Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 10:40

Les élus de gauche font des propositions

logodepeche140
Suite à l’article : Place de la République, pitié pour les piétons 

Depuis cinq ans, les élus du Groupe de gauche demandent au Conseil municipal que l’on sécurise la Place de la République en interdisant l’accès aux voitures. La solution est simple : mettre en place des plots fixes autour de la place avec quelques des bornes rétractables ne permettant l’accès, avec un code ou une carte, qu’aux riverains et aux commerçants pour les livraisons et le marché.

Il aura fallu deux accidents graves pour que la majorité municipale en place depuis 20 ans, affirme dans un article de La Dépêche, par la voix de son adjoint à la sécurité : “ On verbalise souvent sur cette place, et on va continuer! ” Autrement dit : circulez, il n’ y a rien à voir !
Mais le “pompon” revient à l’adjoint Lucien Quèbre qui veut, lui, mettre en place une “fontaine rétractable” sur la Place de la République. Je le cite : « Et moi j’y verrais bien une fontaine, à nouveau, mais au ras du sol, qui l’été apporterait de la fraîcheur et que l’on pourrait totalement occulter au besoin, selon l’utilisation que l’on peut avoir exceptionnellement de la Place. » Je suppose que la Mairie confiera la conception de cette nouvelle fontaine à Jacques Tissinier? On croit rêver.

Il est grand temps de sécuriser la Place de la République, même si c’est une proposition de l’opposition. Alors chiche, Monsieur le maire, faites installer ces plots et ces bornes rétractables ou trouvez une solution, mais agissez! Cela fait 20 ans ça dure!

Michel Teychenné
Président du Groupe de gauche

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires