Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C O N T A C T


CONTACT 
logofacebook

R E C H E R C H E

L I E N S



logoparl140



logodepeche140


logonews140

logogaz140





PAMIERS AU COEUR


Pamiers au coeur - Le Renouveau


Rejoignez-nous sur le site de la liste Pamiers au coeur - Le Renouveau (cliquez sur le logo) !

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 09:07
PUBLIÉ LE 14/01/2012 07:58 | J.-PH.C.
Le 17/01/2012

Quand le département se prépare à recevoir Nicolas Sarkozy

enquête

Lors de la visite du Président de la République dans le Gers, à la fin du mois de novembre dernnier. / Photo DDM, Nedir Debbiche.
Lors de la visite du Président de la République dans le Gers, à la fin du mois de novembre dernnier. / Photo DDM, Nedir Debbiche.
Lors de la visite du Président de la République dans le Gers, à la fin du mois de novembre dernnier. / Photo DDM, Nedir Debbiche.

L'Ariège s'apprête à accueillir le Président de la République : Nicolas Sarkozy est attendu mardi, à Pamiers. Petit tour d'horizon de préparatifs qui vont en s'accélérant.

7 000 invités > Pour venir à la Rijole. C'est en tout cas ce qui se dit. Élus, professions libérales, monde enseignant, monde rural de A à Z, décideurs de tous horizons, l'Élysée, puissance invitante a ratissé large pour cette opération en Ariège. O n attend environ 2 500 personnes en retour à la Rijole.

Des invités très convoités > Relancés par téléphone. Les élus ariégeois invités à venir assister au meeting de Président de la République, à la Rijole, comme l'ensemble des forces vives, sont relancés systématiquement en l'absence de réponse. « Jusqu'à deux à trois fois dans la même journée », affirme un interlocuteur de notre journal. « A la préfecture, ils sont mobilisés au téléphone », prétend un second. La préfecture confirme : « question d'organisation de la journée et de gestion des flux d'invités », explique-t-on.

Circulation > Pamiers restera accessible. C'est la promesse des services d'ordre, pour la circulation ce mardi : la ville restera accessible, sauf dans certains secteurs bien déterminés, aux alentours de Las Parets et de la Rijole.

Accueil aux pujols > Le maire et le préfet. C'est le maire de Les Pujols, Alain Fauré, et le préfet de l'Ariège qui accueilleront officiellement le Président de la République à sa descente d'avion à l'aérodrome de Pamiers les Pujols. Par contre dès l'arrivée à Las Parets, Nicolas Sarkozy sera accueilli par le maire, André Trigano, qui devrait être entouré des élus suivants s'ils répondent à l'invitation : les trois parlementaires (le sénateur et les deux députés de l'Ariège), le président du conseil général, le président de région. Nicolas Sarkozy entrera de plain-pied avec la réalité économique ariégeoise grâce une plateforme des produits de l'Ariège installéé à cet endroit.

La rijole > Le parking refait. Aux moquettes neuves de Las Parets vient s'ajouter le goudron tout frais du parking de la Rijole, qui vient d'être refait. De quoi susciter, on s'en doute, quelques railleries dans les rangs de l'opposition appaméennes, qui réclamait ce petit lifting depuis longtemps. Michel Teychenné en rit encore : « On devrait calquer le parcours du Président sur la carte des travaux urgents à réaliser à Pamiers » !

Manif > A Pamiers. Dans le cadre du off on annonce en ville une manifestation à l'occasion de la venue à Pamiers de Nicolas Sarkozy. C GT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA ont en effet appelé au rassemblement à partir de 11 heures, place Sainte-Hélène.

Et le programme précis > Les détails encore flous. Le programme précis du programme de cette visite n'a pas encore été officialisé par la présidence de la République. Pire : le communique officiel annonçant cette visite n'a pas été diffusé. Et si…. il ne venait pas ?

Oubliés ? > Mécontentement silencieux au 1er RCP. Le régiment appaméen ne figure pas au nombre des haltes prévues sur le parcours de la visite présidentielle, alors qu'il se trouve sur le chemin… et que le 1er RCP a payé un lourd tribut, on le sait, au cours du conflit afghan. Il y aurait donc comme de la grogne au sein du régiment, et une halte serait à l'étude.

Circulez ! > Il y aura à voir…. Même si l'on assure que la circulation et l'accès au périmètre sécurisé établi autour de la Rijole ne seront interrompus qu'au dernier moment, beaucoup ont opté pour ne pas se hasarder dans le secteur au moment crucial. Certaines entreprises de la zone auraient décidé de tirer le rideau, pour éviter toute complication dans leur activité, durant cette visite présidentielle.

Agriculture > La vitrine. Les produits ariégeois seront à l'honneur de cette visite présidentielle. Nicolas Sarkozy pourra voir, apprécier et même goûter les produits des terroirs d'Ariège. Au niveau cheptel, le Président de la République verra des Gasconnes, des Tarasconnaises et même une jument Merens.

Nettoyage > Foix ne prêtera pas sa machine à effacer les graffitis. Sollicitée par les organisateurs du voyage présidentiel, la ville de Foix ne prêtera pas sa machine à effacer les graffitis qui pourraient offenser le cheminement du président de la République. Aucune mauvaise volonté là derrière : la machine aurait tout simplement un problème de fonctionnement.

Vœux au monde rural > Bonrepaux avec 24 heures d'avance. Le président du conseil général présentera lundi, aux Pujols, ses propres vœux au monde rural. La ruralité, c'est justement le thème du voyage présidentiel. Le président du conseil général prend ainsi 24 heures d'avance sur le Président de la République. Simple hasard de calendrier ? Fait exprès ? En tout cas, c'est bien joué.

Cocon > Une loge à la Rijole. Les vestiaires du gymnase ont été partiellement démontés afin de mettre en place, à la Rijole, une loge où le Président de la République pourra prendre un peu de repos, avant ou après son meeting.


Les forces de l'ordre sur le qui-vive

Pas de jours de congés, ou de récupération,jusqu'à mardi inclus: tout le monde doit être sur le pont, policiers et gendarmes confondus. La visite du Président de la République, c'est aussi et surtout une question de sécurité: «C'est le premier service d'ordre de l'Etat, une préparation lourde et complexe», admet Michel Pages, directeur départemental de la sécurité publique. De gros renforts sont attendus de Paris pour renforcer les effectifs ariégeois. Pas de chiffres, mais un rappel très précis: si la manifestation de la place Sainte-Hélène est bien autorisée, aucun cortège ne sera admis, et aucun chahut ne sera toléré. «Ce serait la meilleur manière de finir au tribunal», prévient Michel Pagès, avec fermeté.


A la Rijole on pose la moquette

Une noria de camions, de camionnettes. cela fait des jours que cela dure. On travaille d'arrache pied sur des raccordements électriques (au moins pas de panne), des travaux de sols, d'embellissement. Bref à la Rijole la fourmilière s'active pour transformer une salle de sport standard en salle de réception taille XXL. Il faut dire que depuis que l'on parle à Pamiers de la nécessité d'une telle salle, la venue de Nicolas Sarkozy souligne à quel point on peut en manquer. En attendant pour rendre cette bonne vieille Rijole acceptable, il aura fallu enlever toutes les publicités des sponsors du basket et du hand, changer les rideaux fatigués, poser une moquette car le parquet de la salle va devoir accueillir environ 2 500 personnes. Si au moins la moitié des invités répond au carton que nombre d'élus, en Ariège ont déjà reçu depuis le milieu de la semaine. Mais comme il faut être « net » autour des oreilles, tous les abords de la salle, parkings et voies d'accès ont été regoudronnés. Cerise sur le gâteau, on a aussi installé de nombreux porte-drapeaux, qui n'y étaient pas auparavant car bien entendu, la Rijole devra pavoiser sans rechigner pour recevoir le Président de la République.

 
Imprimer  Envoyer à un ami  Partager sur Facebook  Flux RSS  Augmenter la taille  Diminuer la taille

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Teychenné
commenter cet article

commentaires