Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 10:41

Élection à la Communauté de communes
LA "JOURNÉE DES DUPES" MISE EN MUSIQUE PAR LE PS DE PAMIERS!

Les attaques perpétrées pendant la campagne des municipales  se révèlent parfois cruelles pour leurs auteurs quand on les relit trois semaines plus tard. 


Ainsi, à quelques jours du second tour, parlant d'un imaginaire accord Teychenné-Trigano, M. Fauré disait : "  Mon expérience personnelle me fait dire que même lorsque l'on croit que tout est perdu, avec force et courage, on peut y arriver. Ma volonté est de ne pas faire de dimanche la journée des dupes."

Voir les deux articles ci-dessous...

 

logodepeche.jpg

14/4/2014    

Pamiers. A.Trigano aux commandes du Pays de Pamiers

André Trigano retrouve la présidence de la communauté de communes, sans surprise, et sans opposition./Photo DDM, Florent Raoul.

André Trigano retrouve la présidence de la communauté de communes, sans surprise, et sans opposition./Photo DDM, Florent Raoul. 


Le maire de Pamiers a pris les commandes de la communauté de communes, hier, et s'est entouré de quinze vice-présidents. Le PS n'a pas présenté de candidat. M. Teychenné s'est présenté, «une candidature de témoignage».

André Trigano, en maître de maison. A Pamiers, le conseil communautaire se réunit dans la salle du conseil municipal, et le maire de Pamiers a retrouvé son fauteuil de président en maître de maison, obtenant 49 voix (4 pour M.Teychenné, 7 blancs) sur 60 votants. Une très large majorité, mais seulement une quinzaine de conseillers se sont levés pour applaudir cette très large élection.

Pas de candidat socialiste. De son côté, le Parti socialiste n'avait pas présenté de candidat. Alain Fauré, député PS, conseiller municipal de Pamiers et délégué communautaire, a participé au vote, mais sans prendre la parole. Et sans présenter sa candidature.

Michel Teychenné, une candidature de «témoignage». L'élu appaméen n'a pas mâché ses mots : «C'est une candidature de témoignage, je sais que je n'ai aucune chance d'être élu, a-t-il souligné. La gauche est majoritaire, mais le PS ne présente pas de candidat, c'est son problème. Je ne respecte pas les accords qui ont été passés, en sous-main, depuis six mois. Pour moi la droite et la gauche ce n'est pas pareil. Ce n'est pas un problème d'hémiplégie, mais de simple respect des électeurs et de sérieux : on ne peut critiquer vertement la gestion d'André Trigano pendant la campagne et voter pour lui 15 jours après comme si rien ne s'était passé. Cela fait longtemps que le ridicule ne tue plus en politique, mais il fait encore très mal»…

Pas de politique. A la communauté de communes, on ne fait pas de politique. La règle énoncée par le président Trigano a été clairement respectée hier, à l'aube de cette nouvelle mandature. «La campagne, c'est du passé. Il faut travailler dans l'intérêt de la ville et de la communauté de communes», avait-il demandé. Il a même offert le pot de l'amitié, sur ses fonds personnels, à tous les élus, à la fin de ce premier conseil communautaire. Et sa très large élection témoigne de son aura politique. Il a été entendu.

Pas de politique (bis). La communauté des communes, en tout cas, sera gérée sans conflit avec le PS, voire avec un soutien larvé. Parmi les vice-présidents élus hier, on compte en effet de très nombreux proches du parti socialiste ariégeois. Parmi eux, notamment, la conseillère générale Marie-France Vilaplana, élue 2e vice-présidente avec 53 voix.

Pas de parité. Seulement quatre vice-présidentes, pour onze vice-présidents, les règles de la parité n'ont pas eu cours, hier, lors du choix de l'exécutif de la communauté de communes. Il faut dire que la parité, dans cette instance, n'est pas obligatoire.


Le chiffre : 15

vice-présidents >Au lieu de onze. Pour que «les petites communes soient mieux représentées», a explique le président réélu, André Trigano. Pamiers compte ainsi cinq vice-présidents, La-Tour-du Crieu et Saint-Jean-du-Falga deux chacune, et les communes de moins de 1 000 habitants six vice-présidents.


Les quinze vice-présidents

Dans l'ordre : Jean-Claude Combres (La Tour du Crieu), Marie-France Vilaplana (Bénagues), Michel Stervinou (Saint-Jean-du Falga), Claude Deymier (Pamiers), Bernard Séjourné (Unzent), Laurent Azémar (Villeneuve-du-Paréage), Henri Bénabent (Saint-Jean-du-Falga), Maryline Doussat-Vital (Pamiers), Monique Bordes (La Tour du Crieu), Hubert Lopez (Pamiers), Christian Barrière (Escosse), Danièle Bouché (Ludiès), Gérard Legrand (Pamiers), Jean-Marc Salvaing (Pamiers), Serge Villeroux (Saint-Amadou).

          

Pamiers. Fauré dénonce «un accord» entre Teychenné et Trigano

Publié le 27/03/2014 à 03:49, Mis à jour le 27/03/2014 à 08:34

Second tour

Alain Fauré hier matin dans le local de sa permanence, a fustigé ses adversaires./Photo DDM, X.O

Alain Fauré hier matin dans le local de sa permanence, a fustigé ses adversaires./Photo DDM, X.O 


Dans sa conférence de presse hier, Alain Fauré a fustigé ses adversaires et exhorté les abstentionnistes à «se mobiliser pour renverser la situation»

L'artillerie lourde était de sortie hier matin à la permanence d'Alain Fauré. L'histoire ne dit pas si le candidat de «Pamiers ensemble» avait vu la veille sur France 2 le troisième volet d'«Apocalypse» dédié à la Grande Guerre, mais force est de constater qu'hier ce dernier n'avait rien à voir avec l'Alain Fauré du premier tour, tout axé sur la présentation de son programme pour Pamiers, sans esprit polémique. C'est un homme particulièrement remonté qui est apparu hier à l'heure du petit-déjeuner, entouré de ses troupes colistières ragaillardies et galvanisées par le discours désormais guerrier de leur leader, loin du couplet œcuménique «Fédérer, stimuler, accompagner». Hier, l'homme a puisé dans l'obuserie argumentaire ses dernières cartouches : «charger, viser, tirer»… et exploser dans la mesure du possible celui à qui l'électorat appaméen a fait miroiter dimanche dernier la promesse d'un quatrième mandat. Extraits.

«Teychenné, c'est 30 ans de manœuvres politicardes !»

«Je dénonce un accord entre Michel Teychenné et André Trigano. C'est André Trigano à la manœuvre qui a poussé la candidature de M. Teychenné. Je dénonce la fausse main tendue de M. Teychenné qui dès le mois de novembre, n'avait qu'une idée en tête, faire perdre celui qui avait été élu par les socialistes appaméens. C'était clair, c'était avéré. Teychenné a trompé ceux qui ont voté pour lui, il a trompé les gens de sa liste, des gens de qualité qui ont été eux aussi abusés. Ils vont vite s'en rendre compte. Teychenné, c'est 30 ans de manœuvres politicardes, 30 ans de coups bas. Tout au long de la campagne, le père Trigano et surtout son fils, directeur de campagne de J.Luc Mélenchon, étaient régulièrement dans la permanence de Michel Teychenné. Le soir des résultats, pour une équipe qui se dit prête à négocier, ils ont passé plus de temps à fourbir leurs armes contre «Pamiers ensemble» qu'à essayer de se rapprocher de nous. Tout un chacun a pu le constater, dimanche soir, salle du Jeu du Mail. Mourlane, Teychenné et Trigano se donnant l'accolade, c'était ubuesque ! Mardi soir encore, Mrs Legrand et Lopez, futurs maires potentiels, étaient dans la permanence de la liste Teychenné.»

«Renverser la situation»

Toujours sur sa lancée, Alain Fauré en appellera aux Appaméens, dont les abstentionnistes, pour «renverser la situation dimanche. (…) Mon expérience personnelle me fait dire que même lorsque l'on croit que tout est perdu, avec force et courage, on peut y arriver. Ma volonté est de ne pas faire de dimanche la journée des dupes.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires