Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 13:30

delinquance

laphrase

Ces derniers jours à Pamiers, on a vu une opération de communication bien réglée par la Mairie autour de la caméra de surveillance supplémentaire, et du Maire qui va lui-même infliger des “rappels à l’ordre”... dans le cadre de la  loi de 2007 votée par l’UMP et de la convention signée avec Monsieur le Préfet, Madame la Procureur, petits fours et grandes promesses. Alors que le tribunal de Pamiers vient de fermer, la Justice manque cruellement de moyens, le gouvernement retire aux professionnels la mission délicate de rendre la justice pour la confier aux élus. La Police et la Gendarmerie ont perdu des milliers de postes, mais soyons rassurés : le maire de Pamiers va faire lui-même la Police et la justice.

Au même moment, plusieurs événements graves se déroulaient sur le territoire de la commune et, comme par enchantement, rien n’a filtré de la Mairie! Une école a été cambriolée et vandalisée, tout comme  la salle de l’OPAC gérée par la Mairie à la Gloriette.  Un élève  a été durement agressé à la sortie d’une école par un parent d’élève. Enfin, au stade Balussou, la grande tente a été entièrement lacérée et détruite. Tout cela en quelques jours!

Les derniers chiffres parus montrent une augmentation de la délinquance à Pamiers et la montée d'un sentiment d’insécurité en ville, comme le reconnaît le Maire lui-même. Sentiment lié à l’abandon dans lequel ont été trop longtemps laissés certains quartiers du centre-ville, et à la paupérisation de ses habitants.

Plutôt que de médiatiser les « rappels à l’ordre » de M. le Maire ,la municipalité devrait honnêtement tirer le bilan de plus d’une quinzaine d’années d’une politique qui a contribué à ghettoïser ces quartiers (comme le bas de la rue Gabriel Péri ou la Gloriette) et s’attacher à y recréer les conditions d’une véritable mixité sociale, qui seule permettra de faire baisser le sentiment d’insécurité.

A Pamiers comme ailleurs, la droite se contente de coups médiatiques, et les vrais problèmes sont poussés sous le tapis!

Bernadette Subra-Suard, Cathy Quintart-Galvez et Michel Teychenné pour le Groupe de gauche à la Mairie de Pamiers

 



Partager cet article

Repost0

commentaires

Sophie Bedouet 05/01/2018 06:14

Je suis contre la delinquance,violence...mais pour cela,il faut aiders les gens jeunes ou non,à avoir travail,ou pour les persones invalides,handicapees leurs donner un peu plus de 811€ par mois,difficile de survivre avec des revenus ridicules,et que la justice soit plus severe