Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 13:14

Pamiers - Campagne présidentielle
SAMEDI 14 AVRIL, SEULS LES MILITANTS SOCIALISTES ETAIENT SUR LE MARCHE 


logodepeche140

marchtitre.JPG

marcheal12-copie-1.JPG

Samedi dernier ils étaient tous dehors ! Qui ? Les distributeurs de tracts bien entendu. Curieusement, hier, à huit jours du premier tour de la présidentielle, le marché était tel qu'en lui même, dédié aux carottes et aux poireaux, essentiellement préoccupé du contenu de l'assiette. Et non par celui des urnes.

À peine sur le coup des 11 heures, quelques militants du PS sont-ils sortis du bois pour caser dans le panier de la ménagère, le portrait de François Hollande. Non vraiment, il y avait hier de quoi dérouter un sondeur professionnel. Motus sur le 22 avril. N'allons pas nous fâcher, n'allons pas ajouter à la crise, la crise de nerf ! Jean, qui avait rangé son vélo résumait assez bien la situation : « Vous savez, on se connaît tous ici, et chacun sait en gros pour qui il vote. Alors à quoi bon aller en discuter. On préfère parler d'autre chose ! »

Il est un fait que l'écoute des conversations dans les allées ne risquait pas de révolutionner la pensée politique : beaucoup de questions culinaires, lourdement débattues sur les temps de cuisson, inquiétude quasi métaphysique sur la rareté des choux, angoisse forte sur la ressource en salades. Et la santé bien entendu : « Ah les urgences du CHIVA, je vais t'en parler ! » Et puis il y avait cette révélation quasi divine : « Crois-moi c'est plus facile de descendre du Pas en vélo que d'y monter ! » (sic).

Les politiques craignent l'abstention

Naturellement ce désintéressement inquiétait un peu certains élus qui déambulaient sans objectif électoral ostentatoire, profitant du retour du soleil.

Surprise par exemple d'André Trigano devant ce silence assourdissant : « Les gens ne parlent de rien. Moi j'ai surtout peur de l'abstention ! Et je pense aussi qu'il y a chez les Français une sorte de bouillonnement intérieur qui peut laisser présager, pour plus tard, de grands bouleversements sociaux ! Et aussi à l'échelle européenne » Pour le maire de Pamiers d'ailleurs, le capitalisme « financier » qu'il n'aime pas ne recueillerait en l'espèce que ce qu'il a semé…

Michel Teychenné, qui surgissait lui aussi sur ce tarmac pré-électoral relevait cette distance mise par l'électorat par rapport au rendez-vous de dimanche prochain. La conseillère générale, Marie-France Villaplana qui faisait ses courses se demandait-elle aussi ce que pouvait cacher cet apparent désintérêt. Bref, il en allait hier du prochain scrutin comme jadis de l'Alsace Lorraine enlevée par la Prusse : « Y penser toujours mais n'en parler jamais »…

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:58

logodepeche140

Capturernavette.JPG

NAVETTES, MARCHES ET RANDONNEES...

A l’avant-dernier conseil municipal, les élus du groupe de gauche avait regretté que les élus ne soit pas informés du nouveau tracé des navettes. Une fois de plus, la concertation n’est pas la marque de fabrique de cette équipe municipale, ni le bon sens d’ailleurs. De nombreux Appaméens et Appaméennes aujourd’hui se plaignent à juste raison que le point d’embarquement et de débarquement des navettes pour le marché se situe au niveau des barrières d’entrée du parking Jean Jaurès... Une bonne “trotte” pour les plus anciens, chargés de lourds cabas et des achats du marché! Messieurs Quèbre et Salvaing, un peu de jugeote et d’humanité : faites arriver et repartir les navettes de la place de la République à l’angle de la rue des Carmes. La police municipale pourrait réserver deux “places Taxi” pour la navette les jours de marché. Rien de bien compliqué, mais faites-le, et vite! 

Michel Teychenné
Pour le Groupe de gauche

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:22

petitjournallogo

conspj1.jpg
pjho1.jpg
pjho2.jpg
pj31b.jpg

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 12:05

anews2010

petitjournallogo


PAMIERS VILLE TOURISTIQUE :
OUI MAIS IL FAUT UNE LOCOMOTIVE!


Depuis quelques jours, le débat «Pamiers ville touristique?» rebondit. Cela arrive après l'abandon du programme de mise en valeur des canaux et après le refus obtus de la Municipalité d'acheter le Carmel.

Le patrimoine est le cadet des soucis de l'équipe actuelle, comme le développement du tourisme d'ailleurs. Pourtant, c'est un facteur fort de création d'emplois et de dynamisation du centre-ville, qui en a bien besoin.

Pamiers est une ville historique, avec un passé riche. Elle a été un haut lieu de la croisade contre les Cathares, puis un évêché qui a compté dans l'histoire de France. Nous avons un patrimoine architectural unique en Ariège, et différent de celui du reste du département avec un ensemble de grande qualité autour du Carmel et du Castella – ensemble architectural unique du XVIIe siècle malheureusement non mis en valeur et pas ou peu accessible à la visite.


Pourtant, Pamiers, avec ses 51 restaurants et plus de 200 chambres d'hôtel ainsi que son camping trois étoiles a de quoi créer un tourisme de passage et de visite. Faut-il encore en avoir la volonté politique et créer une locomotive, un lieu emblématique qui tire la fréquentation vers le haut.

C'est pour cela que le Groupe de gauche souhaite que la Mairie achète le Carmel, fleuron de notre patrimoine avec ses jardins suspendus, son cloitre et son architecture rare et parfaitement conservée. Nous avons là un superbe lieu pour créer un espace d'animation culturelle et touristique, pour insuffler une dynamique pour le tourisme et le commerce.


La Haute-Ariège a su créer «artificiellement» le Parc de la Préhistoire à Tarascon et Le Pays de Foix a créé «artificiellement» les Forges de Pyrènes, qui sont devenus au fil des ans de hauts lieux du tourisme ariégeois, incontournables. Nous, à Pamiers, avons la chance d'avoir le Carmel, le Tribunal, la Cathédrale, le Lycée, la Mairie, l'Évêché, tous de superbes bâtiments du XVIIe siècle qui ne sont malheureusement pas valorisés. Quand ils ne sont pas tout simplement fermés, comme le Carmel et le Tribunal...

Nous n'avons pas besoin de créer un site artificiel. Nous avons un site, bien réel, mais nous ne le dynamisons pas!


Le Carmel est à vendre pour un prix dérisoire vu sa taille; il peut accueillir la MJC, l'École de Musique, le futur Musée Gabriel Fauré, des salles d'exposition et d'autres projets culturels, par tranche et progressivement, car ces projets seront de toute façon à financer par la Mairie là ou ailleurs dans l'avenir... Le Tribunal appartient au Conseil général, il est déjà dans le patrimoine public. Un accord d'utilisation pourrait facilement être trouvé.

Quand M. Legrand explique que le Carmel coûterait six millions d'euros, c'est absolument faux.

Cet argument financier, qui ne vise qu'à trouver une raison «objective» au refus de la Municipalité d'acquérir le Carmel, cache mal le manque d'idées et la «routine» d'une équipe à bout de souffle. En réalité, le prix à payer serait d'environ 600 000 euros, et peut-être moins. M. Legrand oublie de dire que la Mairie a acheté sur Gabriélat une villa «de luxe» pour 500 000 euros, actuellement louée à un privé! Ou que la Mairie a investi l'an dernier 1,5 million d'euros dans la triste Cité du Chandelet!

Quand la Mairie veut, elle peut. Si la Mairie de Pamiers n'achète pas le Carmel pour le rendre aux Appaméens, cette Municipalité restera dans la petite histoire de Pamiers comme celle qui aura raté une occasion unique pour la Ville.


L'occasion d'acheter le Carmel ne se présentera pas deux fois!


Michel Teychenné

 

actualites Ariege

actualites Ariege
publié le: 04/04/2012 | 20:07 | Lu: 1650 fois
Partager cet article
Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 11:31
Pamiers / Quartier de la gare
UNE BONNE ANALYSE DU QUARTIER ET DE LA SITUATION DU TOURISME A PAMIERS

logodepeche140

 

Pamiers. « J'ai perdu 10 000 euros »

travaux quartier de la gare

Pour l'heure, l'Hôtel-restaurant « Le Roi Gourmand » doit prendre son mal en patience./Photo DDM/X.O
Pour l'heure, l'Hôtel-restaurant « Le Roi Gourmand » doit prendre son mal en patience./Photo DDM/X.O
Pour l'heure, l'Hôtel-restaurant « Le Roi Gourmand » doit prendre son mal en patience./Photo DDM/X.O

L'aménagement d'envergure autour de la gare devrait valoriser cet axe stratégique de Pamiers, mais cela génère un manque à gagner pour le propriétaire du « Roi Gourmand ».Il exprime son amertume

« Macarel mais par où je passe là ? C'est Beyrouth ici ! » Comme cette petite dame, pour les piétons qui s'aventurent aux alentours de la gare en général ou qui veulent accéder à l'hôtel-restaurant « Le Roi Gourmand » c'est le parcours du combattant ! Depuis la fin février en effet le lieu est en plein chantier. Tractopelles, camions, rouleau compresseur y vont de leur chorégraphie quotidienne. Un aménagement nécessaire pour cet axe stratégique de Pamiers mais qui ne va pas sans poser des problèmes quant aux incidences économiques sur l'Hôtel-Restaurant « Le Roi Gourmand ». Son propriétaire Jean-François Soulié, quinqua dynamique, garde un sourire de façade parce qu'il est de bonne éducation. Mais cela ne l'empêche pas de dresser un constat empreint d'une amertume non dissimulée. « J'ai perdu 10 000 euros depuis le début des travaux, fin février. ça pose problème. D'autant que j'ai 3 employés » indique Jean-François Soulié qui s'empresse d'énumérer les points d'achoppement inhérents à l'aménagement en cours, comme un huissier dresserait un procès-verbal. « Les voies d'accès ne sont pas vraiment bien définies, elles évoluent avec les travaux, le fléchage est inexistant, on s'y perd. »

Avec une capacité totale de 70 couverts, Jean-François en sert actuellement 3 contre 15, voire 20 en temps normal. « L'accès est extrêmement difficile et plus personne ne peut se garer. Je suis de fait dans l'incapacité de travailler au restaurant. » Une situation d'autant plus inquiétante que la mairie n'a pas prévu de contrepartie comme cela se fait couramment dans d'autres villes en pareilles circonstances. « Je suis conscient qu'à terme la réfection de la place sera un plus pour nous mais pour l'heure, la mairie n'a prévu aucune compensation ni réduction d'impôts. Quant à la concertation, elle est inexistante ! C'est incompréhensible ! » fait remarquer le chef d'entreprise qui fort de son expérience de professionnel du tourisme sur la place appaméenne nous déploie sa critique panoramique à l'endroit de la municipalité : « Je note une absence de mise en perspective de politique d'aménagement et un dénie d'exploiter l'atout touristique de Pamiers. Ici, c'est très symptomatique ! ». Que reproche t-il en terme d'aménagement ? « Aucun commerce de proximité alors qu'à deux pas 76 logements HLM sont prévus en lieu et place de l'ancienne gendarmerie. À ce propos les entrepôts SERNAM situés juste en face pourraient faire l'objet d'un projet commercial. Les 76 familles auront des besoins, non ? Prenez par exemple la gare. Dans et à proximité on ne trouve pas de distributeur de billets ! Les voyageurs viennent constamment dans mon bar pour me demander de faire de la monnaie sans consommer. Sans compter qu'ils considèrent souvent nos toilettes pour des latrines publiques. Autre point névralgique, l'aménagement proprement dit. « Pas une poubelle,, les gens jettent leur canette par terre. Question aménagement on pourrait aussi créer des petits jardins avec des aires de jeux pour les enfants… »

Pour ce qui concerne la politique municipale en matière de tourisme, Jean-François Soulié enfonce le clou : « L'Office n'existe pas. Elle ne sert qu'à Fiesta. ILS ne font pas de commercialisation ou de réservation de chambres comme ça se fait ailleurs. Ils ne participent à aucun salon de tourisme, aucune démarche vers les salons professionnels, un comble lorsque l'on sait le poids qu'à André Trigano dans l'industrie du tourisme ! »

 
Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 12:16

logodepeche140

gg0a-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 12:15

logodepeche140

gg0b.jpg

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 12:11

logogaz140

gg1titre.jpg

gg1a.jpg
gg1b.jpg

gg2a.jpg
gg2b.jpg

gg3a.jpg
gg3b.jpg

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 20:50

anews2010

votesec.JPG

aviontls.JPG

C’était une demande formulée en janvier par le chef de file de l’opposition appaméenne Michel Teychenné: que le conseil municipal de Pamiers se prononce clairement au sujet du gel des terres en vue de construire un aéroport en Basse-Ariège.

Lors du dernier conseil municipal, les élus ont donc majoritairement voté contre ce projet. Et cela à bulletins secrets.

Une méthode qui a suscité quelques remarques de la part Michel Teychenné, «le vote à main levée serait le plus normal en conseil municipal. Mais peut-être que certains élus, qui ont par ailleurs un rôle au sein de la Chambre d’industrie et du commerce ne sont pas libres de s’exprimer publiquement? Nous aimerions connaître leurs positions»

«Vous êtes pour ou contre ?!» a-t-il demandé un brin provocateur.

«Il n’en est pas question !» a lancé Jean-Marc Salvaing. «Je n’ai pas été élu à la CCI» a répondu Claude Deymier. Quant à Huber Lopez «je suis libre de prendre toutes les positions que je veux. Je n’ai pas à donner ma position. C’est un vote secret»

Résultat: 30 contre le gel des terres et 3 abstentions.

Rappelons qu’un projet de création d’un aéroport en Basse-Ariège est soutenu depuis 7 ans déjà par l’ANATAP (l’association pour le Nouvel aéroport Ariège-Pyrénées, une structure créée à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ariège).

Les défenseurs de ce projet affirment que l’aéroport de Toulouse-Blagnac sera saturé dans quelques années.

D’où leur volonté de geler 2000 hectares de terres dans le triangle Pamiers-Saverdun-Mazères, dans le futur Schéma de Cohérence Territorial (dit SCOT) qui doit voir le jour d’ici 2014.

Mais cela semble mal parti. La communauté de communes de Pamiers a voté contre.

Idem pour Saverdun, où la décision a été prise à l’unanimité.
 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 14:19

logodepeche140

cons22hqutgo-copie.jpg

cons22centre.jpg

cons22basgo.jpg

Partager cet article
Repost0