Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 07:17

 

1-depCapturer.JPGdep-3Capturer.JPG

 

2-depCapturer-copie-6.JPG

 

      Conférence de presse : Verbatim


“La Mairie et la CCPP ne peuvent pas augmenter les impôts et en même temps jeter l’argent public par les fenêtres...”

 

Avec l'automne vont arriver les feuilles d'impôts, et les Appaméens vont constater une forte augmentation des impôts locaux, tant au niveau de la Mairie que de la Communauté de communes. On ne peut plus continuer à augmenter les impôts à Pamiers. Ils sont déjà les plus lourds d’Ariège. Notre ville est une ville pauvre, ce n'est pas pour rien que le Ministère du Logement a classé Pamiers en zone de pauvreté. De plus, la fiscalité excessive que subissent les Appaméens décourage et éloigne la classe moyenne de Pamiers .

Si je vous ai invités aujourd'hui, ce n'est pas pour faire une fois de plus ce constat, mais pour vous exposer deux exemples de ce qu'il ne faut pas faire en matière de bonne gestion. On ne peut pas augmenter les impôts, demander à la population de faire les sacrifices... et en même temps jeter l'argent par les fenêtres!

Comme vous le savez, le Maire n'a pas souhaité que des représentants de la liste « Pamiers au cœur » soient présents à la Commission d'appels d'offres de la Mairie. Malgré ma candidature, le Maire a fait élire comme représentant de l’opposition dans cette Commission le candidat de la liste Fauré !

Nous payons là le fait d’ avoir dénoncé quelques turpitudes et d'avoir signalé au Procureur que la Mairie avait payé indument 180 000 € d’études sans appel d'offres et en toute illégalité. Cette affaire grave n’est qu’a sont début…

Il est de notre devoir comme élus de la Ville de Pamiers de nous assurer du contrôle des fonds publics. Bien qu’exclus de la Commission d'appels d'offres, nous n’en sommes pas moins vigilants. Cette exclusion complique notre travail, mais nous stimule aussi beaucoup...

Premier exemple : Nous avons découvert qu'en ce qui concerne le nouveau gymnase, dossier que nous avons toujours soutenu et dont nous avons regretté le retard, que la Mairie de Pamiers a lancé un appel d'offres pour meubler le hall d'accueil et les salles administratives du gymnase avec rien de moins que du mobilier de prestige signé des grands designers Fritz Hansen et Arne Jacobsen.

Pour vous donner quelques exemples de prix : les chaises coûtent 495 € l'unité, les fauteuils-chauffeuses pour l'accueil 3148 € pièce, les sièges de bureau 995 € chacun. Record absolu pour les 9 tables de 160 par 80 cm, qui coûtent 2419 €… pièce ! Bien sûr il ne s'agit pas de s'équiper avec des copies, mais le texte de l'appel d'offres impose ce qui suit, au point 17.1.7 :

NOTA: le Maître d'Oeuvre demandera le certificat d'authenticité pour le mobilier de marque FRITZ HANSEN et les meubles dessinés par ARNE JACOBSEN, Architecte.

L'ensemble du mobilier équivaut à une enveloppe de 50 000 €. Quand on confond le mobilier du futur gymnase de la Vaillante avec l'équipement d’un « bureau de ministre », on marche sur la tête ! Un peu de bon sens, MM. Xavier Fauré et Claude Deymier, on n’achète pas des chaises à 500 euros pièce ou des tables à 2 500 euros pièce !

Comme nous sommes exclus de la Commission d'appels d'offres et que les autres représentants de l'opposition n'ont rien trouvé à redire à cela, je me vois contraint de lancer un appel à travers la presse à Monsieur Deymier, président de la Commission d'appel d'offres, et à Monsieur Xavier Fauré, l'adjoint aux sports, pour “qu'ils reviennent sur terre”. Les impôts des Appaméens ne sont pas faits pour être dépensés sans compter. En plus, je suis sûr que les clubs sportifs ne demandent pas du mobilier « signé Jacobsen ». Ils veulent simplement matériel solide, pratique et pas cher...Il est urgent d’arrêter cet appel d’offre et de le modifier.

Le deuxième exemple, tout aussi déplorable, concerne la Communauté de communes. Fin 2009, la Communauté de communes a acheté en urgence sur Gabrielat, route de Trémège, une villa de luxe avec parc et piscine pour 480 000 € . Elle en avait, soi-disant, un besoin urgent pour installer l'entreprise Denjean Granulats. Ce projet, qui ne correspondait pas aux engagements de Denjean Granulats pour obtenir sa concession de carrière, a été combattu par les élus de gauche à Pamiers, il est tombé à l'eau tant il était scandaleux et inadapté au site.

Pendant cette période, la Communauté de communes a loué cette « villa de luxe » et a touché 24 000 € de loyer, avant de décider de vider la maison en 2012 pour Denjean Granulats....qui n’est jamais venue !

Aujourd'hui que constate-t-on? Cette maison a été abandonnée par la Communauté de communes, elle a été vandalisée. Elle est dans un état lamentable, alors que la Communauté de communes aurait pu soit la louer et continuer à encaisser les loyers en attendant une autre destination, soit l’affecter à des associations ou à des services de la Communauté de communes qui manquent d'espace. Dans les deux cas, elle aurait été utilisée, pas saccagée. Mais non : la « villa de luxe » est aujourd'hui ouverte à tous les vents, chacun peut se servir! C’est un vrai scandale , un vrai gâchis des fonds publics

Le projet Gabrielat II est suspendu, les travaux sont arrêtés pour longtemps et un investissement de 480 000 € est laissé à l'abandon. La location de cette villa payait au moins une partie des intérêts de l’emprunt fait pour l’acheter. Là aussi on marche sur la tête !

Le bon sens n’est ni de droite, ni de gauche mais il fait souvent défaut à nos élus de la majorité.

Michel Teychenné

TRI-1Capturer-copie-2.JPG

 

TRI-2Capturer-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires