Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 10:53

logoariege.jpg

 

Elections municipales à Pamiers: Michel Teychenné inaugure son local de campagne sur l'air du «on va gagner!»

© midinews 2014

A Pamiers, le centre-ville est de tous les discours, de tous les programmes (en gestation) et de toutes les localisations.

A l’instar d’André Trigano la semaine précédente, et d’Alain Fauré le même jour, Michel Teychenné a inauguré son local de campagne le samedi 1er février, au 21 de la rue Gabriel-Péri quand Alain Fauré s’installe au 22, et André Trigano quelques numéros plus loin…

Une cinquantaine de personnes étaient réunies au moment où le candidat a ouvert «l’espace Le Renouveau, notre local de campagne pour cette aventure des municipales»

Un lieu de rencontre dédié aux Appaméens auxquels il a tenu à expliquer, ce samedi, pourquoi il «va gagner»

«On va gagner parce que notre liste intéresse, parce que nos propositions intéressent. Pour l’instant nous travaillons avec les Appaméens, nous travaillons avec les membres de la liste. Nos commissions sont au contact de tous les interlocuteurs de la ville. Fiscalité, culture, urbanisme, circulation… Sur tous les thèmes, on fait notre travail sérieusement, posément»

A titre d’exemple, Michel Teychenné annonce 421 réponses reçues au questionnaire lancé sur son blog de campagne, preuve selon lui de l’intérêt porté au projet de «Pamiers au Cœur-Le Renouveau»

«On va gagner parce qu’on le sent sur le terrain, poursuit-il. Les Appaméens ne peuvent pas faire confiance à une équipe qui, déjà dans sa dernière campagne, disait qu’ils allaient traiter le centre-ville, la sécurité, la propreté. Quand on voit la ville aujourd’hui…»

Et encore: «On va gagner parce que pour la première fois, le Front National va présenter une liste à Pamiers. Pamiers rejoint le groupe des villes à problèmes comme Lavelanet. En Ariège, on parle toujours de Lavelanet, de la crise, de la pauvreté…

Pamiers ne va pas mieux. Trente-trois personnes sont prêtes à s’afficher pour la photo du Front National, pour défendre ces idées nauséabondes. Nous serons là pour offrir une alternative à cette situation»

Enfin: «On va gagner parce que nous sommes là pour gagner, parce que nous au sommes au service des Appaméens»Les Trigano, père et fils, en visiteAprès quelques incontournables piques à ses adversaires (à André Trigano: «le problème n’est pas son âge, mais c’est qu’il est seul, qu’il n’a jamais pu ou su préparer la relève à droite»; à Alain Fauré: «les Appaméens ne veulent pas d’un maire à mi-temps»), Michel Teychenné a livré un bref calendrier de sa campagne.

«Dans quelques jours, nous présenterons le résultat des questionnaires que nous allons dépiauter. Ensuite, nous présenterons le programme puis nous dévoilerons la liste. Rassurez-vous, ce sera avant le dépôt officiel du 6 mars», conclut Michel Teychenné en souriant, comme un pied-de-nez à la rumeur affirmant que des noms manqueraient encore à l’appel.

Au cours de la matinée, une visite a été particulièrement commentée. Celle d’André Trigano (et de son fils, Arnauld Champrenier-Trigano… ancien directeur de la communication de Jean-Luc Mélenchon alors candidat à l’élection présidentielle de 2012) qui a fait une apparition remarquée au milieu des convives de «Pamiers au Cœur»

Une façon pour le maire de rendre la politesse au candidat Teychenné qui la semaine précédente était venu partager une coupe de champagne lors de l’inauguration de son propre local.

Après six années de combats ininterrompus au sein du conseil municipal, les deux hommes se seraient-ils découvert un adversaire commun?


Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 07:40
Chez Michel Teychenné et «Pamiers au cœur-le renouveau»

Publié le 03/02/2014 à 03:47

Lors du l'ouverture du quartier général de campagne de Michel Teychenné./Photo DDM L.Perot.

Lors du l'ouverture du quartier général de campagne de Michel Teychenné./Photo DDM L.Perot.  

Rue Gabriel-Péri, ou plutôt rue des voix, pour les candidats aux municipales qui y ont désormais ouvert au public leur quartier général de campagne. André Trigano a lancé le bal des municipales le premier, en haut de la rue, suivi, samedi, par Alain Fauré  et Michel Teychenné sur cette agora qui par le passé a fait la notoriété commerçante de la ville. Michel Teychenné a accueilli samedi ses amis et le public dans l’espace qui sera réservé à la présentation de son programme. Une première étape. «Comme dans le lièvre et la tortue, nous avançons à notre rythme, confie Michel Teychenné. Le blog consacré aux préoccupations de nos concitoyens remporte un franc succès avec une fréquentation journalière moyenne de 180 visiteurs. Et nous avons à ce jour 421 questionnaires remplis». Visiblement, et ce n’est pas une surprise, les Appaméens sont nombreux à s’exprimer sur leurs préoccupations. L’un des chevaux de bataille du candidat Teychenné.

La priorité

«Notre priorité est de proposer un programme qui répond en détail aux attentes de nos concitoyens. Nous présenterons jeudi les résultats de ce questionnaire. Aller à leur rencontre sera, bien sûr, au menu de la campagne».

Il y a 7 500 foyers et familles à Pamiers. Michel Teychenné a assuré que sa campagne sera de proximité avec réunions thématiques et porte-à-porte. «Le centre-ville est l’une de nos préoccupations pour l’avenir, sans oublier que Pamiers, c’est aussi les quartiers du Foulon, de la Gloriette, la zone du Chandelet ou encore la Cavalerie, soit la grande majorité des habitants qui peuplent la cité».


La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 18:59

 Une inauguration très réussie et une visite impromptue...

 

Samedi matin à 11 h, Michel Teychenné a acceuilli  la presse ariégeoise dans une salle comble de sympathisants venus soutenir la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau.

 

Notre pernamence de campagne sera ouverte tout les jours de 17 h à 19 h, et les mardi, jeudi, samedi et dimanche de 10 h à 12 h 30, au 21 rue Gabriel Péri.

 

Au cours de l'apéritif qui a suivi, nous avons eu la visite sympathique et impromptue d'Arnauld Champremier-Trigano, éditorialiste et journaliste parisien, qui fut le directeur de la communication de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélechon.


C’est son père André Trigano qui l’a accompagné au local de campagne de Michel Teychenné qui l’a cordialement accueilli, malgré des échanges parfois "direct" en conseil municipal cela n’empêche pas les deux hommes de s’apprécier, un bel exemple républicain dans une ville de tradition humaniste.

Arnauld Champremier-Trigano a pris le temps de rester un long moment pour échanger avec Michel Teychenné et Dominique Mourlane , pendant que le “candidat” Trigano était lui retourné en campagne sur le marché...

 

 

Arno est venu rendre une visite appuyée à ses amis du Front de Gauche, soutien actif de la liste Pamiers au cœur – Le Renouveau.

 

arnaud-TriganoCapturer.JPGArno Champremier-Trigano, Michel Teychenné, Dominique Mourlane

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 09:23

 

blogCapturer.JPG

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 17:20

logoariege.jpg

"Ce sont donc près d'une centaine de personnes qui se sont retrouvées autour du buffet des Amapiens, pour déguster une grande variété de produits frais, préparés par les fins cuisiniers de l'association appaméenne. Une excellente initiative qui aura conquis de nouvelles familles. Une belle réussite pour les organisateurs."

 

 

 

amapCapturer.JPG

Du producteur au consommateur, les Amapiens passent à table

 

AMAP-2Capturer.JPG

© midinews 2014

Créée en 2007, l'Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (AMAP) de Pamiers ne comptait à ses débuts que deux producteurs et quelques familles.

Aujourd'hui, c'est une dizaine de producteurs qui livrent leurs produits à une cinquantaine de familles.

«L' AMAP est une association pour le maintien de l'agriculture paysanne, explique la présidente Odile Gallais. Les familles se regroupent avec les producteurs, des paysans c'est à dire des gens respectueux de la terre et des bêtes, pour faire en sorte qu'ils vivent de leur travail.

Les familles passent un contrat avec eux sur un an pour leur acheter ce dont elles ont besoin et ce que eux produisent. On pré achète ainsi à une dizaine de producteurs. Eux ont une garantie sur leurs revenus et nous nous sommes sûrs d'avoir de bons produits délicieux»

En payant au juste prix les produits directement aux producteurs, les «consomm'acteurs» leur permettent de vivre dignement de leur travail contribuant ainsi au maintien d'exploitations agricoles à taille humaine. Elles sont réparties sur le département et départements limitrophes, les légumes, confitures et miels de Pailhès, les fruits de Montaut, la viande de bœuf, veau, agneau de  St Martin d'Oydes, le poisson d'élevage de Montbel, le lait et les fromages de vache de Cérizols et d'Alzen, le pain de Campagne sur Arize, les poulets et les œufs de Gaillac Toulza et le lait et les fromages de brebis de Molandier.

Le prix de l'adhésion est fixé à 20 euros à l'année, les adhérents peuvent venir récupérer les produits commandés tous les jeudis soir entre 18h et 19h à la cuisine de la salle du jeu du mail.

«Les adhérents sont des personnes qui travaillent, qui n'ont pas de jardin et qui cherchent à avoir de bons produits. Avec l’AMAP, ils ont la garantie d'avoir des produits de qualité»

Chaque année, les adhérents se réunissent autour d'un repas et cette année, pour la première fois, les responsables de l’association ont proposé un buffet dégustation qui s'est déroulé à l'hôtel de France, aimablement mis à disposition. Producteurs et adhérents se sont retrouvés pour échanger et partager un moment convivial.

«Cette année nous avons voulu innover, poursuit la présidente avec une nouvelle formule en invitant des personnes susceptibles d'être intéressées par l'AMAP  pour leur faire découvrir les produits et les inciter à adhérer à notre démarche et à l'association. Nous avons toujours besoin de développer le nombre de contrats pour que les producteurs puissent vivre dignement de leur travail»

Ce sont donc près d'une centaine de personnes qui se sont retrouvées autour du buffet des Amapiens, pour déguster une grande variété de produits frais, préparés par les fins cuisiniers de l'association appaméenne. Une excellente initiative qui aura conquis de nouvelles familles. Une belle réussite pour les organisateurs.

Pour tous renseignements:

amap09@free.fr

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 09:22

bilan-du-groupe-de-GCapturer.JPG

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 16:39

logogaz140

pdpa.jpg
pdpb.jpg

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 16:28

logogaz140

cmp0114A.jpg
cmp0114b.jpg
cmp0114c.jpg

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 11:38

logodepeche140
Pamiers. Michel Teychenné : «Moi, maire…»

Liste «Pamiers au cœur / Le Renouveau

Comme Milou Franco il y a 6 ans, Michel Teychenné choisit Bernadette Subra en numéro 2 ./Photo DDM. X.O

Comme Milou Franco il y a 6 ans, Michel Teychenné choisit Bernadette Subra en numéro 2 ./Photo DDM. X.O  

Seconde conférence de presse, hier, du leader de la liste Pamiers au coeur-le renouveau. Bernadette Subra sera numéro 2, c’est officiel et Michel Teychenné parle démocratie participative.

Michel Teychenné ne fait rien par hasard. En cette date anniversaire de l’exécution de Louis XVI, guillotiné place de la Révolution à Paris le 21 janvier 1793, Michel Teychenné, candidat au x prochaines élections municipales de Pamiers, a coupé quelques têtes, hier, au bar de l’étrier, rue Gabriel Péri pour sa seconde conférence de presse de campagne. Seconde, c’est la place à laquelle est désignée officiellement Bernadette Subra sur sa liste. Mais revenons d’abord à nos chers décapités. En tête de la short list du révolutionnaire Michel Teychenné, on trouve Milou Franco, Annie Fachetti, Michel Astre, Alain Fauré et Christiane Espana. (voir ci dessous.)

Un Michel Teychenné qui, s’il n’a pas fait dans l’anaphore présidentielle, s’est volontiers projeté dans l’avenir du futur en endossant par anticipation le costume de maire. Ainsi donc, s’il est élu maire, Michel Teychenné fera dans la démocratie participative. Ce dernier a ainsi présenté des propositions en matière de «transparence de la vie publique», de «démocratie locale».

«Comme je l’ai dit lors de notre dernière conférence de presse, nous voulons faire participer les citoyens aux décisions, les associer aux choix qui les concernent». Ce sera la marque de fabrique de notre liste et de notre action à la mairie. «Les Appaméens comme tous les Français sont de plus en plus méfiants à l’égard du monde politique. En tant que responsables politiques qui sollicitent le suffrage des électeurs, il nous appartient de répondre à leurs attentes, ainsi que de prendre des engagements dont ils pourront vérifier qu’ils ont été tenus. Si nous ne voulons pas alimenter rumeurs et méfiance à l’égard des élus, il nous appartient aussi de veiller à ce que l’information et la transparence soient totales. Nous ne sommes pas dupes : la fonction d’élu est une fonction difficile.

Loin de nous l’idée du «tous pourris» propagée par le Front National. C’est justement pour combattre cette idée injuste que je serai intransigeant en tant que maire sur le cumul des fonctions, le cumul des indemnités et la transparence de la vie publique. Et que j’interdirai à tous les membres de ma majorité qui seraient propriétaires ou gérants d’entreprises de participer aux appels d’offres de la Ville de Pamiers ou de la Communauté des communes.

(…) On ne peut mélanger ses intérêts privés ou professionnels et la gestion des finances publiques. Si je suis élu maire, cela vaudra pour tous les membres du conseil municipal et pour tous les membres de la communauté des communes.» Autres axes forts de ses résolutions programmatiques, Michel Teychenné promet, «Si je suis maire», que les élus de l’opposition seront reconnus et représentés dans toutes les commissions. Il s’engage à mettre en place une commission des finances dont il proposera la Présidence à un élu de la minorité, notamment. «Moi, maire…» dit-il.


Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 23:17

ariegenews2013

teyargo.JPG

Michel Teychenné n’est jamais à court d’idées pour pimenter la campagne électorale naissante à Pamiers. Une habitude qu’il a su éprouver tout au long de sa carrière politique…


Cette fois, c’est en parangon de la transparence qu’il s’est présenté aux médias conviés pour une nouvelle conférence de presse organisée dans le cadre de la course à l’élection municipale.

Pour l’occasion, il était accompagné de Bernadette Suard, actuelle membre de l’opposition municipale et future bras-droit de Michel Teychenné, si les électeurs lui apportent les suffrages nécessaires bien sûr.

«En ce début de campagne électorale, j'ai souhaité présenter nos propositions en matière de transparence de la vie publique, de démocratie locale et de démocratie participative, car comme je l'ai dit lors de notre dernière conférence de presse, nous voulons faire participer les citoyens aux décisions, les associer aux choix qui les concernent. Ce sera la marque de fabrique de notre liste et de notre action à la Mairie»

Dans le verbatim qu’il destine aux représentants de la presse locale, dans le souci de s’assurer d’une parfaite retranscription de ses propos, Michel Teychenné a choisi de surfer sur un thème d’actualité : la probité en politique.

«Les Appaméens comme tous les Français sont de plus en plus méfiants à l'égard du monde politique. En tant que responsables politiques qui sollicitent le suffrage des électeurs, il nous appartient de répondre à leurs attentes, ainsi que de prendre des engagements dont ils pourront vérifier qu’ils ont été tenus pendant toute la durée du mandat»
Je serai signataire de la charte de l’association nationale Anticor
«Au nom de l'ensemble des membres de la liste Pamiers au cœur – Le Renouveau, je serai aussi signataire de la charte de l'association nationale Anticor, qui lutte depuis des années pour la transparence et la moralisation de la vie publique. Cette charte, nous l’avons d’ailleurs complétée et enrichie !», se félicite-t-il.

Le candidat Teychenné se livre alors à l’énumération des engagements qu’il entend prendre face aux Appaméens. Dans une rhétorique qui n’est pas sans rappeler l’antienne «Moi, Président…»

Concrètement, le conseiller municipal sortant s’engage à «ne pas cumuler plus d’un mandat électoral et d’une fonction exécutive. Cet engagement ne concerne pas les fonctions qui relèvent de la participation de la commune à une intercommunalité. J'ajoute, comme cela a été annoncé par Norbert Meler à Foix, que je ne permettrai pas le cumul des fonctions d'adjoint de la Ville de Pamiers et de vice-président à la Communauté de communes»

Le candidat signataire s’engage également «à veiller à la formation de l’ensemble des élus du Conseil municipal, notamment sur l’élaboration et sur le contrôle du budget, la passation des marchés publics, l’exécution des délégations de services publics»
Transparence et participation citoyenneLes engagements sont ensuite égrenés : par exemple, mise en ligne de «sa déclaration d’intérêts», des «tableaux des indemnités des élus en euros», création d’une «commission éthique indépendante, comprenant notamment des membres de l’opposition et des citoyens», lutte contre les «conflits d’intérêts», «reconnaissance de l’opposition municipale» avec la mise en place notamment d’une «commission des finances dont il proposera la présidence à un élu de la minorité», mise en place «d’une commission consultative des services publics locaux», etc.

«De plus, à Pamiers, nous rendrons possible la tenue de référendums d’initiative populaire afin qu’une question, prégnante pour un certain nombre soit débattue au Conseil municipal (200 ou 300 signatures). Nous créerons des indicateurs de participation pour permettre l’évaluation de la participation citoyenne aux actions municipales. Nous mettrons sur pied des commissions de quartier et développerons la pratique des enveloppes financières de quartier permettant à ces commissions de quartier de gérer un budget propre pour des investissements de voisinage»

Mais Michel ne serait pas Teychenné s’il n’avait réservé quelques commentaires bien sentis à ses adversaires, Alain Fauré et André Trigano en tête.


 

Réserve parlementaire: «Je demande à M. Fauré de rendre publics les montants qu’il a distribués»

«Je demande à ce que le député-candidat publie ce qu’il a fait de sa réserve parlementaire» Et d’en estimer le montant à «au moins 250.000 € sur ses dix-huit mois de mandat»

Michel Teychenné explicite son attaque : « Un des candidats à cette élection est le député de la circonscription. Il bénéficie au travers de sa réserve parlementaire d’importantes sommes d'argent qu'il a distribuées depuis son élection à des communes de la Communauté de Communes ou à des associations de Pamiers et d’ailleurs.

Au dernier conseil municipal, le maire a affirmé que la ville de Pamiers n'avait reçu aucune aide financière venant de la réserve parlementaire de M. Fauré, même pas après l'incendie accidentel de la cantine... Il n’en reste pas moins que des associations ou organismes de Pamiers peuvent avoir reçu des sommes importantes dans la plus grande discrétion.

Je demande donc officiellement à Monsieur le député Fauré de publier et de rendre publics les montants qu’il a distribués,  et de dévoiler publiquement à qui il a attribué ces subventions de sa réserve  parlementaire depuis son élection, à Pamiers et dans la Communauté de communes.

Les électeurs doivent savoir !
»

 

Partager cet article
Repost0