Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 16:52

pamiers10122009

Vie publique : Séance du conseil municipal hier soir dans une atmosphère plutôt détendue malgré le « poids » des questions débattues.

Finalement ce conseil municipal fut Noël avant l'heure. En ce sens que l'on pouvait toujours craindre entre la majorité et une opposition désormais beaucoup plus offensive que les sujets abordés fassent jaillir des étincelles. On notera donc le débat fut marqué par la décontraction, sans que l'on ait à déplorer des paroles acerbes. Une séance qui fut en fait dominée par les questions d'urbanisme, exception faite de l'information faite au conseil sur le rachat de la SAEDE (qui gère l'eau de la ville) par le groupe Véolia, ce qui n'est pas sans poser le devenir de la distribution et du traitement de l'eau à échéance du contrat de régie intéressée.

Donc on a surtout parlé gros travaux. À commencer par le destin du site des Trois Pigeons pour lequel l'opposition demande que l'on veuille bien définir un projet alors même que l'on ne cesse d'acheter des lots immobiliers. Débat aussi autour de la zone en cours d'urbanisation du Chandelet, dont les « barres » en construction ont été dénoncées comme telles par Émile Franco « alors même que ces appartements vont donner sur la cour de l'école des Canonges » « On privilégie une fois de plus la périphérie au centre-ville » déplorait Louis Claeys. Pour André Trigano il y avait une logique économique à faire du R + 2 « car cela va permettre à la Société Audoise HLM, qui construit, de dégager des prix de loyers abordables. Il faudra juger de tout cela lorsque ce sera terminé ! » Avec l'humour qu'on lui connaît Roger Ribaute a mis tout le monde d'accord en notant « que depuis leur fenêtre les parents pourront surveiller leurs enfants ! »…

Du Chandelet on est passé à l'ancienne maison de retraite de La bourdette lieu d'accueil d'une cette plateforme caritative que Michel Teychenné a préféré laïciser en plateforme « sociale ». Le projet de rénovation va permettre d'y héberger plusieurs associations d'entraide, et Françoise Matricon aurait aimé que cette rénovation soit plus largement inscrite dans une démarche environnementale. « Calmons-nous a relevé Lucien Quèbre, il ne s'agit pas d'une crèche ! » Pour le reste la place Albert Tournier a occupé les esprits assez longuement, la gauche déplorant « la pertinence des choix et les mauvais calculs en matière de circulation ! » André Trigano qui ne voulait pas passer la nuit là-dessus a convenu « que dans la vie rien n'est parfait ». Tout comme le choix qui aura été fait de ne pas suivre Émile Franco sur sa proposition de mettre le stationnement en gratuité le samedi après-midi. L'avenir de l'abattoir est passé comme une lettre à la Poste, malgré les soucis qui persistent encore. « On avance mais pas très vite » a convenu André Trigano. La mutation se fait à petits pas… Michel Teychenné a conclu sur une tirade contre le désengagement de l'État qui lui a valu les félicitations d'André Trigano pour ses talents de tribun : « Vous pouvez siéger à l'assemblée ». Et Michel Teychené, non sans humour : « Je me sentais plutôt une âme de conseiller régional ! »…

La Dépêche du Midi, 11 décembre 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires