Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 11:55

decime

La Commission Nationale des Conflits du Parti Socialiste – la CNC – a statué sur les trois affaires concernant la Fédération de l’Ariège à la suite à mon éviction irrégulière de la liste des élections régionales et de la violente agression physique qui a suivi. Elle a auditionné trois des parties concernées, à savoir Marc Carballido, Augustin Bonrepaux et moi-même, mes trois agresseurs ne s’étant pas présentés.

Concernant la composition de la liste aux élections régionales et mon recours devant la Commission Électorale Nationale, la CNC a estimé ce qui suit : « À l’initiative de la Commission Électorale Nationale, la Convention Nationale du parti réunie à Tours le 12 décembre 2009 a majoritairement décidé de modifier la liste qui avait été adoptée par les militants de cette fédération; ainsi, Michel Teychenné figurait sur la liste approuvée par la Convention nationale. » Me reconnaissant comme le candidat légitime à la troisième place sur la liste de l’Ariège, la CNC a également reconnu que la responsabilité du non-respect de cette liste n’est pas uniquement imputable au Premier Secrétaire départemental, et que les reproches faits à ce dernier ne peuvent donc lui être faits à titre personnel. La CNC a rappelé qu’elle ne peut se prononcer que sur les conflits entre personnes, conformément à l’article 11-1 des statuts du PS. Dont acte.

Concernant la demande faite à Martine Aubry et à la CNC par Augustin Bonrepaux « d’exclure Michel Teychenné définitivement du PS », la CNC, tout en regrettant la polémique qui a suivi la constitution de la liste PS aux régionales en Ariège et mes prises de position publiques, a débouté Augustin Bonrepaux. Elle m’a donné un simple avertissement, pas même un blâme... compte tenu entre autres de « mon engagement résolu contre toutes les discriminations ». Dont acte.

Enfin, je suis satisfait que mes trois agresseurs aient été exclus définitivement du PS. Ces individus n’ont rien à voir avec les militants socialistes, nos valeurs, nos engagements.

Les décisions de la CNC sur ces trois « affaires » concernant la Fédération de l’Ariège sont sages et équilibrées. Elles me satisfont pleinement. Elles créent les conditions d’un apaisement que je souhaite depuis le début. Il est temps de tourner cette page.

Michel Teychenné
Membre du conseil national du PS

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires