Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 11:05

POINT SUR LE DOSSIER
CINÉMA MULTIPLEX À PAMIERS



La décision de la Commission nationale d'aménagement cinématographique (CNAC) confirme en tout point notre analyse sur le projet de Multiplex.

Un complexe de 800 places et de 5 salles ne peut pas être rentable en Ariège. L'objectif de 150 000 spectateurs impliquerait la fermeture des 5 cinémas existants, qui représentent 1250 fauteuils, et le quasi-doublement de la fréquentation actuelle, qui est de 85 300 spectateurs par an !  

Trois autres points sont soulevés par la CNAC :

- la disparition du cinéma Rex en centre-ville malgré les promesses du maire et du porteur du projet;

- la contradiction entre l'engagement de la Mairie dans le Contrat de Ville et la création d'un cinéma en zone périphérique;

- la possibilité de développer le Rex sur un autre site en centre-ville, en correspondance avec les besoins de notre agglomération. 

C'est une décision très sévère sur ce dossier « bâclé » déposé par la Mairie et par le porteur de projet.  De plus, nous avons découvert que le soi-disant porteur du projet soutenu par le maire de Pamiers ne gère en réalité aucun cinéma en France, et qu'il avait déjà déposé un dossier en CNAC dans un autre département, refusé dans les mêmes conditions.  Un manque de sérieux et de référence, qui interroge sur les raisons du soutien du maire de Pamiers, qui est même « monté » à Paris pour défendre ce dossier devant la CNAC.

Après les annonces tonitruantes par la Mairie de la création de studios de cinéma à Gabrielat , ce fameux « Hollywood sur Ariège " qui n'était en fait qu'un mauvais canular, puis la création comme par hasard juste avant les élections d'une « usine de catering  » par des Américains qui ont disparu depuis sans donner signe de vie, c'est aujourd'hui un nouveau dossier, le Multiplex à 5 salles, qui se transforme en eau de boudin.

Trois projets qui ont fait couler beaucoup d'encre, créé beaucoup d'espoir dans la population, mais trois dossiers qui ont en commun leur manque de sérieux, de fiabilité, voire leur côté totalement farfelu comme dans le cas des studios géants de cinéma...  Une mauvaise image pour les élus de Pamiers... toujours très médiatisée par eux-mêmes !

Pour maintenir et développer le Rex, la Mairie a donc sa feuille de route : un nouveau projet en centre-ville correspondant aux besoins de l'agglomération appaméenne, type trois salles et environ 400 fauteuils gérés en partenariat avec le privé avec un cahier des charges strict. Seul l'investissement serait municipal.

Un investissement 2,5 millions d'euros que doit porter la Mairie de Pamiers, avec de bonnes possibilités de subventions grâce au Contrat de ville. 2,5 millions d'euros, c'est l'argent qu'a mis la Mairie de Pamiers pour la nouvelle École de Musique, avec ses 300 élèves et ses 800 000 euros annuels de fonctionnement. 

Reste toujours à inscrire le cinéma dans le contrat de ville, ce que refusent toujours le maire et sa majorité.

 

 

Point sur le dossier Cinéma Multiplex à Pamiers

 

 

 

« On a trouvé une solution sur les rythmes scolaires, on doit pouvoir faire pareil sur le cinéma ». On se souvient que lors du dernier conseil municipal, le maire avait chargé son « meilleur ennemi » du dossier du cinéma. Michel Teychenné a relevé le gant. Ainsi, il tend la main à André Trigano et lui demande de faire inscrire le projet de cinéma dans le contrat de ville. « Il est encore temps, on en est juste à la rédaction des fiches », insiste-t-il. Pour l’opposant, c’est la seule solution pour que Pamiers conserve un cinéma. En effet, si on s’en tient à la motivation de son refus du projet appaméen, la commission nationale d’aménagement cinématographique refusera tout projet en dehors du centre-ville. Cela serait en contradiction avec le contrat de ville.

« La CNAC a aussi soulevé la possibilité de développer le Rex sur un autre site en centre-ville en correspondance avec les besoins de notre agglomération », assure l’élu, qui souligne que, pour cette même raison, jamais la commission nationale ne laissera construire un multiplex entre Foix et Pamiers. Ce dernier propose donc une feuille de route : « un nouveau projet en centre-ville correspondant aux besoins de l’agglomération appaméenne, type trois salles et environ 400 fauteuils gérés en partenariat avec un privé avec un cahier des charges strict. Seul l’investissement serait municipal ». Michel Teychenné estime que cela coûterait dans les 2, 5 millions d’euros. Tout en sachant que, dans le cadre du contrat de ville, il est possible d’obtenir d’intéressantes subventions. Et ce dernier de rappeler que c’est ce qu’a coûté l’école de musique. « Nous sommes donc capables de le faire », assure-til.

Car pour Michel Teychenné, si on veut conserver un cinéma à Pamiers, il faut agir vite. « Le Rex peut fermer à tout moment. Il faut donc dégager un terrain et entamer des discussions avec Martinez. Mais, cela ne peut pas rester en état ». Reste que pour l’instant, le maire a tiré un trait sur un nouveau cinéma. Mais en politique, tout est toujours possible. E.D. Lors du dernier conseil, le maire avait chargé son opposant du dossier du cinéma. Ce dernier lui propose donc une feuille de route et un nouveau projet. 


 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires