Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 14:33

logodepeche140

Pamiers. Budget 2013: chiffres et commentaires

Publié le 16/04/2013 à 08:28

Conseil municipal

L'ancien hôpital dont une partie va accueillir le conservatoire de musique./Photo DDM.

L'ancien hôpital dont une partie va accueillir le conservatoire de musique./Photo DDM.  

Comme nous l'indiquions dans notre édition de vendredi, le budget 2 013 du conseil municipal a été voté. Voyons aujourd'hui en détail ce qu'il recèle, et les commentaires principaux apportés par les élus.

L'acte majeur de la vie municipale, jeudi dernier, a donc consisté à valider le projet de budget 2013. Celui-ci est équilibré en dépenses et recettes à 39,3 M €, et bénéficie d'un emprunt pour l'investissement de 4,3 millions d'euros (ventilés sur deux ans). Au service de c e document, les taux des contributions. Ils ne varient pas par rapport à l'année précédente et s'élèvent donc aux niveaux suivants : taxe d'habitation, 18,40 % ; foncier bâti, 19,82 % ; foncier non-bâti, 85,92 % ; taxe professionnelle CFE, 30,93 %.

Concernant les investissements programmés cette année (mais aussi pour l'année suivante sur certains postes), on trouve donc la salle multi-activités (2,8 M€), le transfert du conservatoire de musique dans les locaux de l'ancien hôpital (1,5 M€), le solde de l'acquisition de La Roue (250 000 €), la création d'une ligne patrimoine incluant les travaux à faire sur Notre-Dame-du-Camp et la mise en valeur du canal (130 000 €), les travaux concernant la salle de restauration scolaire à l'école Gabriel-Fauré (140 000 €), des travaux de voirie (600 000 €), création d'une classe supplémentaire aux Condamines (50 000 €), acquisitions foncières (100 000 €), réfection de la piscine au centre de loisirs Las Parets (80 000 €).

Enfin, il convient de signaler le montant des subventions allouées au monde associatif : 1 197 560€.


Ce qu'ils en disent

Gérard Legrand, maire adjoint chargé des finances : «Nous avons une augmentation des charges de fonctionnement, mais elles sont imputables à des augmentations dont la ville n'est pas responsable. Il faut aussi signaler dans cet alourdissement des charges de fonctionnement, l'embauche des contrats d'avenir, la hausse du budget des associations et la subvention accordée aux écoles privées sous contrat qui ont des effectifs en hausse.» Gérard Legrand fait observer par ailleurs le maintien des taux au niveau de l'exercice précédent. Pour ce qui est de la mise en œuvre des investissements, André Trigano précise que certains postes «sont financés sur deux exercices comme la nouvelle salle polyvalente et le transfert du conservatoire de musique». Enfin, le maire de Pamiers fait remarquer que le désendettement de la ville est engagé et qu'il espère poursuivre dans ce sens.


C'est Michel Teychenné et Dominique Castagné qui ont donné les explications de vote (contre ce projet de budget) de l'opposition de gauche. Michel Teychenné déplore que de nombreuses charges qui affectent le budget de la ville ne soient pas transférées à la communauté de communes comme le projet de transfert de l'école de musique, qu'il trouve par ailleurs trop élevé.

L e président du groupe de gauche dénonce «un niveau d'endettement qui n'est pas celui que vous attendez, une augmentation énorme des charges courantes, la faiblesse de l'épargne et un montant de dette trop élevé».

Dominique Castagné dénonce une marge de manœuvre budgétaire «réduite, qui obligera à recourir à de nouveaux emprunts et des taux de taxes locales trop élevés» par rapport aux autres communes de la communauté de communes.


Jacques Arthuys, le nouvel élu écologiste (qui a remplacé Françoise Matricon), craint «un recours à l'emprunt qui renforcera les tendances négatives de ce projet de budget, l'hypothèse d'investissement retenue pour 2013 paraissant intenable. Une révision drastique du programme est inévitable. Je ne vois pas la nécessité dans les conditions actuelles d'une nouvelle salle multi-activités, d'u n pôle d'enseignement artistique, de dissimulation de réseaux électriques sans économies d'éclairage compensatrices, de l'acquisition de La Roue. Et comment ne pas évoquer la transformation du square de Crailsheim en parking, que rien ne justifie, sauf à priver les riverains d'un petit espace de verdure et d'agrément. C'est pourquoi je ne pourrai voter votre budget qu'après une sélection dans le programme des investissements permettant de maintenir un délai de désendettement supportable !»


J.-Ph.C

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires