Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 11:53

gdgscot.jpg

Le 16 décembre, au lendemain du conseil municipal de Pamiers et sans que celui-ci en ait été informé, le maire-président faisait voter à la « va vite » par la Communauté des Communes ses choix majeurs pour l’avenir et ses grandes orientations à inscrire dans le futur Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) de la Vallée de l’Ariège.

Cette délibération d’une dizaine de pages est un inventaire à la « Prévert » d’actions diverses déjà réalisées ou en cours de réalisation, qui n’ont pas leur place dans ce type de document . On y retrouve aussi tout et son contraire à quelques lignes de distance, le tout enrobé dans un jargon technocratique pour faire sérieux. Nous regrettons que ce texte bâclé, bien que très important, n’ait pas été débattu en conseil municipal, la veille, excluant ainsi de ces choix la grande majorité des élus municipaux.

Le Maire-Président et ses adjoints-vice-présidents, en faisant passer en catimini leur « vision de l’avenir », ne se sont pas grandis, d’autant que cette délibération commence par un pieux mais vrai mensonge : 

« La Communauté de Communes rappelle que la réalisation d’un SCOT n’obéissait à aucune contrainte réglementaire sur la vallée de l’Ariège. A ce titre l’engagement du territoire appaméen s’est fait sur la base du postulat majeur que le SCOT doit rester un document peu prescriptif pour les collectivités. »

En effet, beau mensonge que ce « postulat majeur ». Le maire et ses adjoints savent très bien que le Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) est un super Plan Local d’Urbanisme, qui s’impose par la loi aux PLU communaux. Un SCOT est prescriptif c’est sa fonction légale. Ce « postulat majeur » est une façon peu correcte de désinformer les élus de la CCPP...

Au-delà du problème de méthode, cette délibération confirme malheureusement les mauvais choix d’aménagement de l’actuelle majorité municipale, pour Pamiers et pour son agglomération.

Cette délibération comporte trois fautes lourdes de conséquences, un oubli coupable et une « énormité » dont on ne sait si c’est l’amateurisme ou l’incompétence qui l’ont provoquée :

L’énormité, d’abord, c’est la création de la zone commerciale de « devant mouchet » d’une surface globale de 15 hectares à Pamiers. Elle est présentée comme un projet à inscrire au SCOT dans cette délibération, avec la zone commerciale de La Tour du Crieu. En effet, la majorité municipale, consciente que le groupe de gauche avait raison de dénoncer le manque de terrains commerciaux à Pamiers et ne voulant pas être taxée de « déménager le territoire » à La Tour du Crieu en matière de développement commercial, a fait voter à la CCPP... le projet d’une zone commerciale à « devant mouchet » (terrain situé chemin de Baudet, le long de la voie rapide...). Mais elle a oublié de dire que ces terrains sont classés en zone non-commerciale au PLU de Pamiers (zone AU 3b) réservée à l’habitat résidentiel, que les accès sont très difficiles, la voirie défaillante et réduite, de plus le rond-point d’accès est déjà saturé. Au mieux, le nouveau PLU pouvant modifier la vocation de ces terrains ne sera débattu et voté qu’en juin 2013... De plus, aucune étude n’a été menée, puisque les cabinets d’étude chargés du futur PLU n’ont pas encore été choisis!Enfin la municipalité de maitrise quasiment pas le foncier pour réaliser cette zone commerciale. Une énormité donc ,ou comment faire voter en CCPP une décision qui relève du seul conseil municipal de Pamiers, sans le consulter, voire même l’informer... C’est un déni de démocratie et un bricolage illégal, le maire n’ayant pas de mandat du conseil municipal, ni les terrains pour faire voter cette zone commerciale par la CCPP. On croit rêver !

Les trois fautes lourdes de conséquences maintenant :

Première faute : Priorité est donnée à la création de la zone commerciale des Mandrous sur 45 hectares à La Tour du Crieu... Une zone en concurrence directe avec le commerce appaméen, et d’une superficie qui correspond à la totalité des zones commerciales existantes à Pamiers et Saint-Jean du Falga... Un très mauvais coup pour le commerce appaméen et aussi pour la maîtrise de l’étalement urbain...

Deuxième faute : La création d’une “Zone Unique “ à proximité du CHIVA qui rassemblera les futurs grands équipements. Je cite :

« La création d’une Zone Unique sur le territoire du SCOT regroupant différents équipements structurants (salle polyvalente de type Zénith, complexe sportif, palais des congrès, complexe cinématographique...) »  Sans d’ailleurs préciser qui financera ces équipements et comment, la CCPP refusant la création d’une « communauté d’agglomération » pour remplacer les communautés de communes, proposition prématurée et peu adaptée aujourd'hui– point sur lequel nous sommes d’accord, comme nous approuvons globalement les orientations concernant le développement économique dans cette délibération.

Troisième faute : Aucune réflexion ni proposition sur le problème des transports collectifs, juste pour le « transport à la demande » évoqué pour la CCPP, alors que le dossier des transports collectifs est un enjeu central pour l’aménagement futur du territoire appaméen et de l’agglomération urbaine Pamiers-Foix .

L’oubli coupable enfin :

Aucune référence n’est faite à la demande du “gel des terres”, des centaines hectares de terre agricole, dans le triangle Saverdun-Mazères-Pamiers, terrain réservé au projet fumeux de déménager l’aéroport de Blagnac en Basse- Ariège. Ce projet est porté par l’ANATAP,  feu le CAPI et le président UMP de la chambre de commerce 09. Blagnac n’est pas saturé. C’est un projet financièrement délirant et techniquement infaisable. Il n’a aucune chance d’aboutir car ce site est trop excentré et ne sera pas directement connecté aux futures LGV si un jour lointain, il fallait envisager un nouvel aéroport. Par contre, il stigmatisera le triangle S.M.P comme une zone à problèmes, comme un territoire à l’avenir incertain, et pénalisera notre développement futur, notre qualité de vie et notre développement durable. Nous condamnons cet oubli volontaire, d’autant que le Maire-président s’est plusieurs fois exprimé publiquement en faveur du gel des terres en Basse-Ariège.

Le Maire-Président et ses adjoints-vice-présidents continuent à prendre des décisions qui vont vider Pamiers de ses activités vitales : La zone commerciale des Mandrous ou la « Zone Unique » et le « gel des terres » sont des aberrations en terme d’aménagement du territoire, qui affaibliront gravement Pamiers dans l’avenir.

Les propositions du Groupe de gauche

Plutôt que de créer un pôle artificiel dit « Zone Unique », il vaudrait mieux répartir les « futurs grands projets » entre les agglomérations des villes de Foix et Pamiers, en privilégiant le développement complémentaire de ces deux villes-pôles. Le développement bipolaire de l’agglomération doit être la doxa du SCOT, et non le « no mans land » de la « zone unique ». L’articulation entre ces deux villes-pôles et leurs agglomérations doit donner la priorité à la mise en place de transports en commun. Nous demandons que le conseil municipal de Pamiers et la CCPP s’opposent fermement au gel des terres pour le projet de l’ANATAP et qu’elles s’engagent clairement pour un choix de développement écologique et durable pour la Basse-Ariège.

La Ville de Pamiers a déjà perdu l’hôpital, le tribunal, de nombreux commerces en centre-ville, etc. Il ne reste plus qu’un seul cinéma. La Scène Nationale, le CHIVA et le futur tribunal sont sur la Communauté des Communes de Foix. Si demain se crée la « Zone Unique » avec cinéma multiplex, Palais des congrès, même un Zénith, etc., Pamiers ne deviendra alors qu’une triste ville-dortoir doublée d’une ville- parking! On saura qui remercier ... 

 delibscot.jpg

logodepeche140 

PUBLIÉ LE 07/01/2012 03:50 | J.-PH.C.

SCOT: la gauche veut un vrai débat

politique

BerBernard Seignan défend son club de plaine, qui rivalise facilement avec les montagnards./Photos DDM, L.P.
BerBernard Seignan défend son club de plaine, qui rivalise facilement avec les montagnards./Photos DDM, L.P.
BerBernard Seignan défend son club de plaine, qui rivalise facilement avec les montagnards./Photos DDM, L.P.

Le groupe de gauche au conseil municipal, emmené par Michel Teychenné ouvre le dossier du SCOT. Un reproche : le manque de débat autour de ce projet directeur de territoire. « Le 16 décembre, au lendemain du conseil municipal de Pamiers et sans que celui-ci en ait été informé, le maire-président faisait voter à la « va vite » par la Communauté des Communes ses choix majeurs pour l'avenir à inscrire dans le futur Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) de la Vallée de l'Ariège » observe Michel Teychenné qui qualifie cette délibération «d'inventaire à la « Prévert ». « Nous regrettons que ce texte bâclé n'ait pas été débattu en conseil municipal, la veille » explique Michel Teychenné. Il dénonce d'abord « une énormité », la création de la zone commerciale de « devant Mouchet » 15 hectares à Pamiers, « présentée comme un projet à inscrire au SCOT avec la zone commerciale de La Tour du Crieu. Mais ces terrains sont classés en zone non-commerciale au PLU de Pamiers réservée à l'habitat résidentiel, les accès sont très difficiles, la voirie défaillante et réduite, le rond-point d'accès est déjà saturé.» L'opposition relève ensuite trois fautes lourdes : la création de la zone commerciale des Mandrous à La Tour du Crieu, « en concurrence directe avec le commerce appaméen, aussi vaste que la totalité des zones commerciales existantes à Pamiers et Saint-Jean du Falga… Un très mauvais coup pour le commerce appaméen. » Ensuite la création d'une « Zone Unique » près du CHIVA qui rassemblera les futurs grands équipements (salle polyvalente de type Zénith, complexe sportif, palais des congrès, complexe cinématographique…) « Ce document ne précise pas qui financera ces équipements et comment, la CCPP refusant la création d'une « communauté d'agglomération » pour remplacer les communautés de communes - point sur lequel nous sommes d'accord, comme nous approuvons globalement les orientations concernant le développement économique dans cette délibération. » ajoutent les élus de gauche.

Troisième erreur : « Aucune réflexion ni proposition sur le problème des transports collectifs un enjeu central pour l'aménagement futur du territoire appaméen et de l'agglomération urbaine Pamiers-Foix. »

Le groupe de gauche évoque aussi un oubli coupable : « Aucune référence n'est faite à la demande du gel des terres, dans le triangle Saverdun-Mazères-Pamiers, terrain réservé au projet fumeux de déménager l'aéroport de Blagnac en Basse- Ariège. Blagnac n'est pas saturé. C'est un projet financièrement délirant et techniquement infaisablequi n'a aucune chance d'aboutir.»

Des propositions

Après les critiques, les propositions : « Plutôt que de créer un pôle artificiel dit « Zone Unique », il vaudrait mieux répartir les « futurs grands projets » entre les villes de Foix et Pamiers, en privilégiant le développement complémentaire de ces deux villes pôles. On doit donner la priorité à la mise en place de transports en commun » Pour Michel Teychenné et ses amis « le conseil municipal de Pamiers et la CCPP doivent s'opposer fermement au gel des terres pour le projet de l'ANATAP et qu'elles s'engagent clairement pour un choix de développement écologique. La Ville de Pamiers a déjà perdu l'hôpital, le tribunal, de nombreux commerces en centre-ville, etc. Il ne reste plus qu'un seul cinéma. La Scène Nationale, le CHIVA et le futur tribunal sont sur la Communauté des Communes de Foix. Si demain se crée la « Zone Unique » avec cinéma multiplex, Palais des congrès, même un Zénith, etc., Pamiers ne deviendra alors qu'une triste ville-dortoir doublée d'une ville- parking ! On saura qui remercier… »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires