Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 15:40
Communiqué des élus de “Pamiers au coeur” : l’ ANRU et les enjeux de la rénovation urbaine à Pamiers

Les élus de “Pamiers au coeur” se félicitent du classement par l’ Agence Nationale de Rénovation Urbaine du centre-ville de Pamiers et du quartier de la Gloriette comme “quartiers d’intérêt régional” .
Afin d’engager efficacement la réhabilitation de ces quartiers et d’utiliser au mieux les crédits alloués par l’ANRU, nous demandons la création d’un “guichet unique” au service des propriétaires, des accédants à la propriété et des porteurs de projets. Comme par exemple, une Société d’Economie Mixte de type SPL ou SPLA, qui regrouperait tous les acteurs financiers et techniques du dossier ANRU, en particulier  la Communauté des communes à laquelle la Mairie a cédé la compétence “habitat et rénovation de l’habitat” sur la Ville de Pamiers.
  
Ce “guichet unique” pourra intervenir directement dans l’achat ou le financement des rénovations et des constructions nouvelles, tant sur le plan de l’habitat que du commerce. Son but sera de simplifier les démarches administratives et d’aider les porteurs de projets. La Mairie de Pamiers doit redevenir le décideur politique de son plan de rénovation  urbaine et ne pas laisser seule la Communauté de communes sur ce dossier y compris financièrement, ce projet pour être accepté devra mobiliser beaucoup de moyens financiers au niveau local aussi...
  
Michel Teychenné

logodepeche140

Le cœur de ville et la Gloriette inscrits dans le projet de rénovation urbaine

 

Publié le 16/12/2014 à 03:51, Mis à jour le 16/12/2014 à 07:37

Pamiers (09) - Urbanisme

La rue Gabriel-Péri et les rues annexes entreront dans le cadre de ce grand projet de ville./ Photo archives DDM
La rue Gabriel-Péri et les rues annexes entreront dans le cadre de ce grand projet de ville./ Photo archives DDM 

Maintes fois évoquée, la rénovation du centre-ville va connaître un coup d'accélérateur dans les prochaines semaines. Et ce grâce à la décision de l'ANRU, qui a fait de ce dossier une priorité.

Le temps des promesses est terminé ! Annoncé officiellement hier dans le courant de la soirée, le choix de placer Pamiers et le cœur de ville dans les petits papiers de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) donne un coup de fouet au vaste projet de rénovation maintes fois évoqué. Réunis en conseil d'administration extraordinaire, à la suite de la pression des députés et des territoires en question, les membres de l'agence gouvernementale, dépendante du ministère de la Ville, ont placé le cœur de ville et la Gloriette dans le volet de préférence régionale. Une première sélection qui va permettre à la cité ariégeoise d'avoir accès à une part des 33 millions d'euros d'aides accordés aux neuf quartiers de la région Midi-Pyrénées inscrits dans ce programme. Une «belle récompense» pour le premier magistrat de la ville, André Trigano, qui y voit le «fruit d'un travail que nous menons depuis la rentrée». «C'est ce que nous souhaitions et nous l'avons eu.»

Sélectionné parmi près de 1 300 demandes, Pamiers s'est évité l'écueil de voir son dossier refoulé par les instances en charge de ce grand plan national de rénovation urbaine. Un choix légitime aux dires d'Alain Fauré, député de l'Ariège, mis dans la confidence durant le week-end. «De par sa situation de précarité, Pamiers avait besoin d'un accompagnement particulier et d'un soutien financier spécifique. C'est une aide substantielle à ce projet mais pas une fin en soi.»

Un dossier à présenter en juin 2015

Cette première étape franchie, reste aujourd'hui aux élus en charge de ce dossier de s'affairer afin de proposer un projet solide et cohérent. Sous la surveillance des services de l'État, la mairie va devoir travailler dans l'urgence afin d'apporter toutes les garanties nécessaires à l'obtention de cette aide d'ici au mois de juin 2015. Une date butoir relativement proche qui n'effraie pas l'édile de la sous-préfecture, sûr de son fait et qui a déjà programmé l'investissement au futur budget 2 015. «Il y a eu une anticipation du travail que nous avions à aménager. Une première partie du dossier sera remise et présentée en janvier, en fonction de l'évolution des conditions et des sommes allouées.»

Des éléments sur lesquels l'opposition compte bien se montrer intransigeante. Conscient de l'urgence de la situation, Alain Fauré en appelle à des actes réfléchis. «Le programme fixé par l'ANRU est un programme de rénovation et non de construction. Les aides accordées ne sont pas faites pour construire du neuf, mais vise à diminuer la précarité et réinstaurer de la mixité sociale dans ces quartiers». Un sentiment partagé par Michel Teychenné, qui préconise de son côté la création d'un outil d'économie fixe ou un équivalent plus souple.


Le chiffre : 33

Millions >Aides aux quartiers de Midi-Pyrénées. L'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) va accorder 33 millions d'euros aux neuf quartiers de Midi-Pyrénées dits «d'intérêt régional», dont font partie le centre-bourg et la Gloriette.


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires