Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 10:47

 

Quid de la dernière déclaration de Jérome Cahuzac sur la LGV?


Cette annonce du Ministre délégué au budget est pour le moins surprenante  et mérite d'être précisée (lire ci-dessous l'article de Libération).

La Ligne à grande vitesse LGV est une urgence pour le développement de Toulouse et de sa région. Sa réalisation marquera aussi une avancée écologique forte dans la lutte contre les gaz à effet de serre en offrant une alternative crédible à l'avion ou à la voiture.

Laisser la quatrième ville de France et sa région hors du réseau LGV serait une grave erreur d’aménagement du territoire et amplifierait la fracture territoriale.

La liaison LGV Bordeaux-Toulouse puis Toulouse-Narbonne permettra à terme de relier le réseau TGV Ouest aux réseaux Est et Sud-Est, ainsi qu’au reseau espagnol via Barcelone. Une avancée très importante pour l’avenir de Midi-Pyrénées, mais aussi pour l’ensemble des régions concernées.

C’est un chantier prioritaire déjà financé à 50 % par les régions et les collectivités concernées. Le soutien de l’Etat et le respect du calendrier sont impératifs!


Michel Teychenné

Ancien député européen membre de la commission Transport du Parlement européen

     

logolib140

 

 

11/07/2012

Malgré les menaces, Toulouse rêve encore de TGV

TGVÉCO-TERRE. Le TGV Bordeaux-Toulouse n'est a priori pas une priorité du ministre délégué au Budget. L'ex-député socialiste du Lot-et-Garonne Jérôme Cahuzac s'interroge en effet sur l'intérêt de prolonger certaines lignes au delà de Bordeaux.

Si la nouvelle ravit les opposants au projet, elle laisse sans voix, pour l'heure, le président, socialiste aussi, du conseil régional de Midi-Pyrénées, Martin Malvy, qui a fait de cette ligne un de ses grands chevaux de bataille.

Ce projet LGV «ne tient pas la route, c'est de la folie à l'état pur», indique pour sa part le porte-parole de la coordination anti-LGV en Lot-et-Garonne. Lequel trouvera certainement des relais parmi les écologistes midi-pyrénéens, pourtant membres de la majorité régionale de Martin Malvy.

Europe Ecologie-les Verts à Toulouse partage avec Jérôme Cahuzac l'idée selon laquelle «la modernisation des lignes» existantes est la seule solution réaliste pour un «aménagement du territoire pour le plus grand nombre à un moindre coût».

Restent toutefois à Martin Malvy quelques raisons de ne pas désespérer. Le ministre n'a pas précisé quelles lignes, à son sens, ne méritaient pas d'être financées. Sinon que ce seraient celles ne permettant qu'un «gain de temps marginal». 
Or, la LGV jusqu'à Matabiau mettrait Toulouse à 3h10 de la capitale quand il en faut deux et demi de plus à l'heure actuelle. Il y a des gains plus marginaux que celui-là.

En tout cas, ces dernières contrariétés ne risquent pas d'accélérer la réalisation du projet dont les éventuels horizons ne sont plus envisagés qu'après 2020.

GLv.

  Le TGV à Matabiau, un jour ? Photo: Reuters

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires