Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 12:13

proctit2

procloti

Au départ, c'était une simple question de dénomination des voies aux abords du lotissement du Chandelet mais le ton est monté, hier soir, lors du conseil municipal. Très vite la question n'était plus de savoir si le prolongement de l'avenue de la Bouriette conserverait le même nom mais le problème tournait autour du financement même de ce projet immobilier pourtant voté par le conseil, il y a trois ans. Aux abords de l'école des Canonges, la cité du Chandelet prend forme, constituée de 5 bâtiments, elle abritera bientôt 76 logements sociaux que Michel Teychenné, plus remonté que jamais, a qualifiés de « véritables cages à lapins ». Le groupe de gauche a déclaré que « le montant des subventions allouées pour ce projet d'un promoteur immobilier privé était totalement démesuré ». En cause, les fonds publics apportés au financement d'une chaufferie au bois qui fonctionnera en majorité pour ces logements et à hauteur de 10 % seulement pour l'école primaire. Mais aussi la prise en charge des travaux de voirie : 300 000 euros justifiés par la majorité par le passage souterrain des canalisations à cet endroit. « Un promoteur doit prendre en charge ces aménagements, a renchéri Michel Teychenné, il y en a en tout pour un million d'euros de subventions déguisées », a-t-il glissé avant d'opposer son refus de vote sur ce point. La majorité a calmé le jeu, se donnant le temps de la réflexion sur ce projet qui sera, selon elle, «le futur nouveau quartier de Pamiers».

procphoto1

Toujours sur le terrain de l'aménagement du territoire, des précisions ont été demandées sur la destination exacte du budget supplémentaire destiné à l'école des Canonges et sur le devenir d'un bien immobilier acheté pour faciliter la liaison entre la place des Trois Pigeons et la rue Gabriel Péri. La question de la réhabilitation de la place des Augustins a été abordée par Louis Claeys juste avant que ne soit votée la revalorisation du patrimoine de ce lieu historique.

La commission d'urbanisme

Lors de la révision du plan local d'urbanisme, votée hier soir, à l'unanimité, l'élue Vert Françoise Matricon a réclamé que les associations concernées puissent être présentes lors des réunions de la commission. Si les membres des différentes associations impliquées dans les projets de développement urbain n'auront pas le droit de vote, le maire, André Trigano a donné son accord pour qu'ils participent activement aux débats aux côtés des élus.

INTERVENTION DE MICHEL TEYCHENNÉ AU NOM DU GROUPE DE GAUCHE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 OCTOBRE

Monsieur le Maire,

C'est avec une certaine solennité, en intervenant devant le Conseil Municipal et en vous remettant cette intervention sous forme de lettre, que je souhaite attirer votre attention sur le fait suivant :

Votre majorité demande au Conseil de nommer une impasse "Impasse des Chênes" par la délibération n° 4.1. Cette impasse, en chantier actuellement dans la cité du Chandelet et sise sur un terrain privé vendu par la Mairie à la SAA HLM de l'Aude, promoteur de cette cité, est financée par la Mairie de Pamiers à hauteur de 300 000 euros. Il s'agit d'une subvention déguisée, non votée par le Conseil Municipal.

De plus, votre majorité a déjà financé en totalité le système de chauffage de cette cité pour un montant de 770 000 euros HT en réalisant la chaufferie au bois destinée à la nouvelle école des Canonges. Or, cette chaufferie fonctionnera à 89,4 % pour la cité en construction, et seulement à 10,6 % pour l'école. Soit, là encore, une subvention déguisée de 700 000 euros (plus les charges d'entretien et d'amortissement à la charge de la Mairie). 

Au total : UN MILLION D'EUROS de fonds publics apportés par votre majorité à ce projet d'un promoteur privé, la SAA HLM de l'Aude, pour un cité qui hébergera 400 à 500 personnes entassées dans des "cages à lapin"  dignes des pires erreurs architecturales des années 60, sur des terrains qui dans le PLU étaient réservés au développement commercial...

Je précise en outre qu'à Carcassonne, à la cité du Viguier, cette société vient d'investir dans une chaufferie au bois qu'elle a totalement financée à sa charge... 

Au nom du Groupe de Gauche, je souhaite porter ces éléments à la connaissance du Conseil Municipal, et vous informer que nous refuserons de voter la délibération n°4.1 pour marquer notre opposition, tant sur la forme que sur le fond, à cette opération immobilière scandaleuse et à la façon dont le Conseil Municipal a été tenu dans l'ignorance, notamment, des éléments financiers.

Je vous demande, Monsieur le Maire, que mon intervention soit intégralement inscrite dans le compte-rendu de séance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires