Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 11:53

logodepeche.jpg

 

PUBLIÉ LE 29/05/2012 08:04 | XAVIER OLMOS.

Pamiers. Fausse note pour l'école de musique ?

municipalité

Sur le site de l'ancien hôpital, le bâtiment qui devait abriter le pôle d’enseignement artistique a du plomb dans l'aile./Photo DDM, X.Olmos
Sur le site de l'ancien hôpital, le bâtiment qui devait abriter le pôle d’enseignement artistique a du plomb dans l'aile./Photo DDM, X.Olmos
Sur le site de l'ancien hôpital, le bâtiment qui devait abriter le pôle d’enseignement artistique a du plomb dans l'aile./Photo DDM, X.Olmos

Juste avant le conseil municipal de jeudi soir, Michel Teychenné jette un pavé dans la mare du pôle d'enseignement artistique.

Il paraît que la nature a horreur du vide. Michel Teychenné aussi. Après l'annonce faite par le premier magistrat du rachat par la ville du carmel pour 550 000 euros, l'opposant socialiste se frotte les mains et appuie là où ça fait mal. Très opportunément juste avant le prochain conseil municipal ce jeudi, Michel Teychenné, en bon pyromane qu'il est, souffle sur les braises du dossier incandescent du moment. En ligne de mire, le pôle d'enseignement artistique qu'il baptise avec l'ironie caustique qu'on lui connaît « le Palais Ribaute », du nom de l'élu de la majorité qui a porté à bout de bras et de plus en plus seul le projet le PEA, en lieu et place de l'ancien hôpital.

Et Michel Teychenné récemment en conférence de presse remet ni plus ni moins en cause l'opportunité de réaliser ce projet alors qu'André Trigano le premier magistrat vient d'annoncer l'acquisition par la ville de l'ancien carmel pour 550 000 euros. Pour le président du groupe de gauche c'est simple : « La donne a changé !

[…] » et celui-ci de développer son argumentation à charge contre Roger Ribaute l'élu de la majorité. (cf. ci-dessous l'encadré). Un bon snipper du 1er RCP appellerait ça « une balle en plein front, net et sans bavure ». Une argumentation de l'élu de gauche, qui du côté de la majorité, dont les perspectives des municipales de 2014 aiguisent déjà ici et là des appétits rabelaisiens, reçoit un assentiment empreint d'une reconnaissance à peine contenue. Ceux-là même qui dans les coulisses agitées de la majorité municipale donnent de grands coups de masse sur les fondations virtuelles d'un projet qu'ils diagnostiquent de cliniquement mort. D'aucuns prétendent même, qu'avec l'opération rachat du Carmel, le maire André Trigano aurait tranché la question depuis belle lurette sur l'autel de la rigueur budgétaire et du pragmatisme qui ont fait sa marque de fabrique. La messe serait donc dite. Le maire, qui n'est pas tombé de la dernière pluie, n'a cependant pas attendu que son « meilleur ennemi » Teychenné lui suggère ce qu'il a à faire en matière de gestion municipale. Joueur, résolument « œcuménique » dans sa façon mener avec finesse les négociations et avec un art rare de l'esquive, André Trigano jubile à faire croire au jeune Teychenné qu'il est maître de la partition, comme un père de famille joue à la bagarre avec son gamin un lundi de pentecôte et se laisse tomber sur la pelouse en feignant la reddition. Mais la politique est tout sauf un jeu, à tout le moins une science qui s'apparente au billard à trois bandes. Exit donc le pôle artistique à l'ancien hôpital. Une extrême-onction à venir synonime d'économie budgétaire pour la ville, qui s'est montrée moins regardante sur le rachat très contesté au sein de la majorité de La Roue. Mais une économie qui pourrait servir à refaire l'enrobé d'une voirie indigente et emballer du coup un lectorat fort regardant sur l'état de la chaussée à l'approche des futures municipales… En tout état de cause, Michel Teychenné après avoir soutenu le maire sur le rachat de la Roue contre une frange de sa propre majorité, vient, à la veille du conseil municipal lui donner quitus sur le double dossier du Carmel et de l'école de musique. Certains observateurs y voient une passation tacite de pouvoir à la gauche. Roger Ribaute, ne comprendrait pas la position du maire et ce revirement de situation, pourrait lâcher ses délégations au patrimoine et à la culture, et quitter le groupe de la majorité. La fin de mandat s'annonce difficile pour cette dernière.

Michel Teychenné : "Un seul dossier, un seul budget"

Pour Michel Teychenné les choses sont simples : ««Le budget municipal est en difficulté. Le chantier de l'Ecole de Musique va coûter au minimum 1,75 million d'euros, et plus vraisemblablement deux millions d'euros. Il est totalement financé par l' emprunt voté dans le budget primitif par la Majorité. C'est un dossier dispendieux et inadapté. Nous demandons l'abandon de ce projet. Nous demandons de plus que 550 000 euros de cet emprunt soient dès à présent consacrés à l'achat du Carmel, sans nouvel emprunt supplémentaire. Nous demandons aussi que le reliquat de cet emprunt, soit de 1 million 150 000 euros, soit affecté à l'agrandissement et la rénovation de l'Ecole de Musique dans ses locaux actuels et dans la partie mitoyenne du Carmel. Le Carmel et l'Ecole de Musique : un seul dossier, un seul budget ! Une décision de bon sens en période d'argent public rare. Cette décision serait sage financièrement, intelligente en terme d'aménagement, cohérente en terme de choix : avec le même budget, la Mairie achètera le Carmel et rénovera l'Ecole de Musique pour pas un euro de plus ! Cette ligne est inscrite au budget 2012, elle n'engagera pas de dépenses supplémentaires […] »

Partager cet article

Repost0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 15:25

QUESTIONS DU GROUPE DE GAUCHE
AU CONSEIL MUNICIPAL DU 31 MAI 2012

Première question :

Monsieur le maire, vous avez mis en place un Groupe de Pilotage pour le nouveau Plan Local d'Urbanisme. L’opposition municipale n’est pas représentée dans cette instance importante. Nous vous demandons de modifier sa composition et d’y inclure des représentants du Groupe de gauche.

Deuxième question :

Le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), dans ses articles consacrés au statut de l’élu, modifiés par la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, reconnaît aux élus locaux le droit à une formation adaptée à leurs fonctions. Les modalités d’exercice en sont fixées par le décret n° 92-1208 du 16 novembre 1992. Depuis quatre ans, vous avez suspendu ce droit sous prétexte que la Mairie assurerait elle-même ces formations, ce qui ne serait pas légal puisque les organismes de formation doivent être agréés par le Ministère de l’Intérieur. Aucune formation ne nous a été proposée, rien n’a été fait depuis, ce qui est regrettable et pénalise les élus de la Minorité. Vous avez préféré augmenter les indemnités des élus de la Majorité plutôt que de consacrer un seul euro à la formation. Nous vous rappelons que jusqu’à 20 % de la somme affectée aux indemnités d’élu peut être consacrée à la formation. Nous vous demandons d’appliquer la loi et de permettre aux élus qui le souhaitent de suivre des formations agréées, ce qui ne ferait d’ailleurs pas de mal à certains dans cette assemblée.

Troisième question :

 Les élus du Groupe de gauche tiennent aussi à rappeler que la priorité budgétaire doit être donnée à la construction du Gymnase de la Vaillante, toujours reportée, pour un achèvement des travaux dès fin 2013 conformément à votre engagement. Après 10 ans de reports divers, Monsieur le maire confirmez-vous, malgré les affirmations de vos adjoints, que ce chantier est prioritaire et sera terminé d’ici 2014 ?

Comme pour la Médiathèque, l’Ecole de Musique, la Piscine et tous les grands équipements sportifs et socio-culturels de Pamiers, la CCPP ne participe ni à l’investissement ni au fonctionnement de ces structures, qui pourtant bénéficient largement aux populations de la CCPP. C’est un cas unique en France. Allez-vous enfin, Monsieur le maire et président de la CCPP, rétablir la justice fiscale pour les Appaméens et alléger le fardeau fiscal qu’ils  supportent seuls en faisant participer la CCPP à ces investissements et au fonctionnement de ces équipements?

Michel Teychenné
Pour le Groupe de gauche 

Partager cet article

Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 12:53

umpuniondes.jpg

Billet d'humeur : L’UMP ou l’Union des Mauvais Perdants 

La raison, la décence, le respect des électeurs auraient dû inciter les “chapeaux à plumes de l’UMP”, comme ils s’appellent eux-mêmes, à avoir un minimun de cohésion, un soupçon d’unité avant les législatives du moi de juin, au moins pour la galerie. Mais même pas... Ceux qui prétendent gagner les élections pour diriger la France sont incapables de se maîtriser eux-mêmes!

La guerre des chefs qui déchire l’UMP défraie la chronique, entre un Fillon qui attaque “bille en tête” la légitimité de Copé, président élu de l’UMP, un Juppé en embuscade, qui joue les “vieux sages” et n’a pas le courage de se présenter dans sa circonscription à Bordeaux tellement il a peur d’être battu, et un Xavier Bertrand qui se voit un destin national et qui reste “penaud” sur le carreau... Ils donnent tous une image détestable de leurs ambitions personnelles, de leur égo démesuré, d’une guerre de clans, sans  l’ombre d’une idée personnelle, d’une proposition pour la France.

Ces messieurs sont d’accord sur une chose : enterrer au plus vite Nicolas Sarkozy de peur que son cadavre politique ne bouge encore... et encombre leur avenir personnel.

Avec les candidats de l’UMP, ils serinent en choeur “leurs chances” de gagner les législatives, pour jeter aux orties le changement pourtant voulu par le peuple français. Dans leurs discours, pas une once de remise en cause, pas un instant d’analyse et d’introspection sur leur politique, leur bilan, leur gestion calamiteuse... Rien que de la morgue, de la rancoeur pour “ces Français qui n’ont rien compris”. Leur seul ciment collectif : des attaques de bas étage à “la Nadine Morano” contre François Hollande, contre le gouvernement, contre la gauche.

Leur champion de président-sortant a été sorti par le peuple français, mais ces “aristocrates de notre temps” n’ont rien appris, rien compris : ils continuent comme si rien ne s’était passé, autistes et arrogants face au peuple français.

Alors imaginez un instant que l’UMP gagne les élections législatives. Quel serait le spectacle que donnerait la France ? Qui serait le chef de cette “majorité”? Le chef de quel clan, de quelle bande, pour quelle politique ? Quelle jolie pétaudière en perspective... mais aussi quels risques pour la France et les Français . Rien que pour cela, il faut envoyer l’UMP dans l’opposition pour une longue période de méditation et de réflexion, à Coblence par exemple...

Soyons mobilisés, soyons cohérents, restons vigilants : les 10 et 17 juin, donnons une large majorité au changement , une majorité forte à François Hollande.

Michel Teychenné
Ancien député européen
Elu de Pamiers

Partager cet article

Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 12:22

logogaz140


quiconnaitqui.jpg

Partager cet article

Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 15:39

Les élus de Gauche demandent l’abandon du PEA dit “Palais Ribaute”

L’achat du Carmel par la Mairie, que nous demandions depuis deux ans, change la donne du dossier du Pôle d’Enseignement Artistique (PEA), appelé aussi par dérision le “Palais Ribaute”. Il s’agit en fait du déménagement de l’Ecole de Musique dans de luxueux locaux, à construire dans l’ancien hôpital dans un batiment sans valeur esthétique ni patrimoniale, qui va nécessiter des frais énormes d'entretien et de fonctionnement.

Le budget municipal est en difficulté. Le chantier de déménagement de l’Ecole de Musique va coûter au minimum 1,75 million d’euros, et plus vraisemblablement deux millions d’euros. De nombreux postes de dépenses ont été "oubliés", comme le mobilier ou les façades...! 

Ce projet est totalement financé par l’emprunt voté dans le budget primitif par la Majorité. Aucun auto-financement ! C’est un dossier dispendieux et inadapté.

Nous demandons l’abandon de ce projet. Nous demandons de plus que 550 000 euros de cet emprunt soient dès à présent consacrés à l’achat du Carmel, qu'il va falloir financer sans nouvel emprunt supplémentaire. Nous demandons aussi que le reliquat de cet emprunt, soit de 1 150 000 euros, soit affecté à l’agrandissement et la rénovation de l’Ecole de Musique dans ses locaux actuels et dans la partie mitoyenne du Carmel. Le Carmel et l’Ecole de Musique : un seul dossier, un seul budget! Une décision de bon sens en période d’argent public rare.

Avec 1 150 000 euros, le budget est largement suffisant pour très bien rénover et doubler la surface actuelle de l'Ecole de Musique dans des locaux de qualité. La Mairie par cette décision donnera du sens à l'achat du Carmel.

Cette décision serait sage financièrement, intelligente en terme d’aménagement, cohérente en terme de choix : avec le même budget, la Mairie achètera le Carmel et rénovera l’Ecole de Musique pour pas un euro de plus!

Cette ligne est inscrite au budget 2012, elle n’engagera pas de dépenses supplémentaires. De plus, elle amorcera le chantier de la valorisation du Carmel et de son ouverture au public, et fera faire des économies à la Ville.

Michel Teychenné
Président du Groupe de gauche

Partager cet article

Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 16:18

sallefernan.jpg

Moment d’amitié et de retrouvailles avec Patrick et Michel Fernandez pour l’inauguration de la nouvelle Roue. Une page se tourne, une nouvelle est à écrire dans un lieu chargé de souvenirs et qui a marqué des générations d’Appaméens. Les élus de Gauche sont heureux d’avoir participé activement au rachat de la Roue et de la salle Fernan par la Mairie de Pamiers.

Partager cet article

Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 12:24

logodepeche.jpg

 

Le Carmel : Le maire change d’avis, nous le félicitons! 

Après avoir affirmé que “même si on le lui donnait, il n’en voudrait pas”, après avoir affirmé que l’achat du Carmel “ferait grimper les impôts et que son refus était définitif”, le maire a enfin compris l’intérêt pour Pamiers de protéger et donc d’acquérir ce bâtiment historique au coeur de notre ville.

Nous le félicitons sincèrement pour cette prise de conscience et cette évolution positive. Le prix est conforme à l’estimation des Domaines, c’est un bonne affaire pour le patrimoine communal. La chapelle reste la propriété des Carmélites, il faudra prévoir une convention pour l’ouvrir au public tout en préservant son caractère de lieu de culte.

Les élus de gauche se sont mobilisés fortement ces derniers mois pour que cette opération de sauvetage et d’ouverture au public se réalise. Nous avons sensibilisé la population, mais aussi les conseillers municipaux de la Majorité malgré leurs critiques et leurs sarcasmes.

Nous voterons donc sans réserve, et avec un certain plaisir, l’achat du Carmel. Nous espérons que les adjoints et les conseillers de la Majorité feront de même, car seuls les imbéciles ne changent pas d’avis...

Michel Teychenné
Pour le Groupe de gauche 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 15:52

tour2deb.jpg

Sur les 9474 électeurs inscrits, 7682 ont voté, soit 81,09 %. Il faut toutefois noter 515 votes blancs ou nuls, soit 6,70 % des votants, ce qui montre que les consignes du FN on eu un certain effet même si ces votes blancs et nuls ne peuvent lui être attribués en totalité.

Avec 4143 voix et 57,81 %, François Hollande atteint un niveau jamais égalé à Pamiers pour un candidat de gauche . Il est en tête dans les 11 bureaux de vote de la ville (même au bureau du CES Bayle, d’une courte tête).

François Hollande gagne 1741 voix par rapport au premier tour, et progresse de 8,51 % par rapport au total des voix de gauche au premier tour !

Pour atteindre ce résultat, il a fallu un très bon report des voix du Front de Gauche (1064 voix) et de celles d’Europe Écologie-Les Verts (144 voix), mais aussi d’une grande partie du vote Bayrou (536 voix - signalons que Linda Manceau de Pamiers, présidente du Modem 09, a appelé publiquement à voter Hollande) et, dans une moindre mesure, de la part de certains électeurs protestataires qui avaient voté FN au premier tour.

Nicolas Sarkozy passe de 1715 voix à 3024 au deuxième tour, soit 42,19%, une progression de 1309 voix qu’il a trouvée principalement dans l’électorat de Dupont-Aignant (109 voix) et bien sûr de Marine Le Pen (1451 voix). Le report des voix du Front National a donc été très important à Pamiers sur le candidat Sarkozy (malgré le vote blanc souligné plus haut).

Les nouveaux électeurs (ceux qui n’avaient pas voté au premier tour mais l’ont fait au second) se situent entre 3 et 4 % (analyse des feuilles d’émargement), sans que l’on puisse dire en faveur de qui ils se sont mobilisés. Ce chiffre est peu significatif.


Ce deuxième tour confirme la progression constatée au premier tour du PS et de la Gauche à Pamiers. Une satisfaction pour les élus du Groupe de Gauche au Conseil municipal, un encouragement pour leur action et un échec cuisant pour l’équipe Trigano qui espérait beaucoup de la visite appaméenne du candidat-président en janvier et ne s’attendait pas à un tel résultat en la ville...

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont contribué au Changement et à l’élection de François Hollande. Il faut maintenant remporter la seconde mi-temps, en élisant une majorité pour le Changement à l’Assemblée Nationale et deux députés socialistes en Ariège les 10 et 17 juin. Le débat... et le combat démocratiques continuent!

Michel Teychenné
Président du groupe de Gauche
Membre du Conseil National du PS

 



logogaz140

tour2a.jpg

tour2bb.jpg
tour2c.jpg

Partager cet article

Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 10:57
 10/05/20 12 à 07:05

Hollande a rallié une nette majorité (60%) des catégories populaires

François Hollande a rallié une nette majorité (60%) des catégories populaires, le vote en faveur du socialiste atteignant 70% chez les ouvriers, selon un sondage CSA paru jeudi dans L'Humanité.

Photographe : Kenzo Tribouillard :: François Hollande en meeting le 29 avril 2012 au Palais Omnisports de Paris Bercy à Paris  photo : Kenzo Tribouillard, AFP

Cette enquête a établi le vote des catégories populaires sur la base du vote des ouvriers et employés en activité et de ceux à la retraite.

L'ensemble de ces catégories a voté à 60% pour François Hollande et à 40% en faveur de Nicolas Sarkozy. Chez les ouvriers, Hollande recueille 70% et Sarkozy 30%. Parmi les employés, 57% ont opté pour le candidat PS contre 43% pour celui de l'UMP.

Le vote chez les retraités des catégories populaires est plus équilibré puisque François Hollande ne dépasse Nicolas Sarkozy que d'une courte tête (51 contre 49%).

Le sondage a analysé également le report des voix du premier au second tour. Les catégories populaires qui avaient voté Marine Le Pen ont d'abord choisi (à 38%) l'abstention ou le vote blanc ou nul, conformément au choix de la candidate FN, 35% votant Sarkozy et 27% Hollande.

  • voir (0 
  • lire (4 
  • 10 mai 09:43

    Le mariage posthume d'un militaire tué par Merah reporté

  • 10 mai 09:39

    La Banque de France prévoit une croissance nulle au deuxième trimestre

  • 10 mai 10:07

    Six mois de croissance nulle pour la France

  • 10 mai 08:57

    Fillon, unique Premier ministre du quinquennat, remet la démission du gouvernement

L'électorat populaire de Jean-Luc Mélenchon a largement apporté ses voix à François Hollande (71%) contre 2% à Nicolas Sarkozy, une forte proportion (27%) ne choisissant toutefois ni l'un ni l'autre.

Enfin, les ouvriers et employés actifs ou retraités qui ont apporté leurs suffrages à François Bayrou ont d'abord choisi l'abstention, le vote blanc ou nul (46%), un tiers (33%) se reportant sur Nicolas Sarkozy et 21% sur François Hollande.

Sondage réalisé en ligne par internet le 6 mai à partir d'un échantillon des catégories populaires de 797 individus établi sur la base d'un échantillon national représentatif de 2.612 personnes (méthode des quotas).

Partager cet article

Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 10:37

logodepeche140

 

rouea.JPG    roueb.JPG

Partager cet article

Repost0