Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 21:17

regioreponds

Depuis que je suis candidat aux élections régionales, Emile Franco est très agressif à mon égard. Aujourd'hui, il perd le contrôle de ses nerfs. Ses propos ne sont que des attaques personnelles, injurieuses. Je lui demande de se reprendre.

A son communiqué de presse très partial, voire franchement erroné, je réponds par des faits, vérifiables.

D’après Emile Franco, je ne serais pas légitime pour représenter ma « sensibilité » Espoir à Gauche, qui représente un tiers des voix au dernier congrès en Ariège. Or, j'ai été élu par les militants contre Emile Franco et Kamel Chibli, à une très forte majorité, J'ai le soutien de tous les responsables motion E de Midi-Pyrénées, qui ont signé un courrier commun, et bien sûr du national. Je suis d'ailleurs le responsable régional d’Espoir à gauche, dont il suffit de consulter le site Internet pour le constater. Donc pas de copinage comme le dit Emile Franco, mais une vraie légitimité politique.

En commission électorale du 16 novembre, j'ai été élu à la 3° place, logiquement et conformément à nos règles internes. Cette commission a été annulée purement et simplement, car le résultat déplaisait à certains ! Elle a été remplacée par la commission dont parle Emile Franco, une heure avant le conseil fédéral où les membres ont été obligés de voter la liste en bloc sans pouvoir la modifier, surtout en ce qui concerne les trois éligibles. C’est le motif de mon recours gagné au national par 208 voix contre 20 !

Je n'ai jamais contesté le vote des militants, et pour cause : ce vote a eu lieu le 3 décembre, alors que j'ai déposé mon recours le 25 novembre – les accusés de réception en font foi.

Je conteste la présence en 3e place sur cette liste d’Emile Franco qui, malgré ses affirmations, n’a aucune légitimité pour représenter la sensibilité Espoir à gauche. Emile Franco fait de moi un intrigant, qui hante les couloirs du PS national. Je lui répondrai que l'on hante les couloirs que l'on peut et que oui, je suis connu au PS à Paris. Je suis même un responsable national du PS, membre du Conseil National, au cas où il ne le saurait pas!

Emile Franco dit qu' 'il m'a accueilli à Pamiers : et pourquoi pas, tant qu'il y est, trouvé abandonné sous le porche de l'église du Camp ? Soyons sérieux ! J'ai fait mes études à Pamiers, et ma grand-mère vendait ses lapins au marché aux volailles dans la côte de la cathédrale – ça ne date pas d’hier !

Emile Franco attaque mes résultats électoraux aux dernières européennes. Je suis désolé pour lui, mais il m'oblige à un petit rappel de ses propres résultats. Battu à Saint-Girons, il s’est rapatrié à Pamiers. En 2001, battu à l’interne par André Montané, il a refusé d’être sur la liste. En 2008, il a été battu au premier tour aux municipales par André Trigano en pleine vague rose, ce qui a permis à André Trigano de dire, non sans humour, qu’il ne pensait pas être réélu !

Pour ma part, j’étais 7e sur cette liste. Cela a été un échec collectif : j'en prends ma part, mais rien que ma part. Le tête de liste, c’était Emile Franco. C’est lui qui a fait sa liste et qui a dirigé sa campagne. C’est d’abord son résultat : qu’il l’assume ! Il dit que ma présence sur la liste lui a fait perdre des voix : il en dit trop, ou trop peu…

Enfin, pour les régionales de mars prochain, je l’ai battu dans notre courant, et battu en commission électorale (6 à 0). De plus, ce qui est beaucoup plus grave pour lui et devrait l’interroger fortement : la liste de la fédération, avec Emile Franco en 3e position, a été battue à la section de Pamiers. Ce sont des faits, je ne les commente pas.

Aux européennes, n 'en déplaise à Emile Franco, ma liste a fait, à Pamiers, 5 points de plus que la moyenne nationale du PS, et le même pourcentage qu'à Ax-les-Thermes! Et en Ariège, le meilleur score de France ; ex-æquo avec mon ami Eric Andrieu de l'Aude.

En conclusion, aujourd’hui, l’acharnement d’Emile Franco à être candidat à tout prix aux élections régionales met en danger le PS ariégeois, sa cohésion, son image. Le renouvellement des générations ne peut plus rester simplement au niveau des mots.

Je suis le candidat investi par le Parti socialiste pour représenter Pamiers. Je continuerai à me battre pour que la décision juste de la convention nationale du PS s’applique dans le département.

Michel Teychenné
Candidat socialiste aux élections régionales


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires