Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 00:00
MARC-GUILLAUME ALEXIS VADIER
EXILE DANS LES CAVES DE LA MAIRIE
                


 
   


Lettre républicaine à MM. Trigano, Legrand, Lopez, Deymier, Salvaing, Ribaute et les autres....


Il y a 222 ans, Marc-Guillaume Alexis Vadier, député du tiers État de Pamiers et de l’Ariège, révolutionnaire conventionnel et montagnard , président du Comité de sûreté générale, obtenait la création du département de l’Ariège. En hommage, une salle porte son nom au Conseil Général. Vadier a été honoré par le Conseil municipal de Pamiers, après la deuxième guerre mondiale, par l’installation de deux statues jumelles – une de Vadier et une de Bayle – qui ornaient la cour de la Mairie, rappelant ainsi les valeurs et les acquis de la Révolution Française incarnée par Vadier et l’héritage des Lumières avec Pierre Bayle, protestant ariégeois et philosophe de la tolérance, précurseur des idées de la Révolution.

A votre arrivée aux affaires municipales en 1995, vous avez par “choix idéologique” fait disparaître de la Cour d’honneur de la Mairie la statue de Vadier, en toute illégalité et sans délibération, cela pour faire plaisir à de lointains descendants des « royalistes appaméens » , nostalgiques de leur « grandeur passée » et rancuniers à l’excès. La Révolution, à Pamiers, ne fut pas particulièrement sanglante. Au contraire, il y eut des morts de deux côtés. Et grâce notamment à la bataille de Salvayre où furent défaites les troupes royalistes, Pamiers fut épargnée de la dévastation. Les guerres de religion ont fait énormément plus de victimes et de dégâts à Pamiers que la Révolution. Les deux statues de Vadier et Bayle sont de plus des œuvres d’art du patrimoine de la Ville réalisées par le célèbre sculpteur Méric. Rien ne vous autorisait à en cacher une dans les caves...

Pourtant, la ville de Pamiers honore, et c’est normal, de grands Appaméens qui ont leur rue en ville, comme Jacques Fournier, Grand inquisiteur (les royalistes appelaient aussi Vadier le grand inquisiteur...), premier Pape d’Avignon et grand éliminateur de cathares, ou Monseigneur Caulet, évêque de Pamiers, soutien permanent et obstiné du pape contre le Roi de France Louis XIV, et grand pourfendeur de protestants, nombreux dans le diocèse de Pamiers et convertis de force. Ou pire même, l’Évêque Bernard Saisset, qui bénéficie d’une rue : ce premier évêque de Pamiers, qui fut chassé de la ville par les habitants excédés par ses agissements et qui était plus connu à l’époque pour son amour de l’argent et de la guerre que pour sa piété...


Pourtant, ces personnages historiques ont à leur façon marqué l’histoire de la Ville avec leur part d’ombre et de lumière. Ils méritent que l’on perpétue leur souvenir. Alors messieurs, pourquoi cette haine posthume pour Vadier? Elu du peuple de Pamiers et révolutionnaire intègre resté fidèle à ses valeurs, jamais rallié à Napoléon, exilé à Bruxelles par Louis XVIII à la restauration. Pourquoi cette indignité municipale pour un des plus illustres Appaméens? L’histoire de France n’est ni de droite, ni de gauche, elle est notre bien commun. Votre attitude vis-à-vis de la statue de Vadier est soit une marque grave d’inculture, soit de l’ électoralisme mal placé.

Votre équipe s’honorerait, à l’occasion du 222e anniversaire de la création du département de l’Ariège, en replaçant la statue de Vadier, à sa place dans la cour de la Marie, en face celle de Bayle, lieu qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Sur le même sujet, la République, il serait bien aussi que notre devise « Liberté, Égalité, Fraternité » soit enfin inscrite sur le fronton de la Mairie. Nous sommes une des rares mairies de France où cela à été oublié...

Enfin, si en 2012 les célébrations de la Fête Nationale pouvaient être un peu moins confidentielles que d’habitude, ne pas être expédiées en quelques minutes au square du 14 juillet... Pour les Appaméens qui l’ignorent, et ils sont nombreux, le square du 14 juillet est le bout de pelouse râpée devant l’entrée de la Mairie... La République à Pamiers mérite d’être mieux traitée.

Michel Teychenné
Conseiller municipal

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires

Michel Voronin 05/08/2015 06:03

Cher citoyen Teychenne!
Excusez mon français, je lis dans votre langue, mais je ne pratique orale.
Moi et mes collègues sont très intéressés par l'histoire de la Révolution Française et débats contemporains sur elle ainsi.
Pouvez-vous dire quel sera le résultat de votre dispute avec le maire de Pamiers en 2008? Buste de Vadiera été retourné à l'hôtel de ville?

Salut et fraternite!