Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 10:30
Actualités

Pamiers. Entre vin municipal et eau privatisée

Publié le 28/06/2013 à 03:47, Mis à jour le 28/06/2013 à 07:45

conseil municipal

Le contrat de délégation de production et de distribution de l'eau potable a été reconduit pour un an pour le privé Véolia.Photo DDM

Le contrat de délégation de production et de distribution de l'eau potable a été reconduit pour un an pour le privé Véolia.Photo DDM  

C’était le dernier conseil municipal avant les vacances hier soir en l’hôtel de ville. Délégation du service de production et de l’eau potable, Communauté de communes et Conservatoire de musique ont animé les débats.

Hier soir les élus de la ville ont bâché leur dernier conseil municipal avant les grandes vacances. Une jachère estivale plutôt studieuse en vérité, puisqu’elle permettra aux uns et aux autres de préparer le mercato de septembre pour constituer les listes de celles et ceux qui partiront au feu des municipales de 2014.


Bref. Revenons donc aux dossiers du jour. Trois ont principalement animé la séance supervisée par un premier magistrat aux allures d’un Giovanni Agnelli qui a savamment usé de l’art de l’esquive face à une opposition monocéphale. Toujours portée par le socialiste Michel Teychenné, qui arborait pour l’occasion un look capillaire façon «le 1er RCP monte au combat», l’opposition disais-je ne s’est pas privée de dire ce qu’il avait à dire, aidé en cela par l’aiguillon des Verts, Jacques Arthuys.

 

Premier dossier consistant, la prolongation d’un an du contrat de délégation de service public du service de production et de distribution de l’eau potable. Le point d’achoppement entre majorité et opposition résida en la prise de décision ou pas de retirer cette délégation au privé Véolia pour basculer sur une régie publique et donc municipale. Dossier aussi complexe que le réseau ramifié de distribution du précieux liquide, Lucien Quèbre concéda un «Nous ne sommes pas encore prêts. (...)La commune doit affiner sa stratégie.» De fait, il sera proposé «dans l’intérêt général» de reconduire le contrat en cours de délégation à Véolia pour un an. «Vous faites un cadeau à Véolia. ça va coûter très cher aux Appaméens.

 

Vous n’avez pas la volonté politique d’avancer sur ce projet» lancera Michel Teychenné au maire. Jacques Arthuys défendra la position des Verts : «Les écologistes ont toujours défendu que l’eau, bien commun, ne soit pas traitée comme une marchandise.(...)Nous demandons le retour à une gestion de service public. L’intérêt général n’est pas compatible avec les intérêts particuliers et financiers d’une entreprise privée, tout respectable fussent-ils».

André Trigano qui justifiera son option d’un «En l’état je ne suis pas capable, pas en position de prendre une décision. C’est un sujet complexe qui demande du temps. Nous y verrons plus clair en 2014.»


Les élus mirent de l’eau dans leur vin pour passer au vote moins fractal de la convention pour un an de mise à disposition de terrain communaux pour y faire pousser la fameuse vigne de Cailloup.(Pas sûr que les ingénieurs de l’ENTAV-l’Inra aient mis au point un cépage qui soit productif dans un délai aussi court!) Un vote à l’unanimité qui vit cette fois l’éclipse de l’élu Louis Claeys, partie prenante dans cette affaire, puisque président de l’association Bi del Mas Bielh.


Dans notre édition de demain, la suite du conseil : Fausse note pour le conservatoire de musique et de l’esprit communautaire.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires