Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logodepeche140

logogaz140




 

A R C H I V E S

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 17:01
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
MICHEL TEYCHENNÉ
DÉPUTÉ EUROPÉEN, PSE, ÉLU DU GRAND SUD-OUEST
   


Bruxelles, le 30 avril 2009

LES SOCIALISTES EUROPEENS POUR LA REGULATION FINANCIERE

Les agences de notation de crédit, dont la responsabilité a été mise en cause dans la crise des marchés financiers, seront bientôt soumises à de nouvelles règles de surveillance et d'enregistrement en Europe. En revanche, la Commission européenne de M. Barroso se bat pour que les fonds spéculatifs restent aussi dangereux!

Les eurodéputés socialistes ont soutenu les nouvelles mesures sur les agences de notation lors d'un vote à Strasbourg fin avril, jugeant qu'elles constituent une étape nécessaire vers une nouvelle architecture des marchés financiers.

« Cette nouvelle réglementation européenne est une première étape importante pour renforcer la supervision des marchés financiers, mais il faudra aller plus loin », juge la présidente de la Commission des affaires économiques et monétaires, Pervenche Berès (socialiste française). « A terme, l'Union européenne devra se doter d'une autorité unique de contrôle et indépendante pour l'enregistrement et la supervision des agences de notation », précise Mme Berès.

Pour l'eurodéputé socialiste Michel Teychenné, « il faut se réjouir qu'enfin un pas soit fait en direction de la régulation des marchés, après toutes les grandes déclarations de principes. Mais la vigilance doit rester de mise. J'en veux pour preuve l'attitude scandaleuse de la Commission, qui se bat contre le Parlement et les gouvernements pour que les fonds spéculatifs (hedge funds) ne soient pas réformés. Le cynisme et la pyromanie de la Commission Barroso sont sans limites. Il est urgent de virer Barroso grâce à une majorité de gauche au Parlement européen ! »


Michel Teychenné
Député européen, PSE, élu du Grand Sud-Ouest

Partager cet article
Repost0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 14:51



Surprenante attaque du MoDem 09, qui voudrait laisser entendre que Michel Teychenné ne connaît pas bien son travail d'eurodéputé.

Pourtant, après deux mois de présence, Michel Teychenné a été nommé rapporteur et donc chargé de rédiger une proposition législative au nom du Parlement européen. Ce rapport, sur le droit des passagers voyageant par mer ou par voie fluviale, a été adopté la semaine dernière à Strasbourg lors de la séance plénière. Si le MoDem d'Ariège n'a pas l'air très au courant, les eurodéputés du MoDem, eux, ont voté comme un seul homme en faveur du  rapport Teychenné. Enfin,, ceux qui étaient présents...

Le MoDem 09 nous explique aussi que « l'Europe est un atout décisif face à la crise ». Tout à fait d'accord, mais reste à savoir quelles politiques l'on y mène. La phrase de Martin Schulz, président du Groupe socialiste au Parlement européen, à propos de Bayrou résume bien la réalité du MoDem, réalité dont peu de Français sont informés : « A la maison, il parle comme Karl Marx en exil, mais à Bruxelles, il est avec de sauvages néolibéraux. » Fervents défenseurs de la concurrence libérale, du marché dérégulé, le MoDem a voté au Parlement européen tous les textes qui affaiblissent le service public.

Quant à monsieur Robert Rochefort, le nouveau tête de liste qui succède à Jean-Marie Cavada, autre parachuté du MoDem et disparu de la sècne politique européenne depuis, le MoDem 09 a beaucoup d'humour en disant qu'il est internationalement connu. Ils doivent le confondre avec Jean Rochefort, le très célèbre acteur français...!

Partager cet article
Repost0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 14:51



Le débat quant au sort de la structure et des quelque 60 emplois prend de plus en plus une tournure politique.

A la lecture de l'article paru le vendredi 24 avril dans La Dépêche du Midi, relatant le point fait par le maire André Trigano sur le dossier de l'abattoir, Michel Teychenné, conseiller de l'opposition, répond :

« Cela fait 14 ans que c'est Claude Deymier qui gère l'abattoir et aujourd'hui qu'il y a des problèmes, ce serait la faute de l'opposition? Ce n'est pas sérieux! Le maire veut lâcher l'abattoir, je l'ai bien compris. La preuve : la privatisation "sauvage" annoncée en conseil l'a été alors que la société repreneuse n'était pas encore constituée! Je le répète, ce n'est pas une façon sérieuse de travailler. Et il ne faut pas s'étonner que les gens aient pris peur face à ce genre de méthodes. La solution aujourd'hui, c'est de créer une société d'économie mixte qui reprenne les abattoirs. La communauté de communes doit soutenir la structure financière, de même que l'Europe et la région qui peuvent apporter 24 % d'aides à l'investissement (12 % chacune). Le maintien de l'abattoir à Pamiers est un choix politique qui dépend entièrement de la ville. C'est un choix d'investissement pour l'avenir. Au cours du précédent mandat, la ville a investi 500 000 € pour réaliser la moitié du chemin qui mène à Cailloup. Je considère que l'enjeu de l'abattoir sur Pamiers est au moins aussi important... Dernier point : je regrette l'agressivité du maire. En ce qui me concerne, je resterai positif et ouvert à la discussion. »

La Dépêche du Midi, samedi 25 avril 2009


Partager cet article
Repost0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 17:12



Le rapport rédigé par Michel Teychenné (Parti socialiste européen) sur le droit des passagers voyageant par mer ou par fleuve vient d'être adopté à une large majorité (614 votants, 587 pour, 8 contre, 19 abstentions) ce jeudi 23 avril 2009. Le Parti populaire européen, en dépit de son échec à faire voter ses amendements, en commission parlementaire comme en séance plénière,  a finalement voté le texte.

Le rapport Teychenné prévoit notamment un dédommagement des voyageurs en cas de retard ou d'annulation, clarifie la responsabilité des transporteurs et des ports, améliore la gestion des plaintes et l'information sur les droits des passagers et renforce les droits des personnes à mobilité réduite.

Ce vote a été précédé d'un âpre débat entre les différents groupes politiques. « L'adoption du rapport est une belle victoire pour les consommateurs européens, car des principes forts ont pu être établis en dépit des tentatives du Parti populaire européen d'affaiblir le texte », affirme Michel Teychenné. « Une fois de plus, on a pu voir qui se soucie des droits des consommateurs, et qui n'est attaché qu'aux intérêts de l'industrie... ».

« Ce rapport s'inscrit aussi dans la lutte pour l'égalité réelle des droits des personnes handicapées, à qui on ne pourra plus refuser l'accès à bord d'un bateau au seul prétexte de leur handicap », a ajouté l'eurodéputé.

Hier, à l'occasion du débat en séance plénière, MM Svoboda, ministre tchèque représentant le Conseil, et Tajani, Commissaire européen aux Transports, ont apporté leur soutien au texte, ce qui laisse augurer un accord avec les gouvernements de l'UE, nécessaire pour que le règlement soit définitivement adopté. Les Etats ont deux ans pour la mise en application.

Avec le rapport Teychenné sur le transport maritime et le rapport Albertini sur le transport par car, l'Union européenne aura achevé un volet important de sa politique en matière de droits des consommateurs, qui pourront apprécier les effets concrets de la législation européenne.

INTERVIEW DE MICHEL TEYCHENNE SUR EUROPARL-TV : CLIQUEZ ICI.

ENREGISTREMENT VIDEO DE LA SEANCE PLENIERE AU PARLEMENT EUROPEEN : CLIQUEZ ICI.


Partager cet article
Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 14:52


A l’occasion de la visite électorale à Pamiers de François Bayrou et de Robert Rochefort, tête de liste du MoDem dans le Grand Sud-Ouest, Michel Teychenné, député européen et membre de la liste socialiste, a remis en cadeau de bienvenue à Robert Rochefort le Guide du routard Midi-Pyrénées après lui avoir souhaité une bienvenue républicaine. Robert Rochefort a en effet été choisi comme tête de liste du MoDem en remplacement de Jean-Marie Cavada, autre Parisien parachuté il y a cinq ans par le MoDem dans le Grand Sud-Ouest et qui, après son élection, avait quitté le MoDem et sa circonscription pour aller se faire battre aux municipales à Paris sur les listes de l’UMP.

Michel Teychenné a offert le Guide du routard à Monsieur Rochefort pour lui faire découvrir les charmes de Midi-Pyrénées et lui permettre de se repérer dans notre circonscription sans se perdre. La liste socialiste aux élections européennes du 7 juin, menée par Kader Arif de Toulouse, est composée d’hommes et de femmes enracinés dans leur territoire. Ils sont fiers d’avoir l’accent de « chez nous », vivent au quotidien les problèmes et les difficultés des populations du Grand Sud-Ouest, et sauront représenter celles-ci au Parlement européen.


Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 12:53
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
MICHEL TEYCHENNÉ
DÉPUTÉ EUROPÉEN, PSE, ÉLU DU GRAND SUD-OUEST
   


Bruxelles, le 16 avril 2009

LOI HADOPI : MICHEL TEYCHENNÉ CONTRE LA DOUBLE PEINE POUR LES INTERNAUTES

Le jeudi 9 avril, grâce aux socialistes, l'Assemblée nationale a repoussé la loi Hadopi dans les conditions ubuesques que l'on sait, permettant à la France de rester en accord avec le droit européen. En effet, le principe de la « riposte graduée », que contient la loi Hadopi, avait été rejeté au Parlement européen par 88% des eurodéputés, lors du vote sur le Paquet Télécom en septembre 2008.

A deux autres reprises, le Parlement européen s'est exprimé en ce sens. Même l'ami de Nicolas Sarkozy, le Président de la Commission, José Manuel Barroso, a refusé de retirer l'amendement 138 (voté à 88%), alors que le Président français le lui demandait.

Pourtant, Sarkozy et l'UMP ne perdent pas espoir. Roger Karoutchi a déclaré que le texte serait revoté plus tard. Dans la troisième institution européenne, le Conseil (qui réunit les gouvernements des 27 Etats membres), Sarkozy use de son influence pour tenter de passer en force, contre l'avis du Parlement européen. Ce qui fait dire à Guy Bono, eurodéputé socialiste français, en première ligne dans ce combat : « Comment Sarkozy compte-t-il faire pour convaincre les Français d'aller voter aux prochaines élections européennes s'il piétine à ce point l'avis du Parlement européen ?  »

Pour Michel Teychenné, « après toutes les formes de rejet possibles et imaginables, le gouvernement espère encore forcer les verrous de la démocratie ! Sa vision sécuritaire d'Internet est non seulement archaïque, mais aussi un déni de démocratie ! »

Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 14:52

 


MICHEL TEYCHENNE PASSE EN REVUE LES DOSSIERS EPINEUX DE LA COMMUNE.


Michel Teychenné, Bernadette Suard, Dominique Castagné ont voulu, lors d'une conférence de presse, faire le point sur plusieurs dossiers appaméens, déjà évoqués en conseil municipal. Nous avions annoncé voilà quelques semaines, que l'arrêté anti-OGM signé par André Trigano allait être « retoqué » par le préfet qui saisirait le tribunal administratif. C'est chose faite, et Michel Teychenné qui avait proposé une prise de délibération par le conseil, se faisait donc un plaisir de souligner que la majorité aurait été mieux inspirée de choisir sa méthode. « On va semer le maïs dans quelques jours, nous aurons la réponse du tribunal administratif pour la récolte ! On aurait dû nous écouter et choisir la solution de la délibération, comme à Nimes ! »

Second sujet évoqué, la MJC : « Mme Pancaldi qui est en charge du dossier, poursuit Michel Teychenné, nous avait annoncé 70 000 € de travaux, on en sera au double, et tout cela pour assurer simplement des mesures de mise en sécurité. Une MJC qui doit déménager, et pour laquelle il n'y a aucun projet. J'observe que Dominique Mourlane qui s'était impliqué a été viré dans une opération de basse cuisine ! » Peu après, Michel Teychenné ajoutait : « Mme Pancaldi ferait mieux de s'occuper de déménager la MJC plutôt que de se livrer à des coups d'État d'opérette ! » Le groupe d'opposition a bien entendu évoqué le cas d'Hubert Lopez, qui a laissé comprendre qu'il abandonnait la présidence de l'office de tourisme lors de l'assemblée générale. Bernadette Suard a réaffirmé l'impossibilité qu'il y avait à ses yeux de cumuler les charges d'adjoint et de président de l'OT, et aussi de Pamiers-Evenements. Mais c'était la question de l'abattoir qui retenait principalement l'attention de cette dernière. On sait qu'elle avait fait le forcing en conseil avec ses collègues, pour que la « solution Deymier » soit abandonnée, et que l'on trouve une option permettant à la ville de conserver ses biens. Bernadette Suard estime que cette solution qui avait un temps semblé recevoir l'aval du groupe majorité « ne serait plus d'actualité », une réunion étant prévue d'ailleurs vendredi en mairie sur l'abattoir. « J'ai l'impression que l'on assiste au retour de la solution Deymier ! » Dominique Castagné qui plaidait aussi pour le maintien de cet outil dans le giron communal, « un atout économique » devant être intégré dans une réflexion plus large autour de la filière agroalimentaire, ajoutait : « Ce n'est pas en bradant les bijoux de famille que l'on développera économiquement le territoire ! »

Michel Teychenné, en conclusion et au regard de ces « affaires » successives où il dénonce les erreurs des adjoints dans la démarche, obligeant le maire à retirer des dossiers en séance publique, ou à reprendre carrément la main, finissait par souhaiter « que le maire n'intervienne plus en pompier auprès de ses élus, car il faut qu'il soit plus maire et moins pompier ! » Et tant qu'à y être écouter un peu plus l'opposition…

La Dépêche du midi, 9 avril 2009

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 13:53



HUBERT LOPEZ VEUT QUITTER LA PRESIDENCE, MAIS ASSURE QUE C'EST SANS LIEN AVEC LA POLEMIQUE LANCEE PAR LA GAUCHE AU CONSEIL.


Cette fois ça y est, nous voilà fixés : Hubert Lopez va passer le témoin de la présidence de l'office de tourisme. Il l'a annoncé lundi soir, lors de l'assemblée générale de l'association, non sans avoir ménagé son effet, puisque cette confidence a été faite à l'extrême fin de la réunion, après la longue mais très intéressante narration des bilans 2008 et des perspectives.

Dans la salle, bien fournie, chacun attendait l'instant, car on savait qu'Hubert Lopez avait décidé de passer la main.Il l'avait dit entre les lignes, lors du conseil municipal, où il avait été mis en cause par la gauche qui lui reprochait le cumul de responsabilités, maire-adjoint et président de l'office de tourisme et de Pamiers-Evénements. Évoquant ainsi la prochaine tenue du conseil d'administration de l'office, Hubert Lopez expliquait à l'assemblée, recueillie dans l'attente de l'annonce , « que je suis aujourd'hui en position de laisser ma place car j'ai le sentiment d'avoir fait de l'office ce qu'il est actuellement » Voilà, tout était dit.

Dans la salle, la gauche, Michel Teychenné, Bernadette Suard, Dominique Castagné opinait de la tête. A la tribune, Gérard Legrand, premier adjoint au maire, revenait sur le travail accompli depuis treize ans par Hubert Lopez et commentait le problème évoqué en conseil par la gauche, assurant « que nous resterons dans la légalité, et quelle que soit l'issue, nous espérons que le dynamisme et le punch de l'office ne sera pas contrarié. » Michel Teychenné, s'adressant à Hubert Lopez, l'assurait que la démarche de la gauche ne le visait pas « personnellement » mais que seule la situation à ses yeux irrégulière avait dicté la démarche. Une irrégularité dont n'étaient pas encore convaincus Gérard Legrand et Hubert Lopez qui, depuis quelques jours, ont semble-t-il beaucoup consulté.

Mais la déclaration d'Hubert Lopez met un terme aux supputations et permet de penser qu'il a bien décidé de laisser son fauteuil, une décision qui, répète-t-il, « a été prise depuis longtemps et n'est pas liée à l'affaire du conseil municipal » Reste maintenant à attendre la tenue du conseil d'administration et la nomination du nouveau président de l'office de tourisme. Et à savoir si H.Lopez cédera aussi la présidence de Pamiers-Evénements.

La Dépêche du Midi, 8 avril 2009

Partager cet article
Repost0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 15:45



Le rapport de l'eurodéputé socialiste Michel Teychenné vient d'être adopté en commission parlementaire Transports. Grâce à l'appui des Verts, du centre (ADLE) et des communistes (GUE), Michel Teychenné a réussi à faire passer tous ses amendements en faveur des droits des consommateurs et des handicapés, tandis que ceux de la droite ont pu être repoussés, non sans une âpre bataille. 151 amendements avaient été déposés.

Après le rail et l'aérien, l'Union européenne complète sa législation en matière de droit des passagers avec un texte sur le transport maritime et fluvial.

Dans son rapport, Michel Teychenné est parvenu à faire passer un certain nombre d'idées force, au premier rang desquelles le dédommagement des consommateurs en cas de problème,  l'obligation d'informer dûment les passagers, l'interdiction de refuser quelqu'un en raison de son handicap ou encore la répartition des responsabilités entre ports et transporteurs.

Pour l'eurodéputé socialiste français, « c'est une belle victoire pour les droits des consommateurs et contre les lobbies des grandes sociétés, une belle victoire pour les 200 millions de passagers maritimes, qui voyagent chaque année dans l'UE. » Reste à travailler pour que le vote final en plénière, fin avril, ne vienne pas troubler l'accord obtenu.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 14:54



FLORALIES DE PAMIERS
Dimanche 5 avril 2009


En arrivant dimanche matin Place de la République pour les Floralies, quelle n'a pas été ma surprise de voir, dans les stands mis à disposition par l'Association des commerçants et la Mairie de Pamiers, l'association Graines d'Envie diffuser de la propagande électorale pour les élections européennes de juin. En effet, des affiches à l'extérieur du stand de Graines d'Envie appelaient à des meetings politiques avec José Bové et Daniel Cohn-Bendit, des Verts. De nombreux tracts politiques étaient en libre-service à l'intérieur du stand.

Il n'est pas normal qu'une manifestation organisée par la Mairie de Pamiers comme les Floralies, qui doit être une manifestation apolitique payée par les impôts de tous les Appaméens, soit récupérée de cette façon par un parti politique. J'ai signalé cela à Françoise Matricon, sans aucun effet. Il a fallu l'intervention de Monsieur Cerveau de l'Association des commerçants, que je remercie, pour que vers midi les affiches à l'extérieur du stand de Graines d'Envie soient enfin retirées. Par contre, j'ai pu constater moi-même, en repassant aux Floralies vers 16 heures, que les tracts étaient toujours diffusés à l'intérieur du stand. Je suis alors intervenu auprès de la responsable pour faire cesser cela.

L'association appaméenne Graines d'Envie est largement financée par la Mairie de Pamiers. Elle se doit d'être apolitique, et la Mairie de Pamiers doit veiller à ce qu'elle le soit. Ce comportement de la part des Verts appaméens est d'autant plus dommageable pour eux que Daniel Cohn-Bendit et José Bové, « à l'insu de leur plein gré », devront maintenant intégrer les Floralies de Pamiers dans leurs comptes de campagne puisque cette manifestation a servi à leur campagne électorale. Je doute qu'ils apprécient la plaisanterie, mais telle est la loi.

Bien sûr, je m'engage au nom de la Liste socialiste aux Européennes à être fair-play, même si je condamne ces agissements. Ce n'est pas de notre côté que viendra un éventuel recours. Pour moi, l'incident est clos.

Aux Européennes de 2004, il y avait plus de 18 listes en compétition. Ce sera pareil en 2009. Les Verts ne sont pas à l'abri de mauvais coucheurs qui contesteraient leurs comptes de campagne.

Je regrette que la Mairie de Pamiers ne soit pas plus vigilante pour faire respecter l'apolitisme des manifestations et des subventions municipales. Au vu de la loi électorale, cette récupération des Floralies, c'est du « grand n'importe quoi », pour la Mairie et pour les Verts.


Michel Teychenné
Député européen
Président du Groupe de gauche à la Mairie de Pamiers

Partager cet article
Repost0