Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 17:16

Le Figaro.fr

Lutte contre l'homophobie : les établissements catholiques peu mobilisés

Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, le 9 juillet, à l'Assemblée nationale.

 

L'auteur d'un rapport sur l'homophobie à l'école juge que la communauté éducative « est encore trop peu mobilisée » contre ce phénomène.

Dans son rapport sur la lutte contre l'homophobie dans l'éducation, remis le 11 juillet à Vincent Peillon, Michel Teychenné, membre du conseil national du PS dénonce l'attitude passive de l'enseignement catholique. Les auditions et les entretiens menés «font souvent apparaître une plus grande difficulté à être entendus par les équipes pédagogiques pour les parents dont les enfants sont victimes de harcèlement LGBT (lesbiennes, gays, bi, trans-phobe) et scolarisés dans l'enseignement privé», écrit-il.

Les lignes d'écoute des associations qui luttent contre l'homophobie ont toutes enregistré une recrudescence d'appels de jeunes issus de ces établissements, mais aussi de parents d'élèves, durant la période de médiatisation du débat sur «le mariage pour tous». «Une certaine radicalisation des positions a engendré une recrudescence des actes et propos homophobes. L'enseignement public n'est pas épargné par ce phénomène», affirme-t-il.

Prise de conscience des dangers de l'homophobie pour les élèves

«Les échanges que j'ai eus avec le secrétariat général de l'enseignement catholique laissent entrevoir une prise de conscience des dangers de l'homophobie pour les élèves et pour leur développement. Dans le respect de la spécificité de l'enseignement catholique, la mise en place d'un dispositif propre à l'enseignement catholique sous contrat pourrait être envisagée de façon complémentaire à mes recommandations», indique-t-il.

Michel Teychenné, qui est par ailleurs président du groupe de gauche à la mairie de Pamiers (Ariège), juge que la communauté éducative «est encore trop peu mobilisée». Sur les 25 rectorats ayant répondu à une enquête menée par ses soins, neuf «seulement» ont un personnel théoriquement et partiellement chargé de ces problématiques, et aucune d'elles n'a de référent exclusivement affecté à la lutte contre les LGBT-phobies. De plus, en matière de formation continue, «seulement un tiers des académies propose des modules, souvent intégrés dans les formations à l'éducation à la sexualité, et limités en nombre de places». Trois rectorats ont développé des outils spécifiques sur ces problématiques. Michel Teychenné note que certaines initiatives «souvent innovantes» existent et détaille quelques projets dans son rapport.

Priorité à la prévention en collège

Le rapporteur estime qu'il faudrait accorder «une priorité» à la prévention en collège. «C'est le moment d'une grande fragilisation de ces jeunes. C'est pendant cette période qu'ils ont besoin d'une école inclusive.» Selon lui, «en primaire, c'est au travers notamment de la diversité des familles, de l'homoparentalité, du refus des insultes et des discriminations que le sujet peut être abordé». Un programme ABCD de l'égalité constitué de plusieurs modules pédagogiques (environ 10 à 15 heures) en primaire sera expérimenté à partir de la rentrée 2013 dans dix académies.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires