Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 14:48



Décliner l’Europe en institution de proximité, voilà un défi difficile à relever, surtout quand on connaît le peu d’intérêt que les citoyens portent à l’Europe et aux élections européennes qui approchent. Pourtant, Michel Teychenné, député sortant sur la liste PS Grand Sud-Ouest, et Kamel Chibli, tous deux Ariégeois, font le tour des cantons pour porter la bonne parole et surtout de convaincre les gens de voter.  « Il est très important d’aller voter le 7 juin, car l’Europe pèse beaucoup sur les décisions françaises, répète à l’envi Michel Teychenné. Nous devons changer la politique européenne, aujourd’hui libérale, en régulant les marchés, en réformant la PAC pour une agriculture plus verte et en augmentant le budget de l’Europe pour diminuer le dumping social des pays de l’Est. » Le député européen sortant n’a pas oublié le canton du Mas d’Azil dans les propos qu’il y a tenus, le 13 mai : « Le Mas d’Azil a pu réaliser bon nombre de projets grâce aux subventions du FSE, qui viennent de l’Europe, et non de l’Etat comme ses représentants le laissent souvent sous-entendre. Mais pour combien de temps? Le budget de l’Europe des 27 est le même que celui de l’Europe des 15. Fatalement, les aides pour la France sont en très nette diminution. » La soirée s’est terminée par le pot de l’amitié offert par la section du PS du Mas d’Azil, qui était à l’initiative de cette réunion.



Michel Teychenné, bien décidé à prendre son bâton de pèlerin pour expliquer l’Europe aux citoyens, s’est rendu le 16 mai dans le canton de Sainte-Croix. Son périple a commencé par la visite de l’exploitation agricole de Jean-Luc et Sylvie Delpeuch, où il a parlé du rôle de l’Europe et de la nécessaire évolution de la PAC. Le député européen a également rencontré le monde culturel local à l’espace Charles-Fauroux, dont des représentants de l’association Ti’Stival, qui a bénéficié de subventions européennes, et Anne Loube, de l’association Art’cade, qui organisait ce jour-là la Fête aux enfants. Direction Tourtouse ensuite, où le cortège a visité le centre historique. La journée s’est terminée par une réunion publique à la salle des fêtes de Tourtouse.



Michel Teychenné a visité le 27 mai la pépinière d’entreprises de Cap Couserans. Située dans un cadre superbe et particulièrement adapté aux entreprises axées sur le multimédia, Internet et l’informatique, cette pépinière a obtenu des aides européennes. Les dirigeants des entreprises hébergées à Cap Couserans sont tous très jeunes et ont choisi l’Ariège pour son cadre et sa qualité de vie.



« Enfin, on vient nous parler de l’Europe! » Ce cri du cœur est venu d’un militant socialiste présent à la réunion publique organisée le 27 mai à Saint-Girons dans le cadre de la campagne pour les élections européennes et animée par Michel Teychenné, député européen, et Kamel Chibli,. Une centaine de personnes constituait l’assemblée, visiblement intéressée par les enjeux européens. Michel Teychenné s’est lancé dans un cours magistral, prêchant le vote utile pour « changer de président à la tête de la Commission européenne, arrêter cette politique ultralibérale et aller vers une Europe plus sociale – c’est possible, cela se joue à quelques sièges. » Il a ensuite prononcé des petites phrases bien trempées sur ses adversaires politiques, histoire de chauffer la salle. Pour l’UMP : « Sarkozy-Barroso, même combat! » Pour le MoDem : « Au parlement, il vote systématiquement avec la droite. » Pour le NPA : « Besancenot est l’ancien assistant parlementaire européen de Krivine, arrêtons l’hypocrisie! » Et enfin pour le Front de gauche : « Mélanchon ferait mieux de taper sur l’UMP plutôt que sur le PS. » Michel Teychenné a également présenté le Manifesto, à savoir le programme des 27 partis socialistes européens qui explique comment sortir de la crise économique « en proposant un plan de relance de 1 000 milliards d’euros, en créant un bouclier social pour les victimes de la crise et en changeant de modèle de croissance pour créer 10 millions d’emplois verts. Pour ce faire, on doit augmenter les investissements dans la recherche et le développement. » Une séance de questions-réponses a clôturé cette soirée européenne.



Le 28 mai, la Ligue des Droits de l’Homme de l’Ariège a invité les candidats aux élections européennes à participer à un débat public sur le thème « Que proposerez-vous demain au Parlement européen en terme de modifications législatives concernant la politique menée à l’égard des populations de migrants? » Michel Teychenné a rappelé les faits : « Actuellement, la politique européenne est gérée par la droite. Seul le PSE pourrait mettre en place une politique cohérente de l’immigration. Nous devons adopter une politique harmonisée et une orientation progressiste. Cela dit, il y a un réel besoin de réguler les arrivées sur le sol européen et les visas. Ce système, en place à l’échelle mondiale, reste la moins pire des solutions. Il faut établir des critères plus humains, à partir desquels on accepte l’idée que l’immigré, même entré illégalement, a désormais gagné son permis de séjour s’il travaille et paye ses impôts. »



Le week-end de la Pentecôte, Michel Teychenné était au départ des transhumances en Couserans, à Biert. Il a rencontré les éleveurs et leur a parlé des propositions socialistes sur la PAC, qui prônent la mise en place d’une agriculture raisonnée et le développement d’une agriculture de proximité de qualité. Le soir, il a remis des récompenses aux éleveurs, puis a été intronisé membre de la confrérie des « Pastous ». À cette occasion, il a rappelé que le pastoralisme et les AFP sont financés à même les crédits européens. Michel Teychenné a également rendu visite aux militants de la section de Seix et a fait le tour du marché de Saint-Girons avec les militants socialistes.



Avant de clôturer la campagne, Michel Teychenné est allé à la rencontre des militants dans les sections de Saint-Jean-de-Verges, de Saint-Pierre-de-Rivière et de Montgailhard. Le petit nombre de participants n’a pas altéré, loin de là, les échanges entre les citoyens et le député européen. L’inquiétude face à la crise, le Manifesto, le candidat socialiste susceptible de remplacer Barroso en cas de victoire de la gauche : l’eurodéputé s’est prêté avec plaisir à ce jeu de questions- réponses.

Michel Teychenné a également rencontré les citoyens au marché de Mirepoix le 18 mai, participé à une table ronde avec les laitiers organisée par la Chambre d’Agriculture le 19 mai, et tenu une réunion à la section du Parti socialiste de Foix le 26 mai, en présence de Jean-Noël Fondère et d’une centaine de participants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires