Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 21:12

siderant

Terrible dimanche...

Le dimanche 15 mai n’était pas une journée comme les autres, mais une de celles qui marquent. D’abord le choc, la surprise de l’information brute, incroyable, sidérante, qui tourne en boucle : « DSK arrêté à New York pour agression sexuelle». Puis les interrogations sur la célérité avec laquelle la presse accrédite une seule version, les rumeurs, la supposée fuite, le portable, et enfin ces images de Dominique Strauss-Kahn entre deux policiers, menottes aux poings...  Les commentaires de certains journalistes incultes, qui voient dans ces images la vertu de la justice américaine qui traiterait les puissants comme elle traite les faibles...


Mais où est la présomption d’innocence, où sont la justice et le respect du débat contradictoire quand l'ensemble des télés et  médias du monde sont à la curée, nourris à une seule source : celle des déclarations du porte-parole de la police de New York...

Bien sûr, s’ils sont avérés, les faits sont très graves. Mais c’est à la justice de faire son travail. Préserver l’anonymat de la plaignante est normal, mais pourquoi donner en pâture les images de DSK, présumé innocent, tant que la justice n’est pas passée? Les deux ont les mêmes droits à se préserver.

À ce stade de la procédure, ces images autorisées par la justice américaine sont d’une cruauté révoltante et indigne. Le gouvernement Jospin a fait voter une loi en France qui protège tous les citoyens de ce type de dérives, et c’est tout à son honneur.

Stupéfiant lundi...

Lundi 16 mai. Dominique Strauss-Kahn risque 70 ans de prison. Il reste en prison, il ne peut s’exprimer et se défendre publiquement. Le refus de libération conditionnelle prononcé a un petit air de revanche sur une affaire récente, l’affaire Polanski et la fuite du cinéaste des USA... La justice US n’avait pas aimé les prises de position de certains en Europe.

« L’affaire ne fait que commencer », affirment les avocats de Dominique Strauss-Kahn. Un long parcours judiciaire commence.  On ne peut que souhaiter que DSK fasse la preuve de son innocence et soit lavé de tout soupçon, mais le mal est fait : la vie d’un homme a basculé en quelques heures, jeté en pâture au monde entier. L’avenir nous dira la réalité des faits reprochés,mais quoi qu’il arrive, la machine médiatique américaine a broyé un homme en direct.

Le temps politique n’est pas le temps judiciaire

Il est clair que ce qui s’est passé ou pas dans la suite 2806  aura une influence sur le dépôt des candidatures le 28/06 (curieuse similitude). DSK pris dans son cauchemar judiciaire ne sera pas libre d’agir. Sauf coup de théâtre, il ne sera pas présent aux primaires.

Michel Teychenné


Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires