Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 11:35

Dimanche 23 mars
FAURÉ REFUSE TOUTE ALLIANCE
AVEC PAMIERS AU COEUR - LE RENOUVEAU


Dimanche soir dernier, juste après l'annonce des résultats, France 3 Région a interviewé les candidats appamémens.

Vidéo où Michel Teychenné propose la fusion et le rassemblement

Vidéo où Alain Fauré refuse tout accord

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 16:42

Entre deux tours des municipales
LETTRE OUVERTE A ALAIN FAURE

Mon cher Alain,

Au premier tour, dimanche dernier, ta liste PS-PRG a réalisé le score le plus bas jamais atteint par le Parti socialiste à Pamiers. Cela devrait t’interroger tant sur le plan de la politique nationale – dont tu es un des acteurs en tant que député et membre de la Commission des Finances –, mais aussi sur le plan local : encore dimanche matin, tu nous prédisais, à mes colistiers et moi même, un score à un chiffre et l’impossibilité d'arriver au second tour. 

Je comprends que les résultats du premier tour soient un coup de massue pour ton équipe et toi-même. Pourtant, avec les 1 105 électeurs qui ont voté pour notre liste « Pamiers au coeur - Le Renouveau », la gauche, toute la gauche, est majoritaire à Pamiers, devant la liste du maire sortant! 

C’est une chance historique à saisir pour Pamiers. Partout en France, les listes de gauche fusionnent pour se rassembler au deuxième tour. Sauf à Pamiers... où tu as refusé ne serait-ce qu’une simple rencontre entre nos deux listes. 

Mon cher Alain, le temps où le PS ariégeois régnait en maître absolu est terminé. Le temps des dictats et des injonctions aussi. Le rassemblement des forces de gauche passe d’abord par le respect, le dialogue, et le partage des responsabilités. Tu nous demandes, avec un culot monstre, de retirer notre liste, de nous désister purement et simplement à ton profit comme si le Front national risquait de mettre la main sur la Mairie. Ce n’est bien évidemment pas le cas : André Trigano n’est pas le FN, la République ne risque rien!

Je regrette profondément ton refus de travailler ensemble, avec les anciens socialistes, les écologistes et les verts, les camarades du Front de gauche et tous mes colistiers de la société civile. Je regrette aussi les attaques personnelles à mon encontre pour justifier ta position. Je te rappellerai que je t’ai soutenu activement pour les élections législatives, même si jamais tu n’avais soutenu les actions du Groupe de gauche dans l’opposition au Conseil municipal. J’ai démissionné du PS en décembre dernier après avoir attendu pendant deux mois le moindre signe de ta part, le moindre coup de téléphone qui aurait permis de dépasser une investiture interne indigne et contestée. Ta seule réponse fut à l’époque de demander à Jean-Christophe Bonrepaux mon exclusion « a posteriori » du PS, ainsi que celle de six autres camarades socialistes de Pamiers.

Cher Alain, les électeurs ont tranché, ils nous demandent de nous entendre pour gagner la Mairie de Pamiers. Nos états d’âme personnels n’intéressent pas les Appaméens. Ils attendent que nous soyons responsables, que nous dépassions les problèmes d’égo, les susceptibilités. Les Appaméens désirent majoritairement tourner la page Trigano. 

Ton attitude est incompréhensible. Tu porteras la responsabilité de l’échec et de la division de la gauche. Tu devras l’assumer pendant les six prochaines années dans l’opposition au Conseil municipal de Pamiers. 

Tu devrais savoir, mon cher Alain, que l’on ne gagne jamais tout seul. Pour être maire, il faut savoir rassembler !


Michel Teychenné

Partager cet article
Repost0
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 15:45

DIMANCHE 23 MARS, VOTEZ !

Michel Teychenné et ses colistiers appellent les électeurs de gauche, les progressistes et tous ceux et celles qui veulent le renouveau de Pamiers à se mobiliser, à voter et à faire voter ce dimanche pour la liste « Pamiers au coeur - Le Renouveau » qui rassemble la gauche et les écologistes : la seule liste qui puisse battre la droite et l’extrême droite à Pamiers ! 

En plaçant la liste « Pamiers au coeur - Le Renouveau » en tête au soir du premier tour, ce dimanche 23 mars, vous enverrez un message clair, un message d’espoir pour la ville de Pamiers. Vous direz non au cumul des mandats, non à la mise sous tutelle de Pamiers par Foix, non à l’hégémonie et à la pensée unique!  Vous direz oui au renouveau, oui à un projet d’avenir pour Pamiers, oui à une équipe solide et expérimentée, oui à une gauche fidèle à ses valeurs et à ses engagements. Vous enverrez un message fort pour engager le rassemblement nécessaire afin de gagner ensemble le 30 mars. 

Dimanche, dès le premier tour, votez Michel Teychenné avec « Pamiers au coeur - Le Renouveau » !

Partager cet article
Repost0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 09:57

Salle comble au Jeu du Mail et ambiance de victoire!

logodepeche.jpg

Michel Teychenné :
« JE VEUX SERVIR PAMIERS »

Jeu-du-Mail-18-mars.JPG
Michel Teychenné fait son entrée dans une salle du Jeu du mail , comble!!


Michel Teychenné a conclu hier soir au jeu du Mail, sa campagne «active» du premier tour, par un grand meeting, en musique, devant ses supporters.


Ambiance jazzy et musicale signée Poupon ‘s Wing pour clôturer la campagne du 1er tour de Michel Teychenné. Un air de fête, un air de variété pour décliner des sujets très sérieux. Une présentation originale avec meneur de jeu, une équipe qui décline ses attentes, un à un, car les municipales, ce sont d’abord 33 colistiers. Et la tête d’affiche, enfin, avec son humour parfois cinglant, qui, incorrigible, s’échauffe de quelques flèches sur ses adversaires. Lesquels, regrette-t-il, lui ont «refusé le débat public». Reprenant sa partition, Michel Teychenné plaide pour un renouveau des pratiques politiques : transparence, démocratie participative, concertation. Renouveau dans les projets pour la Ville, avec ses fameux douze chantiers autour de la sécurité, le redressement du centre-ville, l’emploi, l’habitat, le commerce, la culture, la circulation, etc. Clin d’œil aux Verts qui sont à ses côtés, en insistant fortement sur la nécessité d’abandonner la politique de croissance à tout prix : «Je préfère 18 000 Appaméens heureux dans une ville équilibrée… à 22 000 ou 25 000 dans une ville à problèmes.»

« Comme vous, je suis déçu. »

Barre à gauche toute enfin, pour La tête de Liste de «Pamiers au cœur» en s’adressant aux «électeurs socialistes qui ont voté il y a deux ans pour le changement. Cet aveu : «Comme vous, je suis déçu. La gauche pour moi doit être d’abord aux côtés des salariés, des ouvriers, des retraités, des chômeurs, des artisans et des PME. Quand la gauche perd leur confiance, quand elle les déçoit c’est que quelque part elle se trompe ! Je suis et je reste profondément un socialiste de gauche, un partisan du rassemblement de toute la gauche et des écologistes. Je ne suis pas et ne serai jamais un social libéral. Alors, ne vous abstenez pas dimanche ! Ne faites pas ce cadeau à la droite et à l’extrême droite… Venez voter pour l’avenir de Pamiers, votez pour « Pamiers au cœur - Le Renouveau ».


Voilà, avant que le rideau ne se lève sur Poupon Swing, Michel Teychenné termine son tour de scène en reprenant son imprécation sur le cumul des mandats : «Je veux servir Pamiers, pas me servir de Pamiers pour faire une carrière politique». Conclusion sous un tonnerre d’applaudissements. Salve d’approbation. Terminée la politique. Place à la fête, la soirée s’achève comme elle a commencé : avec Poupon, qui laissera la scène au groupe de jeunes appaméens «Maboul Gang» .

QUELQUES PHOTOS DE LA RÉUNION PUBLIQUE DU 18 MARS :

Meeting-18-33.jpg 

Meeting-18-22.jpg 

Meetint-1844.jpg

Meetint-18-5.jpg

Meeting-18-1.jpg 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 09:26

 

Une intercommunalité à Pamiers : avec qui ?

Publié le 18/03/2014 à 08:05

les candidats commentent leur programme


 Voici le dernier volet que nous avons consacré aux programmes des quatre candidats aux municipales à Pamiers : la coopération intercommunale et le projet de communauté d’agglomération. Il est le plus «épineux», car il soulève l’éternel duel Foix-Pamiers !

Des quatre thèmes que nous avons développés depuis une semaine, le dernier est certainement le plus épineux ! Quid de cette coopération intercommunale et du projet d’agglomération. La coopération entre communes au sein de la CCPP, ne pose pas vraiment problème. Elle existe. Et jusqu’à présent elle a fait consensus. Fauré et Trigano sont en gros sur la même longueur d’ondes, Teychenné tient un discours différent dans la mesure où il ne veut plus que Pamiers assume seul des charges de structures. Aimé Deléglise, en revanche, n’est pas du tout favorable à toutes ces structures de coopérations intercommunales et déclinant le leitmotiv patriotique du FN au plan national, souhaite revenir au vieux cadre territorial. À la communauté d’agglomération qui est dans les classeurs, il dit non. André Trigano, pour sa part, rejette un projet qui ne reposerait pas sur le principe d’égalité de traitement entre Pamiers et Foix. Michel Teychenné est dans la même posture et refuse «toute mise en tutelle de la ville». Quant à Alain Fauré, il estime qu’il ne faut pas opposer Pamiers à Foix mais rechercher à constituer une force pour «peser face à Toulouse». Cette question du projet d’agglomération a du mal à s’affranchir, à Pamiers, de près de 800 ans d’histoire, qui ont sans cesse été émaillés de luttes ouvertes ou camouflées entre les deux villes de l’Ariège que sont Pamiers et Foix. Cet antagonisme, qui aujourd’hui repose sur des stratégies de développement différentes, ressurgit toujours à un moment ou à un autre. Le projet d’agglo n’y a pas échappé, même si à terme, on imagine mal la vallée de l’Ariège faire l’économie d’une stratégie de coopération.


«Quelle est votre position concernant l'évolution de la coopération intercommunale et le projet d'agglomération ?»

A.Trigano : «Foix-Pamiers, j'y suis opposé»


André Trigano : «Le 18 février lors d’une conférence de presse à Foix, les élus socialistes ont annoncé qu’après avoir fait «basculer Pamiers», grâce au député PS investi, il faudra «rapidement mettre en place une agglomération Foix-Pamiers», laquelle représenterait 80 000 habitants.

J’y suis totalement opposé. !

L’agglo se substituerait automatiquement à notre Communauté de Communes qui fonctionne bien, entraînant sa liquidation immédiate. Dans une telle hypothèse, Pamiers avec 16 500 habitants sur 80 000 se trouverait lors des votes de prise de décisions très minoritaire avec 20 % de représentativité ! Inquiétant… Figure parmi les compétences obligatoires de l’agglo «le développement économique» c’est-à-dire, la perception des recettes fiscales, le transfert des zones d’activités. C’est l’agglo qui fixera les taux d’imposition ainsi que la politique économique de l’ensemble des villes qui la composeront. D’autre part, figure aussi dans les compétences, «l’habitat et le logement des personnes défavorisées».

Là encore où seront construits ces logements ? Pourquoi pas à Pamiers, si c’est le souhait de la majorité de l’agglo ? Bien sûr, elle gérera l’eau, la voirie, l’assainissement… directement ou par le biais des syndicats.

Les ressources financières dont Pamiers «la Dynamique» apporte une part importante permettront de faire passer prioritairement les dossiers des villages de la Haute Ariège qui sont plus démunis que nous.

Que restera-t-il aux élus de Pamiers, pour qui vous allez voter dimanche ? Certes la gestion de l’état-civil et l’inauguration des chrysanthèmes. Je suis opposé à l’agglo Foix-Pamiers. Je ne serai pas le Maire qui livrera Pamiers à Foix. Le 23 mars, ne vous trompez pas. C’est un vote important pour l’avenir de Pamiers. Faites-moi confiance, votez dès le 1er tour pour la liste André Trigano, c’est garantir l’avenir de Pamiers.»


A.Fauré : «Peser face à Toulouse»


Alain Fauré :La cohérence dans le «qui fait quoi : «L’intercommunalité repose sur deux principes, le transfert de compétences et la solidarité intercommunale. De ce point de vue et par rapport au fonctionnement actuel, certaines choses seront à revoir. Nous éclaircirons le «qui fait quoi» en matière d’urbanisme, de culture, d’économie, d’action sociale et nous ferons des propositions pour le clarifier rapidement.

La vigilance pour veiller aux intérêts de Pamiers : Qui dit transfert de compétences, dit transfert de moyens et de financements. Une compétence transférée à l’intercommunalité sera financée par son budget et permettra de diminuer les impôts de la commune qui l’a transférée ou de poursuivre des améliorations. Nous serons très vigilants à ce que l’intercommunalité ne se traduise pas par une augmentation d’impôts au détriment des Appaméennes et des Appaméens.

L’intercommunalité : c’est du gagnant-gagnant : Un projet d’agglomération à l’échelle de la vallée de l’Ariège apporterait, selon les calculs du ministère de l’intérieur, une dotation de 5,2 millions d’euros par an soit au total 31,2 millions d’euros sur le prochain mandat. Ce serait autant d’impôts en moins et de services de qualité à la population en plus.

La mutualisation nous a réussis à l’échelle de la communauté de communes quoi qu’en disent les amateurs de calculs politiques. La piscine, la station d’épuration, la petite enfance, Gabrielat sont les principaux exemples de cette réussite.

Nous engagerons des discussions à l’échelle du territoire du SCOT et Pamiers, première ville de l’Ariège, conduira les débats.

L’erreur de mes compétiteurs c’est d’opposer Pamiers à Foix alors que l’enjeu c’est d’être plus fort face à la métropole Toulousaine. Pamiers mérite mieux que de devenir une ville-dortoir.»


A.Deléglise : «On va perdre notre indépendance»


Aimé Deléglise : «Une Agglomération ne règle aucun des problèmes qui se posent à nous et multiplie les coûts (impôts) et les élus, le plus souvent pour bénéficier d’indemnités. Il y a en France trop de strates administratives : Europe, France, Région, Département et maintenant intercommunalité.

Supprimons les potentats locaux et les régions et revenons à une administration proche des citoyens, États, département et communes.

Aujourd’hui le projet d’agglomération Foix-Pamiers nous fera perdre toute notre indépendance, notre identité et Pamiers ne représentera environ qu’un cinquième des voix, la ville se retrouvera donc minoritaire et ce sera Foix, le fief socialiste, dont on connaît leurs manœuvres, qui obtiendra le monopole. C’est une ineptie, et ce sera la continuité du copinage Socialo-caviar : il faut en finir avec cette suprématie socialiste féodale en Ariège : on a remplacé la dîme par les impôts et avec de tels projets , c’est la porte ouverte aux nouveaux royaumes des impôts-rois. C’est ce qui vous attend si vous votez l’une des deux listes socialiste (Fauré/Teychenné), qui sont à la botte communautariste des seigneurs Ariégeois.


M. Teychenné : «Ne pas vendre Pamiers à Foix»


Michel Teychenné : «Ma position est claire : nous ne vendrons pas Pamiers à Foix, la mairie de Pamiers ne deviendra pas une annexe du Conseil Général ! Le projet d’Agglomération Foix-Pamiers est le monstre du Loch Ness de la politique ariégeoise. Je suis totalement contre ce projet qui conduirait à la mise sous tutelle la Ville de Pamiers. Pendant que l’on parle de l’Agglomération Foix-Pamiers, on évite de parler des vrais dossiers, dont celui de la Communauté de Communes du Pays de Pamiers (CCPP).

Les Appaméens payent seuls pour l’ensemble des habitants de la Communauté de communes, alors qu’ils ne représentent que la moitié des utilisateurs des équipements. En plus, Pamiers est sous-représenté à la CCPP : il faut deux fois plus d’électeurs à Pamiers qu’a une petite commune pour avoir un délégué à la CCPP !

 

Nous voulons que la CCPP joue pleinement son rôle de mutualisation des charges communes, qui aujourd’hui sont laissées aux seuls impôts des Appaméens. La piscine, la médiathèque, l’office de tourisme et l’école de musique seront mutualisés et transférés financièrement à la CCPP. Ce qui rééquilibrera les comptes de la Ville de Pamiers et rendra sa fiscalité plus juste, sans augmenter les impôts. Enfin, la CCPP assumera la compétence Transport afin de développer les transports en commun dans l’aire urbaine et les transports à la demande en zone rurale.


Autre dossier important : Nous sommes opposés à ce que Pamiers confie la distribution de l’eau au SMDEA, la Ville y perdrait la maîtrise de la qualité et du prix de l’eau au profit d’un syndicat départemental qui connaît actuellement de graves difficultés financières. Nous sommes pour le retour de la gestion de l’eau en régie municipale, pour un service public de l’eau, en lieu et place de Véolia. Mes colistiers et moi-même ne sommes inféodés à personne. Comme maire, j’en serai le garant.»



Trois réunions publiques au Jeu-du-Mail

C’est Michel Teychenné qui ouvre la série des meetings avec une réunion publique ce soir à 20 h 30 , précédée et suivie d’une animation.

- André Trigano donnera sa réunion publique de clôture de campagne du 1er tour, mercredi à 20 h 30.

- Alain Fauré invite à son meeting jeudi soir à 20 h 30.

Les trois meetings de campagne ont lieu à la salle du Jeu-du-Mail.

J.-Ph.C

Partager cet article
Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 19:26

 

 

 

jeu-de-mailCapturer-copie-1.JPG

Bandeau-Capturer.JPG

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 09:28

Le choix des couleurs et le choix des affiches parlent souvent plus que les discours !  Fauré et Trigano ont les mêmes couleurs, le même style "marketing", le même endroit pour la pose, et même le même sourire "ultra brite" ...et  des candidats et candidates UMP sur les deux listes !

 

panneaux-affiches-Capturer.JPG

Partager cet article
Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:14

logodepeche.jpg

echos-CPCapturer.JPG

Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 14:48

Reunion avec les commerçants du centre ville, bonne rencontre, bons échanges et bonne participation!

 

 

 

140314commerce01.jpg

 

140314commerce12.jpg

Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 11:37

 

 Pamiers : Encore des augmentations d’impôts!


André Trigano déclarait cette semaine dans la presse : « Il faudra augmenter les impôts, ce que l’on n’a pas fait depuis 10 ans, car on a perdu de la Taxe Professionnelle avec la réforme, et l’État rogne les crédits aux collectivités. On le fera raisonnablement, mais il faut s’y résoudre ! »


L’actuel maire de Pamiers, qui pourtant sait très bien compter, semble très mal informé : les impôts ont augmenté à Pamiers, et pas qu’un peu ! Rien que pour la Communauté de communes (CCPP), l’augmentation a été de 20 % ces trois dernières années! 

 

La dette de la ville atteint 1 475 euros par habitant, sans compter le million et demi d’euros  d’emprunts souscrits en catimini depuis le dernier Conseil municipal, sur simple décision du maire.


A Pamiers, les impôts locaux  sont supérieurs de 30 à 50 % à ceux des des autres communes de la Communauté , car Pamiers paye seule pour toutes les infrastructures « communes »... alors que  le revenu moyen des Appaméens est un des plus faibles de la CCPP. 

 

Mais la droite veut augmenter les impôts! Cette équipe sortante est décidément déconnectée de la réalité... Il est temps d’en changer avant qu’elle finisse par mettre complètement la Mairie en faillite, et les Appaméens sur la paille.

 

Michel Teychenné

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0