Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 16:42

Entre deux tours des municipales
LETTRE OUVERTE A ALAIN FAURE

Mon cher Alain,

Au premier tour, dimanche dernier, ta liste PS-PRG a réalisé le score le plus bas jamais atteint par le Parti socialiste à Pamiers. Cela devrait t’interroger tant sur le plan de la politique nationale – dont tu es un des acteurs en tant que député et membre de la Commission des Finances –, mais aussi sur le plan local : encore dimanche matin, tu nous prédisais, à mes colistiers et moi même, un score à un chiffre et l’impossibilité d'arriver au second tour. 

Je comprends que les résultats du premier tour soient un coup de massue pour ton équipe et toi-même. Pourtant, avec les 1 105 électeurs qui ont voté pour notre liste « Pamiers au coeur - Le Renouveau », la gauche, toute la gauche, est majoritaire à Pamiers, devant la liste du maire sortant! 

C’est une chance historique à saisir pour Pamiers. Partout en France, les listes de gauche fusionnent pour se rassembler au deuxième tour. Sauf à Pamiers... où tu as refusé ne serait-ce qu’une simple rencontre entre nos deux listes. 

Mon cher Alain, le temps où le PS ariégeois régnait en maître absolu est terminé. Le temps des dictats et des injonctions aussi. Le rassemblement des forces de gauche passe d’abord par le respect, le dialogue, et le partage des responsabilités. Tu nous demandes, avec un culot monstre, de retirer notre liste, de nous désister purement et simplement à ton profit comme si le Front national risquait de mettre la main sur la Mairie. Ce n’est bien évidemment pas le cas : André Trigano n’est pas le FN, la République ne risque rien!

Je regrette profondément ton refus de travailler ensemble, avec les anciens socialistes, les écologistes et les verts, les camarades du Front de gauche et tous mes colistiers de la société civile. Je regrette aussi les attaques personnelles à mon encontre pour justifier ta position. Je te rappellerai que je t’ai soutenu activement pour les élections législatives, même si jamais tu n’avais soutenu les actions du Groupe de gauche dans l’opposition au Conseil municipal. J’ai démissionné du PS en décembre dernier après avoir attendu pendant deux mois le moindre signe de ta part, le moindre coup de téléphone qui aurait permis de dépasser une investiture interne indigne et contestée. Ta seule réponse fut à l’époque de demander à Jean-Christophe Bonrepaux mon exclusion « a posteriori » du PS, ainsi que celle de six autres camarades socialistes de Pamiers.

Cher Alain, les électeurs ont tranché, ils nous demandent de nous entendre pour gagner la Mairie de Pamiers. Nos états d’âme personnels n’intéressent pas les Appaméens. Ils attendent que nous soyons responsables, que nous dépassions les problèmes d’égo, les susceptibilités. Les Appaméens désirent majoritairement tourner la page Trigano. 

Ton attitude est incompréhensible. Tu porteras la responsabilité de l’échec et de la division de la gauche. Tu devras l’assumer pendant les six prochaines années dans l’opposition au Conseil municipal de Pamiers. 

Tu devrais savoir, mon cher Alain, que l’on ne gagne jamais tout seul. Pour être maire, il faut savoir rassembler !


Michel Teychenné

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires