Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 09:34

depgab.jpg

La réunion publique organisée par le groupe de gauche a incité les riverains à se regrouper pour défendre leurs intérêts./ Photo DDM, M.S.
La réunion publique organisée par le groupe de gauche a incité les riverains à se regrouper pour défendre leurs intérêts./ Photo DDM, M.S.

Les Trémégeois s'emparrent du dossier gravières et se regroupent pour lutter contre le futur chargement, à Gabrielat, des granulats extraits à Saverdun.

Le dernier conseil municipal s'était achevé avec les questions soulevées par Michel Teychenné, président de l'opposition, quant aux futurs chargements de gravières par l'entreprise Denjean Granulats sur le site de Gabrielat. Des gravières extraites à Saverdun, qui seraient transportées jusqu'au futur embranchement ferré de Pamiers (ITE) engendrant « bruit, poussières et pollutions » sur l'axe routier concerné. Depuis, l'opposition a saisi le préfet d'Ariège, lui demandant expressément de refuser à l'entreprise en question le permis de construire pour sa future plate-forme de chargement, et en s'attachant à démontrer l'« aberration » qui consiste à accepter l'implantation de celle-ci. « L'entreprise Denjean s'était engagée à payer à ses frais un ITE à Saverdun, la voie ferrée passant à 100 mètres de ses gravières ! ». La lettre au préfet est envoyée. Et, hasard du calendrier, celui-ci est en visite toute la journée, aujourd'hui, à Pamiers. Pour Michel Teychenné, bien sûr, « ce sera l'occasion de l'interpeller une fois de plus sur le dossier ». Mais leur action la plus porteuse aura été d'organiser une réunion publique d'information, il y a une dizaine de jours, à Trémège. Le hameau risquant fortement de subir les nuisances conséquentes au chargement des gravières, la population a répondu à leur invitation, inquiète pour son confort dans l'année à venir. Suite à ce premier rassemblement, les riverains ont pris le problème à bras-le-corps. Thierry Fraysse coordonne l'ensemble de leurs actions : « Une pétition a été mise en place, sur Internet, et elle circulera sous peu de mains en mains dans le village. Nous ne sommes pas contre le développement économique de Gabriélat. Mais dans un projet comme celui-ci, le bien-être des populations doit être pris en compte. » Bientôt, ils présenteront leurs doléances à la municipalité, bien décidés à « ne pas être sacrifiés sur l'autel des économies à faire ».


repères

Le chiffre : 2,7

millions > Total. La réalisation de l'embranchement ferroviaire ainsi que la voie d'accès nécessitent 2,7M d'euros à la communauté des communes de Pamiers.


Des chiffres trompeurs

Le coût annoncé de la réalisation de l'ITE est bien de 1,6M d'euros, comme précisé dans le compte-rendu du dernier conseil municipal. Seulement le groupe de gauche met le doigt aujourd'hui, sur le fait que cette somme ne comprend pas la voie d'accès à l'ITE, qui est évidemment indispensable pour l'utiliser. Et celle-ci nécessite plus de 1 M d'euros. Soit un coût total, qui, finalement s'élèverait à 2,7 M d'euros. Michel Teychenné parle de « manipulation des chiffres » et n'hésite pas à les mettre en perspective avec ceux de l'achat de La Roue ou du prix de vente du Carmel.

Concernant les travaux, ils devraient s'achever dans l'été prochain, et l'ITE serait opérationnel fin août.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires