Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 09:59

logodepeche140

Pamiers. Les Appaméens ne roulent pas sur l'or !

SELON «SALAIREMOYEN.COM»

Le centre-ville s'est appauvri. Il concentre les faibles revenus de l'agglomération appaméenne. /Photo DDM JPHC. - Tous droits réservés. Copie interdite.
Le centre-ville s'est appauvri. Il concentre les faibles revenus de l'agglomération appaméenne. /Photo DDM JPHC. () 

Le centre-ville s'est appauvri. Il concentre les faibles revenus de l'agglomération appaméenne. /Photo DDM JPHC. 

 

Avec un salaire médian en dessous du standard ariégeois, et même inférieur aux communes de la couronne, la population de Pamiers est en train de s'appauvrir !

Soyons justes : Pamiers avait il n'y a pas si longtemps, la palme de la création d'emploi. D'ailleurs c'est cette situation qui lui vaut d'avoir une population en hausse constante et qui en fait, loin devant les autres, la première ville de l'Ariège. Pourtant, la situation se noircit : les offres d'emploi réunies à Pôle emploi ont chuté de 21 % depuis le début de l'année. Et les dernières statistiques montrent qu'elle n'est pas une ville riche. L'organisme qui a pignon sur rue sur Internet «salairemoyen.com» et qui publie des statistiques sur toute la France lui attribue un revenu médian par ménage de 1 745 € nets par mois. Au classement national des revenus par ménage, nous serions en queue de peloton des communes, à la 28 632e place ! En Ariège, le revenu par ménage serait de 1949€ par mois, en France de 2 314€. En cinq ans la ville, en ce qui concerne les revenus ménagers, aurait perdu 1 879 places au plan national !

Des villages plus riches !

En fait Pamiers, dont l'activité n'est pas à nier, est au cœur d'un bassin de vie qui est plus riche que la ville-centre ! En effet le revenu net par ménage est plus important, par exemple et pour ne citer que ces communes, à Bezac (2 744 €), Saint-Amadou (2 545 €) La Tour du Crieu (2 500 €). Autant de villages où se sont expatriés les «Appaméens moyens» et les cadres faute parfois de logement satisfaisant.

Pamiers est une ville attractive. Mais les emplois qui y sont créés ne suffisent pas à satisfaire la demande. Qui plus est aujourd'hui il s'en crée moins ! Aussi, la ville concentre-t-elle une forte population économiquement faible, attirée par le parc de logement HLM conséquent, et aussi par un stock de logements de piètre qualité qui, c'est un comble, ne sont pas toujours bon marché ! Résultat le centre ville est économiquement affaibli ! Les bas revenus sont concentrés dans le centre ancien, la Gloriette, le Foulon. Aussi dénombre-t- on sur la ville 3 250 personnes, qui touchent moins de 942 € mensuels. Par ailleurs, on compte également 1 400 titulaires du RSA et 1 500 bénéficiaires de la CMU. Et 52 % des chômeurs de longue durée inscrits sur Pamiers. Le centre ancien, le Foulon, le jeu du Mail, la Gloriette affichent une surreprésentation de ces populations. Lorsque l'on parle de revitalisation du centre-ville, notamment, voilà un élément à introduire dans la réflexion. Ce dont le cœur de ville a besoin, c'est une réelle mixité sociale.


Le chiffre : 942

euros mensuels > Seuil de pauvreté. les ressources de 3 250 Appaméens.

J.-Ph.C.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires