Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 12:00

 

 

           Communiqué de presse: Michel Teychenné répond à Alain Fauré

 

 J’ai proposé à Alain Fauré de travailler ensemble dans l’opposition, dans le respect de nos différences. Je ne lui ai pas demandé d’être notre « coach » en matière de communication. Le rôle des élus de l’opposition est d’informer la population, de faire des propositions, de faire entendre la voix des électeurs qui les ont soutenus. Notre rôle d’élus est aussi d’être présents en commissions, au Conseil municipal, à la Communauté des communes et sur le terrain, ce que nous faisons à « Pamiers au coeur » et que nous continuerons à faire. Nous devons accomplir un travail constructif dans l'opposition, nous pouvons l'accomplir ensemble. Ces précisions étant apportées à la réponse d’Alain Fauré dans la presse.

.L’équipe de « Pamiers au coeur » a fait de nombreuses propositions pour la Ville de Pamiers,  que nous avons remises par écrit au maire et à ses adjoints à l’occasion du dernier conseil municipal : des propositions pour le budget 2015 visant à rétablir d’abord les comptes municipaux sans augmenter les impôts, car les dépenses se sont envolées en 2014. Des propositions, aussi, pour éviter la diminution des subventions aux associations, et également par exemple, pour créer une halle en centre ville ou pour renforcer la culture à Pamiers, culture qui est le « parent pauvre » de cette municipalité. Ces nombreuses propositions faites à la majorité municipale, nous voulons aussi en discuter avec les représentants dans l’opposition de « Pamiers ensemble » : une démarche de concertation démocratique normale.

 Je le redis à Alain Fauré et à ses amis, nous sommes disponibles pour travailler avec eux, pour assurer une opposition constructive dans le respect de nos différences, car on ne construit rien de positif pour l’avenir sur la rancoeur et la rancune. Nous sommes d’accord, s’ils le veulent, pour les rencontrer et travailler au rassemblement... mais sans conditions !

Michel Teychenné
Conseiller municipal et communautaire
Ancien député européen

logonews140


ariège > débats et opinions > politique
Pamiers: Alain Fauré et Michel Teychenné enterreront-ils la hache de guerre ?
© midinews 2014
L’apaisement semble être de mise en terres appaméennes. Les principaux protagonistes des joutes politiciennes entretenues depuis plus d’un an et le début de la campagne pour les élections municipales ont adouci leurs propos. 
Le maire, André Trigano, propose un rendez-vous à Alain Fauré, son premier opposant, lui-même invité à saisir la main tendue par Michel Teychenné, autre adversaire historique du premier nommé. Très courtisé donc, Alain Fauré se dit aujourd’hui prêt à travailler dans une logique constructive pour la ville.
«Travailler avec la majorité et les services de la Mairie ne peut s’envisager sans un changement radical des mauvaises habitudes, prévient Alain Fauré. C’est-à-dire aucun travail préparatoire, beaucoup d’amateurisme qui n’est que le reflet d’un dysfonctionnement, et surtout des changements incessants de direction. 
On m’explique que le maire reçoit des Appaméens qui lui suggèrent des choses lui en demandant l’application, etc. L’ennui, c’est que ces demandes se succèdent, sont souvent contradictoires, qu’elles ne tiennent pas compte des règles en place, du PLU, de sécurité etc. Ce qui fonctionnait au temps jadis a aujourd’hui atteint ses limites»
Concrètement, le conseiller municipal socialiste, demande à que le groupe d’opposition soit «associé aux réflexions dès leur démarrage. Nous demandons à ce que les commissions fonctionnent réellement et se réunissent régulièrement. Nous souhaitons que dans certains cas elles puissent s’ouvrir à des représentants de la société civile. Nous voulons avoir accès en toute transparence aux informations financières»
«Contrairement à ce qui a été dit, je ne me montre pas agressif avec le maire. J’ai juste été déçu de voir que certains voulaient que nous repartions dans le même fonctionnement que celui qui existe depuis vingt ans. Ce qui m’importe, c’est que l’on travaille pour notre ville, dans le cadre d’un projet global», affirme Alain Fauré.Laisser de côté l’obsession des coups politiques et de la communication pour la communication
Quant à la main tendue par Michel Teychenné, Alain Fauré admet que les tensions des élections municipales doivent être mises de côté. Mais, là encore, il prévient : «la réunification constructive de l’opposition ne peut s’envisager que sur un travail de fond, dans la durée, qui laisse de côté l’obsession des “coups politiques” et de la communication pour la communication» «Six ans c’est long et les enjeux pour notre ville sont trop importants pour être pris en otage de stratégies politiques», lâche-t-il encore.
En matière d’enjeux, le député de l’Ariège cible les deux maux qui selon lui accablent la cité de Frédélas : l’état des finances municipales et le centre-ville. Et de citer les chiffres qui accusent : «Il reste 3000 habitants en centre-ville, alors que c’est là que l’on trouve le plus grand nombre de logements, 45 % des habitants sont au RSA, 50 % ont un revenu annuel de moins de 6500 €… Et là-dessus le maire décide d’augmenter les impôts de 4,85 %, sans oublier les 2 % d’augmentation des bases fixées par l’Etat. Il faut savoir qu’une augmentation de 1 % équivaut à 100.000 € de plus dans les caisses de la ville, donc les Appaméens auront à verser 685.000 € de plus ! A un moment où la ville se meurt, où les commerces ferment… C’est aberrant»
Voilà déjà un diagnostic partagé avec Michel Teychenné. Un début de rapprochement en quelque sorte ?

Teychenné pose les conditions d’un rassemblement sans condition…
S’il ne revient pas sur sa proposition de main tendue à son adversaire des dernières élections municipales, Michel Teychenné tient déjà à rappeler que s’il a «proposé à Alain Fauré de travailler ensemble dans l’opposition, dans le respect de nos différences. Je ne lui ai pas demandé d’être notre “coach” en matière de communication»
Le communiqué de presse diffusé, mardi, dans les rédactions donne le ton. L’apaisement oui, mais… Fin connaisseur de la chose médiatique, Michel Teychenné sait combien la presse goûte les petites phrases drôles ou fielleuses selon l’humeur. Les «conditions» posées par Alain Fauré (lire ci-dessus) ne peuvent donc que titiller les prédispositions naturelles de l’ancien député européen.
«Le rôle des élus de l’opposition est d’informer la population, de faire des propositions, de faire entendre la voix des électeurs qui les ont soutenus» Comprenez, la communication est une arme.La communication, mais le travail de fond aussi s’empresse-t-il de préciser : «Notre rôle d’élus est aussi d’être présents en commissions, au Conseil municipal, à la Communauté des communes et sur le terrain, ce que nous faisons à “Pamiers au Cœur” et que nous continuerons à faire. Nous devons accomplir un travail constructif dans l’opposition, nous pouvons l’accomplir ensemble»
«L’équipe de “Pamiers au cœur” a fait de nombreuses propositions pour la Ville de Pamiers,  que nous avons remises par écrit au maire et à ses adjoints à l’occasion du dernier conseil municipal : des propositions pour le budget 2015 visant à rétablir d’abord les comptes municipaux sans augmenter les impôts, car les dépenses se sont envolées en 2014. 
Des propositions, aussi, pour éviter la diminution des subventions aux associations, et également par exemple, pour créer une halle en centre-ville ou pour renforcer la culture à Pamiers, culture qui est le “parent pauvre” de cette municipalité», poursuit Michel Teychenné rejoignant en cela «ses amis» de Pamiers Ensemble.D’ailleurs, «ces nombreuses propositions faites à la majorité municipale, nous voulons aussi en discuter avec les représentants dans l’opposition de “Pamiers ensemble” : une démarche de concertation démocratique normale»
«Je le redis à Alain Fauré et à ses amis, nous sommes disponibles pour travailler avec eux, pour assurer une opposition constructive dans le respect de nos différences, car on ne construit rien de positif pour l’avenir sur la rancœur et la rancune. Nous sommes d’accord, s’ils le veulent, pour les rencontrer et travailler au rassemblement... mais sans condition !» 
Une petite phrase qui ressemblerait presque à une condition…


 

logodepeche140

Opposition : le rapprochement encore loin

Publié le 04/12/2014 à 03:51, Mis à jour le 04/12/2014 à 08:03

Politique - Pamiers (09) - Politique

L'avenir de l'opposition à Pamiers reste en question./ Photo archives DDM
L'avenir de l'opposition à Pamiers reste en question./ Photo archives DDM 

 

L'opposition se réunifiera-t-elle un jour à Pamiers ? La question mérite d'être posée quelques mois après l'épisode houleux des élections municipales. Dernier épisode en date, la réaction de Michel Teychenné et de la liste «Pamiers au cœur» aux propos tenus par Alain Fauré au cours de son point-presse la semaine passée. Si le député ariégeois avait émis le souhait de rassembler la gauche sous certaines conditions, son principal rival ne l'entend pas de cette oreille. Plutôt sceptique, il confirme vouloir «travailler ensemble dans l'opposition, dans le respect de nos différences. Je ne lui ai pas demandé d'être notre «coach» en matière de communication». Rappelant la force de proposition de sa liste depuis le début de ce nouveau mandat, l'ancien député européen ne ferme pourtant pas la porte à un dialogue constructif. «On ne construit rien de positif pour l'avenir sur la rancœur et la rancune. Nous sommes d'accord, s'ils le veulent, pour les rencontrer et travailler au rassemblement. mais sans conditions.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires