n'est pas réalisable». Effectivement, avec les budgets que l'on connaît aujourd'hui, tirés au cordeau, on voit mal comment sortir 200 000 € minimum pour transférer ces ossements. Cela viendrait renchérir considérablement le coût d'acquisition. Il semblerait en tout cas que chez les élus, et même chez les religieux de la ville, on soit favorable en un maintien des choses en l'état. D'autant que ce n'est pas la première fois que des gens d'Eglise (beaucoup de prélats notamment) sont enterrés dans des bâtiments religieux ouverts au public, et qu'ayant recherché l'extrême modestie de cette situation, ils ont accepté par avance de se faire marcher dessus…

J.-Ph.C

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires