Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 20:29

 

Suite à l’annonce par la Fédération du PS 09 de mon « exclusion du PS » ainsi que de celles de Carmen Barthès et Dominique Castagné prononcées hier à la demande de MM. Fauré et J.-C. Bonrepaux par le Bureau National, parmi des dizaines d’autres demandées pour “dissidence” par les fédérations socialistes pour leurs départements :


Je rappelle simplement que j’ai démissionné du PS en décembre 2013, que cette demande de MM. Fauré et J.-C. Bonrepaux était donc inutile, gratuite, vindicative et revancharde. C’est un très mauvais signal envoyé aux électeurs de gauche de Pamiers qui souhaitent le rassemblement au deuxième tour des municipales pour battre la droite et apporter le renouveau à notre ville.


J’ai personnellement, et dès le début de cette campagne, tendu la main à Alain Fauré, pour que quel que soit le résultat du premier tour, nos listes s’engagent au désistement républicain au second tour. Battre la droite, battre l’équipe en place doit être notre seul objectif. M. Fauré n’a jamais répondu...


Cette décision « d’exclusion à posteriori » est un très mauvais signal envoyé aux électeurs socialistes et de gauche de Pamiers. C’est aussi un signe de grande fébrilité et fragilité de l’équipe Fauré.


J’invite MM. Fauré et J.-C. Bonrepaux à s’expliquer sur la présence de candidats issus de la droite sur la liste « Pamiers ensemble ». C’est quand même la première fois en Ariège que le PS donne son investiture à des UMP qui ont soutenu Nicolas Sarkozy... comme Madame Espana, sixième sur la liste Fauré.


En ce qui me concerne, ayant déjà quitté le PS comme Carmen et Dominique, cette décision « d’exclusion » ne me concerne pas. Elle me laisse parfaitement indifférent et ne me ferra pas dévier de ma ligne de conduite : le rassemblement. MM. Fauré et J.-C. Bonrepaux se trompent de siècle : les «Grands Inquisiteurs » ont quitté Pamiers depuis longtemps!

 

Michel Teychenné

 

 

logodepeche140

Pamiers. Michel Teychenné exclu du PS : «cette décision ne me concerne pas»

Publié le 06/02/2014 à 03:50, Mis à jour le 06/02/2014 à 08:00

municipales

Le 11 décembre dernier, il annonçait qu'il ne reprendrait pas sa carte du PS, et qu'il renonçait à l'ensemble de ses missions au sein du mouvement./Photo DDM, archives.

Le 11 décembre dernier, il annonçait qu'il ne reprendrait pas sa carte du PS, et qu'il renonçait à l'ensemble de ses missions au sein du mouvement./Photo DDM, archives.  

Frappé par une décision d’exclusion du Parti socialiste, Michel Teychenné qualifie cette mesure d’«inutile, gratuite, vindicative et revancharde» et souligne qu’«ayant quitté le PS, cette “décision d’exclusion” ne le concerne pas».

En décembre dernier, répondant à une série de questions de «La Dépêche du Midi», le chef de file de l’opposition municipale appaméenne annonçait clairement sa décision de quitter le parti socialiste, après avoir dénoncé «la mascarade qui a conduit à investir le député-maire des Pujols comme candidat à la mairie de Pamiers», dans un département où les socialistes se sont clairement élevés contre le cumul des mandats. «Je ne suis pas masochiste, reprenait Michel Teychenné. J’en tire la seule conclusion logique et respectueuse de mes convictions et des électeurs : je quitte le Parti socialiste. Je ne renouvellerai pas ma carte en 2014 et je démissionne dès aujourd’hui de mes responsabilités départementales et nationales au PS. Rester serait cautionner un système et des pratiques familiales que je combats depuis des années (...)».

La nouvelle avait fait l’effet d’une petite bombe dans le microcosme politique ariégeois. Et voici que se produit un rebondissement inattendu : le PS vient de prononcer l’exclusion de Michel Teychenné. L’intéressé en sourirait presque : «Cette demande de MM.Fauré et Bonrepaux était inutile, gratuite, vindicative et revancharde. C’est un très mauvais signal envoyé aux électeurs socialistes et de gauche de Pamiers qui souhaitent le rassemblement au deuxième tour des municipales pour battre la droite et apporter le renouveau à notre ville». Et de conclure : «Ayant déjà quitté le PS, cette décision ne me concerne pas. Elle me laisse parfaitement indifférent et ne me fera pas dévier de ma ligne de conduite : le rassemblement». Sollicité par la rédaction de «La Dépêche du Midi», Alain Fauré n’a pas souhaité commenter cette décision d’exclusion pour le moins surprenante et tardive. De son côté, Jean-Christophe Bonrepaux, patron de la fédération ariégeoise du parti socialiste souligne que «Michel Teychenné n’a pas accepté» sa défaite aux primaires et persiste «dans sa stratégie de victimisation». Les deux «camps» se renvoient donc la balle. Et, dans son fief de l’hôtel de ville appaméen, un certain André Trigano affiche sans doute un petit sourire amusé. Voire moqueur. Et compte les poin(g)(t)s.

Michel Teychenné rappelle également que ce sont les Fédérations qui proposent au bureau national les noms des militants qui auraient enfreint les règles du parti.


Jean-Christophe Bonrepaux : M.Teychenné «persiste dans sa stratégie de victimisation»

Le premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de l’Ariège a réagi hier soir à l’exclusion de Michel Teychenné, «prenant acte de la décision du Bureau national, qui ne nécessitait aucun commentaire de ma part». Mais Jean-Christophe Bonrepaux estime cependant «devoir réagir aux propos toujours aussi déroutants de Michel Teychenné, qui persiste dans sa stratégie de victimisation. Alors qu’il vient d’être exclu par le bureau national du Parti socialiste, il tente maladroitement d’en rejeter la faute sur le PS ariégeois». Et de faire remarquer que c’est «bien uniquement le bureau national qui a exclu quatre membres de notre fédération qui ne respecte pas les statuts de notre parti. Alain Fauré a été élu par une majorité des militants de Pamiers afin qu’il les représente aux prochaines municipales. M.Teychenné n’a toujours pas accepté sa défaite. Il aurait pu rejoindre cette liste mais il a préféré faire cavalier seul. Il en porte l’unique responsabilité». Et J-C Bonrepaux de dépeindre A. Fauré comme le véritable candidat du rassemblement. Dans un communiqué remis à notre rédaction, Michel Teychenné affirme de son côté qu’Alain Fauré n’a «jamais répondu à sa proposition de «désistement systématique au second tour». La balle au centre.

 

 

anews2010

Pamiers: Michel Teychenné et deux de ses colistiers exclus du Parti Socialiste par le Bureau national

Siège du Parti Socialiste, 10 rue de Solférino à Paris
© midinews - Hegor

La nouvelle a «fuité» dans la nuit de mardi à mercredi.

Dans la soirée, le Bureau National du Parti socialiste a officiellement décidé d’exclure de ses rangs Michel Teychenné et deux de ses probables colistiers, Carmen Barthes et Dominique Castagné*.

Une décision statutaire traditionnellement prise à l’encontre des dissidents désireux de se présenter à une élection sans l’investiture de la rue de Solférino.

Rappelons que Michel Teychenné et ses deux camarades avaient annoncé au mois de décembre dernier qu’ils ne renouvelleraient pas leur carte du PS en 2014, dénonçant notamment les conditions de désignation du candidat «officiel» pour les élections municipales, Alain Fauré.

Mardi soir, le Parti à la rose semble donc avoir pris acte de ces départs. «Vos lecteurs s’étonneront sans doute qu’il soit nécessaire d’exclure des personnes qui ont déjà rendu leur carte», sourit dans un premier temps Michel Teychenné joint mercredi matin.Les électeurs apprécieront«Pour ma part, je constate que ma démission n’a pas suffi à Fauré et Bonrepaux**, reprend-il plus sérieusement. Ce comportement vindicatif leur donne une image de revanchards. Les électeurs apprécieront»

Pour Michel Teychenné, le véritable enjeu se situe en fait dans la perspective du scrutin des 23 et 30 mars, tout particulièrement au sortir du dépouillement du premier dimanche qui, selon lui, le placera en tête.

«Dans le cas où Fauré ne serait pas au second tour des municipales, ce qui est possible, il n’a toujours pas dit ce qu’il ferait. Il sera peut-être en position de se maintenir mais ce n’est pas sûr… Cela envoie en tous les cas un signal extrêmement négatif pour le rassemblement de la gauche en vue de ce second tour. Il est certain aujourd’hui que le rassemblement sera plus difficile»

Relativisant la portée de la décision parisienne du Parti Socialiste («j’ai siégé à la commission des conflits du Parti, je sais comment cela fonctionne. Nous devons faire partie d’une charrette de 200 à 300 exclus au plan national»), Michel Teychenné réaffirme ses intentions.

«Moi, je veux mettre le Front National le plus bas possible à Pamiers. Cette décision du PS ne change rien dans la perspective d’un front républicain au second tour puisque, pour cela, il faudrait que le FN soit en position de gagner, et ça n’arrivera pas!»Cette décision ne me fera pas dévier de ma ligne de conduiteSûr de son fait, Michel Teychenné précise que la procédure d’exclusion mise en œuvre est «une tradition au PS. Le Bureau national est légitime pour régler la question des dissidences dans toutes les villes de 20.000 habitants et plus. Ce qui m’étonne c’est que Pamiers ne dépend pas du Bureau national: il s’agit d’une ville de moins de 20.000 habitants et qui n’est pas une préfecture»

«Théoriquement, cette décision dépend de la Fédération départementale», affirme donc celui qui estime ne pas avoir «été lâché par (ses) amis parisiens»

Par l’intermédiaire d’un communiqué de presse, Michel Teychenné hausse néanmoins le ton dès le début de l’après-midi: «J’invite MM. Fauré et Bonrepaux à s’expliquer sur la présence de candidats issus de la droite sur la liste Pamiers ensemble. C’est quand même la première fois en Ariège, que le PS donne son investiture à des UMP qui ont soutenu Nicolas Sarkozy... comme Madame Espana, sixième sur la liste Fauré»

«En ce qui me concerne, cette décision ne me fera pas dévier de ma ligne de conduite: le rassemblement. MM. Fauré et Bonrepaux se trompent de siècle: les Grands Inquisiteurs ont quitté Pamiers depuis longtemps !»

Contacté par nos soins, le Secrétaire fédéral du Parti Socialiste en Ariège s'est fendu à son tour d'un communiqué dans lequel il précise: «je prends acte de cette décision du bureau national qui ne necessite aucun commentaire de ma part» en réagissant toutefois «aux propos toujours aussi déroutants de Michel Teychenné qui persiste dans sa stratégie de victimisation.

Alors qu’il vient d’être exclu par le Bureau National du Parti Socialiste, il tente maladroitement d’en reporter la faute sur le Parti Socialiste Ariégeois
[...] Pourtant, c’est bien uniquement le bureau National  qui a exclu 4 membres de notre fédération qui ne respectent pas les statuts de notre Parti»

*La composition complète de la liste «Pamiers au Cœur - Le Renouveau» n’a pas encore été dévoilée. En outre, une quatrième personne a été exclue mardi soir, dont l’identité n’a pas été révélée.

**Michel Teychenné cible Alain Fauré, candidat aux élections municipales investi par le Parti Socialiste, et Jean-Christophe Bonrepaux, Secrétaire fédéral du PS en Ariège.

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 10:53

logoariege.jpg

 

Elections municipales à Pamiers: Michel Teychenné inaugure son local de campagne sur l'air du «on va gagner!»

© midinews 2014

A Pamiers, le centre-ville est de tous les discours, de tous les programmes (en gestation) et de toutes les localisations.

A l’instar d’André Trigano la semaine précédente, et d’Alain Fauré le même jour, Michel Teychenné a inauguré son local de campagne le samedi 1er février, au 21 de la rue Gabriel-Péri quand Alain Fauré s’installe au 22, et André Trigano quelques numéros plus loin…

Une cinquantaine de personnes étaient réunies au moment où le candidat a ouvert «l’espace Le Renouveau, notre local de campagne pour cette aventure des municipales»

Un lieu de rencontre dédié aux Appaméens auxquels il a tenu à expliquer, ce samedi, pourquoi il «va gagner»

«On va gagner parce que notre liste intéresse, parce que nos propositions intéressent. Pour l’instant nous travaillons avec les Appaméens, nous travaillons avec les membres de la liste. Nos commissions sont au contact de tous les interlocuteurs de la ville. Fiscalité, culture, urbanisme, circulation… Sur tous les thèmes, on fait notre travail sérieusement, posément»

A titre d’exemple, Michel Teychenné annonce 421 réponses reçues au questionnaire lancé sur son blog de campagne, preuve selon lui de l’intérêt porté au projet de «Pamiers au Cœur-Le Renouveau»

«On va gagner parce qu’on le sent sur le terrain, poursuit-il. Les Appaméens ne peuvent pas faire confiance à une équipe qui, déjà dans sa dernière campagne, disait qu’ils allaient traiter le centre-ville, la sécurité, la propreté. Quand on voit la ville aujourd’hui…»

Et encore: «On va gagner parce que pour la première fois, le Front National va présenter une liste à Pamiers. Pamiers rejoint le groupe des villes à problèmes comme Lavelanet. En Ariège, on parle toujours de Lavelanet, de la crise, de la pauvreté…

Pamiers ne va pas mieux. Trente-trois personnes sont prêtes à s’afficher pour la photo du Front National, pour défendre ces idées nauséabondes. Nous serons là pour offrir une alternative à cette situation»

Enfin: «On va gagner parce que nous sommes là pour gagner, parce que nous au sommes au service des Appaméens»Les Trigano, père et fils, en visiteAprès quelques incontournables piques à ses adversaires (à André Trigano: «le problème n’est pas son âge, mais c’est qu’il est seul, qu’il n’a jamais pu ou su préparer la relève à droite»; à Alain Fauré: «les Appaméens ne veulent pas d’un maire à mi-temps»), Michel Teychenné a livré un bref calendrier de sa campagne.

«Dans quelques jours, nous présenterons le résultat des questionnaires que nous allons dépiauter. Ensuite, nous présenterons le programme puis nous dévoilerons la liste. Rassurez-vous, ce sera avant le dépôt officiel du 6 mars», conclut Michel Teychenné en souriant, comme un pied-de-nez à la rumeur affirmant que des noms manqueraient encore à l’appel.

Au cours de la matinée, une visite a été particulièrement commentée. Celle d’André Trigano (et de son fils, Arnauld Champrenier-Trigano… ancien directeur de la communication de Jean-Luc Mélenchon alors candidat à l’élection présidentielle de 2012) qui a fait une apparition remarquée au milieu des convives de «Pamiers au Cœur»

Une façon pour le maire de rendre la politesse au candidat Teychenné qui la semaine précédente était venu partager une coupe de champagne lors de l’inauguration de son propre local.

Après six années de combats ininterrompus au sein du conseil municipal, les deux hommes se seraient-ils découvert un adversaire commun?


Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 07:40
Chez Michel Teychenné et «Pamiers au cœur-le renouveau»

Publié le 03/02/2014 à 03:47

Lors du l'ouverture du quartier général de campagne de Michel Teychenné./Photo DDM L.Perot.

Lors du l'ouverture du quartier général de campagne de Michel Teychenné./Photo DDM L.Perot.  

Rue Gabriel-Péri, ou plutôt rue des voix, pour les candidats aux municipales qui y ont désormais ouvert au public leur quartier général de campagne. André Trigano a lancé le bal des municipales le premier, en haut de la rue, suivi, samedi, par Alain Fauré  et Michel Teychenné sur cette agora qui par le passé a fait la notoriété commerçante de la ville. Michel Teychenné a accueilli samedi ses amis et le public dans l’espace qui sera réservé à la présentation de son programme. Une première étape. «Comme dans le lièvre et la tortue, nous avançons à notre rythme, confie Michel Teychenné. Le blog consacré aux préoccupations de nos concitoyens remporte un franc succès avec une fréquentation journalière moyenne de 180 visiteurs. Et nous avons à ce jour 421 questionnaires remplis». Visiblement, et ce n’est pas une surprise, les Appaméens sont nombreux à s’exprimer sur leurs préoccupations. L’un des chevaux de bataille du candidat Teychenné.

La priorité

«Notre priorité est de proposer un programme qui répond en détail aux attentes de nos concitoyens. Nous présenterons jeudi les résultats de ce questionnaire. Aller à leur rencontre sera, bien sûr, au menu de la campagne».

Il y a 7 500 foyers et familles à Pamiers. Michel Teychenné a assuré que sa campagne sera de proximité avec réunions thématiques et porte-à-porte. «Le centre-ville est l’une de nos préoccupations pour l’avenir, sans oublier que Pamiers, c’est aussi les quartiers du Foulon, de la Gloriette, la zone du Chandelet ou encore la Cavalerie, soit la grande majorité des habitants qui peuplent la cité».


La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 18:59

 Une inauguration très réussie et une visite impromptue...

 

Samedi matin à 11 h, Michel Teychenné a acceuilli  la presse ariégeoise dans une salle comble de sympathisants venus soutenir la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau.

 

Notre pernamence de campagne sera ouverte tout les jours de 17 h à 19 h, et les mardi, jeudi, samedi et dimanche de 10 h à 12 h 30, au 21 rue Gabriel Péri.

 

Au cours de l'apéritif qui a suivi, nous avons eu la visite sympathique et impromptue d'Arnauld Champremier-Trigano, éditorialiste et journaliste parisien, qui fut le directeur de la communication de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélechon.


C’est son père André Trigano qui l’a accompagné au local de campagne de Michel Teychenné qui l’a cordialement accueilli, malgré des échanges parfois "direct" en conseil municipal cela n’empêche pas les deux hommes de s’apprécier, un bel exemple républicain dans une ville de tradition humaniste.

Arnauld Champremier-Trigano a pris le temps de rester un long moment pour échanger avec Michel Teychenné et Dominique Mourlane , pendant que le “candidat” Trigano était lui retourné en campagne sur le marché...

 

 

Arno est venu rendre une visite appuyée à ses amis du Front de Gauche, soutien actif de la liste Pamiers au cœur – Le Renouveau.

 

arnaud-TriganoCapturer.JPGArno Champremier-Trigano, Michel Teychenné, Dominique Mourlane

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 09:23

 

blogCapturer.JPG

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 17:20

logoariege.jpg

"Ce sont donc près d'une centaine de personnes qui se sont retrouvées autour du buffet des Amapiens, pour déguster une grande variété de produits frais, préparés par les fins cuisiniers de l'association appaméenne. Une excellente initiative qui aura conquis de nouvelles familles. Une belle réussite pour les organisateurs."

 

 

 

amapCapturer.JPG

Du producteur au consommateur, les Amapiens passent à table

 

AMAP-2Capturer.JPG

© midinews 2014

Créée en 2007, l'Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (AMAP) de Pamiers ne comptait à ses débuts que deux producteurs et quelques familles.

Aujourd'hui, c'est une dizaine de producteurs qui livrent leurs produits à une cinquantaine de familles.

«L' AMAP est une association pour le maintien de l'agriculture paysanne, explique la présidente Odile Gallais. Les familles se regroupent avec les producteurs, des paysans c'est à dire des gens respectueux de la terre et des bêtes, pour faire en sorte qu'ils vivent de leur travail.

Les familles passent un contrat avec eux sur un an pour leur acheter ce dont elles ont besoin et ce que eux produisent. On pré achète ainsi à une dizaine de producteurs. Eux ont une garantie sur leurs revenus et nous nous sommes sûrs d'avoir de bons produits délicieux»

En payant au juste prix les produits directement aux producteurs, les «consomm'acteurs» leur permettent de vivre dignement de leur travail contribuant ainsi au maintien d'exploitations agricoles à taille humaine. Elles sont réparties sur le département et départements limitrophes, les légumes, confitures et miels de Pailhès, les fruits de Montaut, la viande de bœuf, veau, agneau de  St Martin d'Oydes, le poisson d'élevage de Montbel, le lait et les fromages de vache de Cérizols et d'Alzen, le pain de Campagne sur Arize, les poulets et les œufs de Gaillac Toulza et le lait et les fromages de brebis de Molandier.

Le prix de l'adhésion est fixé à 20 euros à l'année, les adhérents peuvent venir récupérer les produits commandés tous les jeudis soir entre 18h et 19h à la cuisine de la salle du jeu du mail.

«Les adhérents sont des personnes qui travaillent, qui n'ont pas de jardin et qui cherchent à avoir de bons produits. Avec l’AMAP, ils ont la garantie d'avoir des produits de qualité»

Chaque année, les adhérents se réunissent autour d'un repas et cette année, pour la première fois, les responsables de l’association ont proposé un buffet dégustation qui s'est déroulé à l'hôtel de France, aimablement mis à disposition. Producteurs et adhérents se sont retrouvés pour échanger et partager un moment convivial.

«Cette année nous avons voulu innover, poursuit la présidente avec une nouvelle formule en invitant des personnes susceptibles d'être intéressées par l'AMAP  pour leur faire découvrir les produits et les inciter à adhérer à notre démarche et à l'association. Nous avons toujours besoin de développer le nombre de contrats pour que les producteurs puissent vivre dignement de leur travail»

Ce sont donc près d'une centaine de personnes qui se sont retrouvées autour du buffet des Amapiens, pour déguster une grande variété de produits frais, préparés par les fins cuisiniers de l'association appaméenne. Une excellente initiative qui aura conquis de nouvelles familles. Une belle réussite pour les organisateurs.

Pour tous renseignements:

amap09@free.fr

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 09:22

bilan-du-groupe-de-GCapturer.JPG

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 16:39

logogaz140

pdpa.jpg
pdpb.jpg

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 16:28

logogaz140

cmp0114A.jpg
cmp0114b.jpg
cmp0114c.jpg

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 11:38

logodepeche140
Pamiers. Michel Teychenné : «Moi, maire…»

Liste «Pamiers au cœur / Le Renouveau

Comme Milou Franco il y a 6 ans, Michel Teychenné choisit Bernadette Subra en numéro 2 ./Photo DDM. X.O

Comme Milou Franco il y a 6 ans, Michel Teychenné choisit Bernadette Subra en numéro 2 ./Photo DDM. X.O  

Seconde conférence de presse, hier, du leader de la liste Pamiers au coeur-le renouveau. Bernadette Subra sera numéro 2, c’est officiel et Michel Teychenné parle démocratie participative.

Michel Teychenné ne fait rien par hasard. En cette date anniversaire de l’exécution de Louis XVI, guillotiné place de la Révolution à Paris le 21 janvier 1793, Michel Teychenné, candidat au x prochaines élections municipales de Pamiers, a coupé quelques têtes, hier, au bar de l’étrier, rue Gabriel Péri pour sa seconde conférence de presse de campagne. Seconde, c’est la place à laquelle est désignée officiellement Bernadette Subra sur sa liste. Mais revenons d’abord à nos chers décapités. En tête de la short list du révolutionnaire Michel Teychenné, on trouve Milou Franco, Annie Fachetti, Michel Astre, Alain Fauré et Christiane Espana. (voir ci dessous.)

Un Michel Teychenné qui, s’il n’a pas fait dans l’anaphore présidentielle, s’est volontiers projeté dans l’avenir du futur en endossant par anticipation le costume de maire. Ainsi donc, s’il est élu maire, Michel Teychenné fera dans la démocratie participative. Ce dernier a ainsi présenté des propositions en matière de «transparence de la vie publique», de «démocratie locale».

«Comme je l’ai dit lors de notre dernière conférence de presse, nous voulons faire participer les citoyens aux décisions, les associer aux choix qui les concernent». Ce sera la marque de fabrique de notre liste et de notre action à la mairie. «Les Appaméens comme tous les Français sont de plus en plus méfiants à l’égard du monde politique. En tant que responsables politiques qui sollicitent le suffrage des électeurs, il nous appartient de répondre à leurs attentes, ainsi que de prendre des engagements dont ils pourront vérifier qu’ils ont été tenus. Si nous ne voulons pas alimenter rumeurs et méfiance à l’égard des élus, il nous appartient aussi de veiller à ce que l’information et la transparence soient totales. Nous ne sommes pas dupes : la fonction d’élu est une fonction difficile.

Loin de nous l’idée du «tous pourris» propagée par le Front National. C’est justement pour combattre cette idée injuste que je serai intransigeant en tant que maire sur le cumul des fonctions, le cumul des indemnités et la transparence de la vie publique. Et que j’interdirai à tous les membres de ma majorité qui seraient propriétaires ou gérants d’entreprises de participer aux appels d’offres de la Ville de Pamiers ou de la Communauté des communes.

(…) On ne peut mélanger ses intérêts privés ou professionnels et la gestion des finances publiques. Si je suis élu maire, cela vaudra pour tous les membres du conseil municipal et pour tous les membres de la communauté des communes.» Autres axes forts de ses résolutions programmatiques, Michel Teychenné promet, «Si je suis maire», que les élus de l’opposition seront reconnus et représentés dans toutes les commissions. Il s’engage à mettre en place une commission des finances dont il proposera la Présidence à un élu de la minorité, notamment. «Moi, maire…» dit-il.


Partager cet article
Repost0