Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 21:00
Législatives : Mon choix est clair et net!

D’abord je voudrais saluer la décision d’Henri Nayrou de se retirer de la vie politique. il a été un très bon député de terrain et sa décision l’honore, elle n’est pas habituelle en Ariège, à droite comme à gauche.... pour être saluée.

C’est comme le dit Henri Nayrou, un nouveau cycle qui s’ouvre avec cette présidentielle et le renouvellement des générations est plus que nécessaire pour le Parti Socialiste en Ariège.
Pour être un bon candidat socialiste aux législatives il faudra remplir 3 conditions :

La première : Avoir une bonne notoriété dans la population et être capable de rassembler nos partenaires du Front de gauche et EE-les Verts au deuxième tour. Il vaut mieux avoir une solide expérience politique. Un simple député à Paris, c’est I /577 éme de l’Assemblée nationale, il y a 577 deputés. Si l’on veut peser pour sa circonscription et dans le travail parlementaire, il vaut mieux avoir déjà un bon réseau de relations pour ne pas faire de la figuration. J’ai été parlementaire européen; 6 mois après mon arrivée  au Parlement, j’ai été rapporteur d’un projet de loi important dans le Transport que j’ai fait voter.

La seconde condition pour être un bon candidat : Il faut aussi en avoir envie ! C’est une fonction très prenante qu’il faut vivre à 120 %. Il faut une constitution sportive pour passer la moitié de la semaine à Paris en réunion ou en séance de jour et de nuit, puis revenir parcourir pendant 3 joursles 140 communes de la 2éme circonscription, cela à longueur d’année. Si on veut vraiment bien faire son “boulot” à Paris et en Ariège.

Enfin, la troisième condition , et celle là est nouvelle, c’est le mandat unique. Pour être candidat aux législatives il faudra que le candidat PS s’engage à ne pas cumuler ou abandonne ses mandats exécutifs (maire, adjoint, président et vice-président de collectivité...) C’est nouveau et c’est une vrai avancée démocratique. Le cumul des mandats est indéfendable, une honte pour la France qui est la seule en Europe à ne pas avoir réglé ce problème par la loi. Si François Hollande gagne en 2012, nous ferons passer une loi qui l’interdira. Mais dès à présent nos candidats devront s’engager “définitivement à s’appliquer le non-cumul” devant les électeurs et pour la durée de leur mandat.
Jean-Pierre Bel en se l’appliquant à lui-même il y a trois ans a montré le chemin de cette réforme.

On ne sera plus député “à la grand-papa” en cumulant les mandats locaux et nationaux. Je pourrais remplir les deux premières conditions, mais cela fait des années que je milite contre le cumul : aujourd’hui, il faut savoir faire un choix clair entre le local et le national, il faut être cohérent dans ses engagements pour les concitoyens.

Mon choix est net et clair, mon choix c’est Pamiers et le Pays de Pamiers, c’est mon engagement comme élu local, comme “leader” de la gauche à la Mairie de Pamiers . C’est aussi mon choix de coeur et de raison pour Pamiers et le Pays de Pamiers, celui que j’avais fait en étant candidat aux élections régionales. Malheureusement les choix du PS 09 nous ont fait perdre le siège de conseiller régional de Pamiers.

En 2014, dans deux ans et quelque... il y aura des élections municipales, à la Communauté des Communes, à la région et aux cantons. La gauche se doit de reconquérir la Basse-Ariège... C’est mon objectif, ce sera un travail d’équipe, j’en prendrai ma part. C’est un nouveau cycle politique qui commence, c’est à ma génération de le préparer et de le concrétiser.

Je ferai campagne pour François Hollande à la présidentielle et pour celui ou celle qui sera désigné aux législatives.
 
Michel Teychenné
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires